France - reportage

Photo-reportage : portraits autour d’ex-prisonniers de l’enfer de Guantanamo.

Hélios Molina - 11 septembre 2012
C’est un sujet encore tabou en Amérique car Obama qui s’était engagé à fermer Guantanamo n’a pas tenu ses promesses. Ces photos faites par Mathias Braschler & Monika Fischer, au départ pour le magazine Américain Vanity, ne seront jamais publiées. Aucun autre magazine américain n'a voulu les publier.

Mathias & Monika sont un couple peu ordinaire. Ils se présentent lors d’un briefing autour de leur travail devant 300 personnes avec leur bébé dans les bras. Au départ de cette aventure de reporter : retrouver les ex-prisonniers de l’enfer de Guantanamo, pour  percer un tabou : montrer des gens au regard meurtri de façon humaine et respectueuse.  Changer l’image de ces parias à qui l’on a privé de tout durant plusieurs années.

"Les Américains offraient 3 000 dollars à qui voulait dénoncer son voisin pour terrorisme"

Travail difficile, tout d’abord pour retrouver tous ces gens disséminés entre l’Australie, la Chine, l’Europe et l’Amérique. Coûteux ensuite : il faut aller dans plusieurs pays à leur frais avec une promesse non tenue de publication. Il faut ensuite les convaincre de se laisser photographier comme des stars pour une image bien léchée avec un cadre et un rendu de studio de cinéma. Beaucoup ont refusé, notamment les Français et les Américains qui ont pour quelques-uns un travail de cadre et ont caché leur passé à leur employeur. Mais raconte Mathias, ils vivent avec la peur d’être dénoncé comme des ex de Guantanamo. Car, disent-ils, le regard des autres est toujours méfiant. Il pèse, même si certains d’entre eux étaient là par hasard, le doute. Cruel doute qu’entretiennent tous ces regards extérieurs. Les Américains offraient 3 000 dollars à qui voulait dénoncer son voisin pour terrorisme. Et sous l’ère Bush, l’on ne perdait pas de temps à vérifier les infos. L’on emprisonnait d’abord à Guantanamo, l’enfer sur terre avec toutes sortes de tortures.

Photos visibles à Visa pour l'image-Perpignan jusqu'au 16 septembre.

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Paysages, monuments, châteaux, personnages…Au fil du temps, la boule à neige a tout « englobé et enneigé » et, de simple souvenir de vacances, est devenue objet de collection très recherché.  Comment ? Pourquoi ? Petit historique et rencontre avec le mystérieux « Môssieur Gustave » et avec Liliane David, peintre de boules à neige.

SORTIR À PARIS

Du 14 novembre 2017 au 1er avril 2018, le Musée du Quai Branly - Jacques Chirac -, présente l'exposition Le Pérou avant les Incas et lève le voile sur les bases de la civilisation préhispanique. Près de 300 pièces de céramique pour mieux comprendre les cultures anciennes des Cupisniques, Mochicas, Chimús, Lambayeques... Pour en savoir plus, ici.

BRÈVES

Méga foire d'armes en Floride après massacre
Quatre jours après le massacre dans un lycée par un jeune de 19 ans, la méga foire où l'on peut acheter l'arme en toute liberté qui a servit au massacre.
 
Bolloré réclame 700.000 euros à un journaliste pour "harcèlement"
L'homme d'affaire Vincent Bolloré  qui a plusieurs médias dans son viseur, réclame 700.000 euros à un journaliste pour "harcèlement" suite à la publication d'un livre-enquête sur ses méthodes en Afrique et ailleurs. 
 
Nuit de la lecture
Des milliers d’animations  dans les librairies  sur l’ensemble du territoire samedi 20 janvier pour une  2e Nuit entièrement dédiée à la lecture. Plus ici.
 
Garcia Marquez en ligne
Les archives de Gabriel Garcia Marquez sont gratuitement en ligne, soit quelque 27500 documents, des photos mais aussi une dizaine de manuscrits et autant de carnets, ainsi que 2000 lettres. Pour y accéder, ici.
 
"Trou de merde"
Donald Trump qualifie  de "trou de merde" Haïti devant des sénateurs à la Maison Blanche. Nos récents reportages en Haïti démontrent que ce pays est hautement plus respectueux que ces propos tenus.