Bangkok - Photo

A la rencontre de Manit à Bangkok - Vous avez dit photographe provoc ?

Reportage à Bangkok : Hélios Molina - 25 Février 2012
Manit, es-maître provoc, est l’un des photographes les plus en vue d’Asie qui jouit d’une certaine notoriété à l’étranger pour sa vision caustique de la société de consommation. Nous l’avons rencontré dans Silom, un joyeux quartier de Bangkok.

C’est le petit père du "Pink man". Vous avez sûrement aperçu dans des magazines ou des expos, cet étrange asiatique en costume rose poussant un caddie de supermarché désespérément vide dans la ville ou proche d’un célèbre monument. Des scènes signées Manit. Es maître provoc, il est l’un des photographes les plus en vue d’Asie qui jouit d’une certaine notoriété à l’étranger. Nous l’avons rencontré dans Silom, un joyeux quartier de Bangkok, à deux pas d’un temple hindouiste, d’une église catholique et d’une mosquée. Un environnement mystique pour un homme qui prépare un travail critique sur les religions. Manit Sriwanichpoom, de son vrai nom, voulait être architecte mais ne jouissait pas de bons résultats aux examens.

« grands et petits, dans cette course effrénée à la conso, face à un monde absurde »

C’est ainsi qu’il s’est retrouvé, par accident, dans une école d’art et a découvert la photo sur le tard. Cet autodidacte, intéressé par la spontanéité, est entré de plain-pied dans la critique des comportements sociaux, de nos modes de consommation. Dans ses clichés, il met en relief le kitch de l‘homo sapiens, le nouveau riche Thaïlandais consumériste dans une couleur rebutante mais joyeuse. Il s’en prend aussi au nationalisme toujours présent dans ce pays dont l’économie repose essentiellement sur le tourisme. Des enfants, habillés en Boy Scouts avec le drapeau thaï dans la main, suivent en file indienne l’homme au caddie. Une façon de désigner toutes les générations, grands et petits, dans cette course effrénée à la conso vers un monde absurde. Dans une autre série "Horror in Pink", Manit reprend de célèbres et cruels clichés noir et blanc pris lors des massacres à Bangkok en 1976. Des photomontages où réapparaissent l’indifférence de l’homme en rose face à la barbarie. Il met cruellement en relief la modernité d'un homme né sans sentiments ni générosité.  "Tout mon travail a un sens politique" nous confie-t-il. "A Bangkok, le mouvement contemporain actuel est très critique et pousse les gens à ouvrir les yeux. Mais nous ne sommes pas très nombreux ! Bangkok, est une ville d’extrêmes. On a parfois envie de partir d’ici. Cela peut être très beau ou parfois dépressif. Dans un même quartier, il y a un véritable mix de tout ce que l’on peut trouver ici". Manit a ouvert une des rares galeries de photos de la ville. Ici, même dans un cadre dénudé, à l’étage, il met en valeur un artiste inconnu des années 30, ML Toy Xoomsai, découvert par hasard. Des nus d’une grande sobriété, autre thème qui lui est cher dont il pense avoir achevé le travail dans quelques mois. Artiste à suivre…  

Aller à sa rencontre, à son avantage pour les collectionneurs. Dans sa galerie Katmandu, ses clichés petit format valent 100 euros tandis qu'à l'étranger, les grands formats cotent les 10 000 euros. 

Reportage & photos Hélios Molina pour www.micmag.net

Katmandu photo gallery, Pan Road, Silom, Bangkok.

Pour ce reportage un grand merci à Yonola Viguerie (Bangkok).

1
2
3
4
5
6
7
8

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Paysages, monuments, châteaux, personnages…Au fil du temps, la boule à neige a tout « englobé et enneigé » et, de simple souvenir de vacances, est devenue objet de collection très recherché.  Comment ? Pourquoi ? Petit historique et rencontre avec le mystérieux « Môssieur Gustave » et avec Liliane David, peintre de boules à neige.

SORTIR À PARIS

Du 14 novembre 2017 au 1er avril 2018, le Musée du Quai Branly - Jacques Chirac -, présente l'exposition Le Pérou avant les Incas et lève le voile sur les bases de la civilisation préhispanique. Près de 300 pièces de céramique pour mieux comprendre les cultures anciennes des Cupisniques, Mochicas, Chimús, Lambayeques... Pour en savoir plus, ici.

BRÈVES

Méga foire d'armes en Floride après massacre
Quatre jours après le massacre dans un lycée par un jeune de 19 ans, la méga foire où l'on peut acheter l'arme en toute liberté qui a servit au massacre.
 
Bolloré réclame 700.000 euros à un journaliste pour "harcèlement"
L'homme d'affaire Vincent Bolloré  qui a plusieurs médias dans son viseur, réclame 700.000 euros à un journaliste pour "harcèlement" suite à la publication d'un livre-enquête sur ses méthodes en Afrique et ailleurs. 
 
Nuit de la lecture
Des milliers d’animations  dans les librairies  sur l’ensemble du territoire samedi 20 janvier pour une  2e Nuit entièrement dédiée à la lecture. Plus ici.
 
Garcia Marquez en ligne
Les archives de Gabriel Garcia Marquez sont gratuitement en ligne, soit quelque 27500 documents, des photos mais aussi une dizaine de manuscrits et autant de carnets, ainsi que 2000 lettres. Pour y accéder, ici.
 
"Trou de merde"
Donald Trump qualifie  de "trou de merde" Haïti devant des sénateurs à la Maison Blanche. Nos récents reportages en Haïti démontrent que ce pays est hautement plus respectueux que ces propos tenus.