- Vintage

Vente aux enchères - On se lève tous pour... "manette" !

Marie Torres - 6 décembre 2017
Savez-vous ce qu'est une "manette" ? A moins d'être un habitué des ventes aux enchères, vous l'ignorez certainement. C'est un "carton", vendu à bas prix, dont le contenu, composé d'objets hétéroclites, peut cacher un joyau... Explications.
Photo JP Cana

Il vous est certainement arrivé de vider, ou d'aider à vider, un grenier ou une vieille maison. Vous souvenez-vous, qu'une fois la tâche terminée, vous vous êtes demandé : que faire de tout ça ?, en regardant des cartons remplis d'objets hétéroclites. Une soucoupe sans sa tasse, ou le contraire, des souvenirs de vacances, des cadres aux photos jaunies, de vieilles revues en parfait état, des livres, une lampe ou encore de vieux réveils... Ce sont ces objets du quotidien que l'on retrouve dans les manettes.

Si Jean-Pierre Cana n'a jamais vider de grenier ou de vieilles maisons, il fréquente, depuis de nombreuses années, les salles de ventes aux enchères.

" C'est au début de la vente, que les manettes sont présentées. Leur prix de départ est très bas, aux alentours de 5 euros et, au final, dépasse rarement 100 euros. C'est pourquoi, elles "partent" très vite. Les aficionados, comme moi, en sont très friands !" explique-t-il.

Et c'est vrai, les manettes sont très demandées. Pourquoi ? Leur prix attractif, bien sûr, mais aussi leur côté "bric-à-brac" qui donne à espérer au chineur que parmi tous les objets contenus dans le carton, il va trouver celui qu'il recherche depuis longtemps.

"C'est vrai il y a un côté "mystère" ou "coup de bol", confirme Jean-Pierre Cana, d'autant que les manettes ne sont pas inscrites au catalogue. Donc, si, comme moi, vous n'avez pas toujours le temps de venir la veille ou le matin, vous découvrez le contenu au moment de la vente. Assez rapidement. Après, c'est la surprise. J'en ai eu des bonnes : un 45 T des Bee-Gees et un livre, sans grande valeur marchande mais que je recherchais depuis longtemps pour mon père Salvador Dali par Joseph Pla. Et puis, pour les objets qu'on ne veut pas garder, on peut toujours les échanger ou les revendre à la fin de la vente."

Et si les manettes font le bonheur des chineurs, elles intéressent aussi les commissaires-priseurs qui, par ce moyen, écoulent les petits objets du quotidien récupérés lorsque les maisons sont vidées. Alors si vous êtes chineur et que vous aimez les surprises, les manettes sont pour vous !

Marie Torres pour www.micmag.net

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Cartes postales, voitures miniatures, coqs, boules de neige mais aussi jukeboxes... 23% des Français de plus de 15 ans déclarent réaliser une collection. Qui sont-ils ? Pourquoi conservent-ils des objets ? Retour sur quelques portraits de "passionnés". Lire la suite.

SORTIR À PARIS

Jusqu'au 27 janvier 2019, le Musée du Luxembourg propose une rétrospective d'Alphonse Mucha. Affiches, planches, peintures, photographies, bijoux, sculptures, pastels... sont à découvrir. Pour en savoir plus, ici.

BRÈVES

Brésil

Plus de 4000 professionnels du livre ont signé une pétition en ligne, pour soutenir la candidature de Fernando Haddad (Parti des travailleurs) à la présidence et alerter sur les dérives de son opposant Jair Bolsonaro.

 
Un journaliste tué au Mexique
Mario Gomez est le 9e reporter tué cette année au Mexique, deuxième pays le plus dangereux pour exercer l’activité de journaliste après la Syrie.
 
Des notes de frais faramineuses
Le Canard enchaîné du 19/09 chiffre à 410 000 euros sur cinq ans – soit plus de 6 800 euros par mois les frais de transport de Jean-Paul Cluzel l'ex patron des musées nationaux
 
Insolite !
Une librairie de Brattlebroro, dans l’Etat du Vermont, au nord-ouest des Etats-Unis, donne des livres au commissariat de sa ville pour occuper les personnes en garde à vue.
 
Ricardo Darin pour la légalisation de l'avortement
L'acteur Ricardo Darin se prononce en Argentine pour l'avortement libre et gratuit contre l'avis du Pape. Le Sénat doit se prononcer.