- Ciné

Absolutely Fabulous : Le Film

Jean-Christophe Mary - 31 mai 2017
Le réalisateur Mandie Fletcher signe ressuscite la série culte britannique des 90’s et, comme dans la série originale, c’est jubilatoire de bout en bout.

Vingt ans après, Edina et Patsy continuent de mener la grande vie, dans leur univers paillettes et glamour, dépensant, buvant et sortant dans les endroits les plus chics et branchés de Londres. Accusées d’avoir provoqué un épouvantable incident lors d’une soirée de lancement so à la mode, les deux comparses se retrouvent entraînées dans une tempête médiatique et sont poursuivies sans relâche par les paparazzis. Fuyant sans un sou sur la Côte d’Azur, mecque du glamour et des milliardaires, les deux comparses préparent un plan pour mener la grande vie.

Comme la suite logique des derniers épisodes, la folie est toujours de rigueur. On retrouve avec plaisir les deux héroïnes folles dingues, campées par une Jennifer Saunders et une Joanna Lumley ici en pleine forme. L’idée du film étant une fois encore de tourner en dérision les règles du savoir britannique. Le syndrome Peter Pan qui habite les deux cougars décadentes est plus fort que jamais. On s’amuse de les voir s’obstiner à refuser de vieillir et continuer leur frénétique course en quête de  jeunesse. Entourées de Gwendoline Christie, de la série Game of Thrones, des créateurs de mode Stella McCartney ou JP Gaulthier, on rit à plein poumon de leurs pitreries corsées et souvent limite trash dans les coulisses des défilées haute couture.

Dans ce long métrage aux images lumineuses, d’une rafraîchissante clarté, éclatante de couleurs, on retrouve  les  personnages  aussi  égoïstes, superficiels et drogués à l’image de ce qu’elles ont été dans la sitcom des 90’s, c’est à dire des déesses du mauvais goût absolument hillarantes.

Côté bonus, on relève ces scènes supplémentaires, courtes, mais drôles et ce bêtisier tout aussi drôle. Ces scènes coupées montrent que l’on s’amuse autant sur le tournage que dans le film. Comme dans la série originale, c’est jubilatoire de bout en bout.

Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net
Absolutely Fabulous : Le Film
Réalisateur : Mandie Fletcher
Acteurs : Jennifer Saunders, Joanna Lumley
Comédie  Britannique
Editeur vidéo : Fox Pathé Europa, Twentieth Century Fox Home Entertainment
Durée : 1h30mn

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



SORTIR À PARIS

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

BRÈVES

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."