Brésil - Reportages

Brésil : Donner de la visibilité aux LGBT des favelas de Rio

Corentin CHAUVEL (www.lepetitjournal.com - Brésil) - 28 avril 2017
Créé il y a quelques mois à Rio, "Comunidiversidade" est né
"de l’espoir, du rêve , de la volonté de lutte pour la mise
en valeur, le respect et l’aide à la citoyenneté des personnes
lesbiennes, gays, bisexuelles, travestis et transsexuelles de
Rio".Rencontre avec sa fondatrice, Wescla Vasconcelo.
Comunidiversidade

Comme toutes les personnes LGBT du Brésil, Wescla Vasconcelos a subi
"beaucoup de préjugés" dans sa vie. Et pourtant, ce travesti arrivé à Rio en 
provenance du Ceara en septembre dernier n’a que 21 ans.

"Je suis venue à Rio parce qu’il y a une plus grande visibilité des mouvements 
sociaux LGBT
", indique-t-elle au Petitjournal.com. Déjà militante dans son Etat
natal du Nordeste, elle poursuit donc sa lutte dans la Cidade Maravilhosa, dans 
les rangs du Psol, parti d’extrême-gauche, pour qui elle est assistante 
parlementaire à l’assemblée locale.

Double préjugé : LGBT et noires

L’idée de créer le mouvement "Comunidiversidade" - réunissant les mots 
communauté et diversité - lui est venue rapidement après son installation. "Je 
vis sur le Morro de Cantagalo, à Copacabana, et, outre beaucoup de violence, 
il n’y a rien dans les favelas, pas d’accès aux services sociaux, à la culture et 
encore moins pour les personnes LGBT, qui ne sont acceptées ni par la religion 
ni par leur famille
", explique-t-elle. "J’ai alors vu que je pouvais aider ces 
personnes, qui subissent en plus un double préjugé puisqu’elles sont noires
", 
ajoute-t-elle.

L’objectif principal de Comunidiversidade est ainsi de donner de la visibilité aux 
personnes LGBT des communautés de Rio, tout en luttant pour leurs droits, 
"pour qu’elles puissent assumer leur sexualité et avancer dans leur vie". 
Entourée d’une quinzaine de personnes, Wescla Vasconcelos est sur tous les 
fronts pour organiser des activités diverses à destination de ses pairs se 
trouvant en situation de solitude et de vulnérabilité : sport, ciné-débat, couture,
plongée, groupes de conversation, randonnée, etc.

"Une lutte sociale quotidienne"

Peu après le carnaval, en mars dernier, Comunidiversidade a organisé son premier
festival sportif, opposant des équipes LGBT des communautés de Cantagalo et 
Mangueira. "C’était un grand moment de bonheur, les gens se sentaient bien et 
se dévoilaient, il y avait un sentiment de joie et du lien s’est créé entre les 
participants
", raconte Wescla Vasconcelos, qui souhaiterait multiplier ce genre 
d’événement dans toutes les favelas de Rio.

"C’est un vrai défi", estime la dynamique militante, qui sait combien le chemin 
de l’acceptation pleine et entière des personnes LGBT dans la société brésilienne
est encore long. "Etre LGBT au Brésil et issu de favela, c’est beaucoup de courage
et de détermination car nous courons des risques, c’est une lutte sociale
quotidienne : tous les jours, nous devons sortir de chez nous ‘armées’, préparées
à affronter les préjugés
", insiste-elle, rappelant qu’une cinquantaine de
personnes LGBT ont été assassinées dans son pays depuis le début de l’année.


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Naguère jouets, aujourd’hui objets de collection, les voitures miniatures déchaînent les passions : on les recherche, on les accumule.  On les classe par marques, matières,  échelles, thèmes…  Bruno de la Tour, fervent collectionneur, en possède plus de 4 000. Il nous dévoile ses précieux modèles.

SORTIR À PARIS

Réunissant objets, images et films rares, l’exposition  « Jamaica Jamaica ! », jusqu'au 13 août prochain au Philharmonie de Paris, rend compte des multiples facettes de l’histoire de la musique de cette île minuscule, du reggae jusqu’aux musiques urbaines contemporaines (lDJ, sound system, remix, dub…).

Du 24 février au 20 août 2017, le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente une exposition retraçant l’ensemble de la carrière de l’artiste néerlandais Karel Appel, des années CoBrA à sa mort en 2006.

NEWSLETTER

Petites Annonces gratuites

Pour annoncer, vous devez vous connecter.

Si vous n'avez pas de compte, créez en un.

Une fois connecté, cliquez sur vos annonces, pour gérer vos annonces.



BRÈVES

Moustache intacte
Salvador Dali après exhumation du corps au musée de Figueras en juillet aurait selon le médecin la moustache intacte. Un état de conservation du corps impressionnant selon ce dernier qui n'en aurait pas dormi de la nuit.
 
Extra !
Du 6 au 10 septembre 2017, le Centre Pompidou inaugurera son premier festival du livre. Extra ! qui sera accompagné d'un nouveau prix littéraire.
 
Rentrée littéraire
581 romans et recueils de nouvelles français et étrangers sont annoncés par les éditeurs entre la mi-août et la fin octobre.
 
Dali : demande en paternité...
28 ans après sa mort, les restes de Salvador Dali vont être exhumés afin de déterminer s’il était le père de Pilar Abel, une femme vivant à Gérone (Catalogne).
 
Le top de l'électro
Le célèbre festival Sonar de Barcelone de musiques créatives et électroniques a encore battu un record en juin 2017. 135 000 spectateurs du monde entier.