06-07-2011 18:27:12

"En Grèce, certains s'en sont mis plein les fouilles !"

Maurice Durozier du Théâtre du Soleil s'exprime sur les motivations d'une des plus importantes compagnies (85 artistes) dans les manifs d'Athènes en juin dernier.
Interview Hélios Molina


Micmag.net : Pourquoi êtes-vous allés en Grèce ?

Nous avons été invités par le festival d’Athènes avec des groupes de toute l’Europe, très  étonnés vu la situation du pays. Nous avons joué une dizaine de dates dans de grands entrepôts pour les grands événementiels. Nous y sommes allés avec nos gradins, 12 containers. La scène, le décor... 12 camions !

M : Comment est venue cette idée d’aller manifester ?

Vu le thème de notre spectacle sur le thème de l’utopie, un spectacle qui raconte des choses sur l’engagement de l’artiste. Nous nous sommes dit : "soyons prêts". Le rôle de l’artiste est de s’engager lorsque la cause est juste.

M : Qui prend la décision ? L’Assemblée du théâtre ?

Les intuitions politiques en général, c’est Ariane Mnouchkine, c’est une créatrice, une artiste. Évidemment, nous avons des discussions collectives. A Athènes, une place est occupée par un certain nombre de gens. C’est un lieu où les gens cherchent. Nous ne pouvions pas intervenir le soir puisque nous jouions. Un jeudi à midi. Nous y sommes allés avec une poupée : la justice attaquée par les corbeaux. Dans nos banderoles, il y a des phrases de Shakespeare, d’Echille, de Tolstoï, de Victor Hugo. Peut-être que le rôle de l’artiste est de mettre une forme, ce qui n’empêche pas la révolte !

M : Vous y êtes allés sous 38° ?

Oui, il fallait faire attention aux câbles du tramway. Arrivés sur la place, nous avons fait plusieurs assauts de corbeaux. Pour les gens qui étaient là, ça a été très fort et important. Ils attendaient que nous français, européens nous réveillions. Une banderole écrite en français :  "Qu’attendez-vous pour vous réveiller !"

Les gens très heureux nous portaient des jus de fruits. Pour l’instant, les plus faibles sont attaqués mais la France, elle aussi, a une dette record ! Nous avons senti une très grande émotion. Le message est passé. En Grèce, il y a des responsables, de la corruption. Certains s’en sont mis plein les fouilles. Le thème de la justice est justifié.


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Fan de Brian Jones depuis le milieu des années 60, Claude Speisser a, au fil des années, accumulé une somme considérable de documents et d’informations – souvent rares ou inédits - sur le fondateur des Stones. Rencontre avec un passionné… passionnant. Lire la suite.

SORTIR À PARIS

Le Centre Pompidou en collaboration avec la Tate Britain de Londres et le Metropolitan Museum de New York présente, jusqu'au 23 octobre 2017, la plus complète exposition rétrospective consacrée à l’œuvre de David Hockney.
Pour en savoir plus, ici.


NEWSLETTER

Petites Annonces gratuites

Pour annoncer, vous devez vous connecter.

Si vous n'avez pas de compte, créez en un.

Une fois connecté, cliquez sur vos annonces, pour gérer vos annonces.



BRÈVES

Indépendantisme et Catalogne-Guerre froide !
La situation s'envenime entre Madrid et Barcelone. Madrid tente de bloquer les fonds financiers des institutions et les bulletins de vote à la sortie des imprimeries. Tandis que le gouvernement Catalan maintien son appel à un référendum le 1er octobre. 
 
La Russie à l'honneur

Du 16 au 19 mars prochain, le salon Livre Paris recevra une délégation de 30 auteurs venus de Russie.

 
Vaut mieux deux fois qu'une !
Fernando Collor ancien président brésilien destitué pour corruption en 1992, l'est à nouveau cette fois comme député en 2017 dans l'affaire Petrobras. Faut mieux deux fois qu'une !
 
« Que Lire ?»
« Que Lire ?», magazine gratuit de la rentrée littéraire à l’attention des clients des librairies, sera distribué, dès le 24 août, dans 1800 points de vente.
 
Moustache intacte
Salvador Dali après exhumation du corps au musée de Figueras en juillet aurait selon le médecin la moustache intacte. Un état de conservation du corps impressionnant selon ce dernier qui n'en aurait pas dormi de la nuit.