- Vintage

"A Whiter Shade of Pale", de Procol Harum à Carlos Santana

Marie Torres - 22 octobre 2021
Eté 1967, les Procol Harum sortent le "slow qui tue", "A Whiter Shade of Pale", une des chansons les plus diffusées de ces dernières années et une des plus reprises. Et la dernière version se trouve dans le nouvel album de Santana,"Blessings and Miracles".

We skipped the light fandango (Nous esquissions un léger fandango)

Turned cartwheels 'cross the floor (Décrivions des cercles sur le parquet)

I was feeling kinda seasick (Je ressentais un léger mal de mer)

But the crowd called out for moreb (Mais la foule en réclamait plus)

The room was humming harder (La pièce bourdonnait plus fort)

As the ceiling flew away (Tandis que le plafond s'envolait)

When we called out for another drink (Quand nous avons commandé une autre boisson)

The waiter brought a tray (Le serveur à apporté un plateau)

Enorme tube de l'été 1967, A Whiter Shade of Pale des Britanniques Procol Harum - nom du chat d'un copain du manager du groupe - a été repris plusieurs fois ; sa dernière version en date se trouve dans "Blessings and Miracles", le nouvel album de Carlos Santana...

"J'ai été influencé par des livres et non par
de la drogue"

Mais revenons à ce titre, à ce slow qui en a fait chavirer plus d'un et plus d'une....

Si les paroles, aussi poétiques soient elles, sont un peu floues, elles racontent pourtant une histoire. L'histoire d'une rupture. Et si parfois elles sont difficiles à suivre c'est parce qu'elles font référence à des faits historiques, mythologiques et même bibliques qui donne lieu à différentes interprétations. Leur auteur, Keith Reid, un des deux membres fondateurs du groupe explique :

"C'est une sorte de film [...] Il y a les personnages, un lieu et une aventure. Vous avez le son de la chambre, le sentiment qui s'y trouve et l'odeur. Une aventure se met en place, ce ne sont pas des mots mis bout à bout. Il y a un fil conducteur." Et d'ajouter : "J'ai été influencé par des livres et non par de la drogue"

le mythique guitariste Carlos Santana, accompagné du non moins mythique Steve Winwood, reprend ce slow d'enfer

Mais, soyons honnête, A Whiter Sahde Of Pale tire toute son originalité - et son succès - du fait qu'elle est un subtile mélange de rock et de musique classique, le tout agrémenté d'un solo d'orgue qui, en 1967, était tout à fait novateur. Mais à propos de ce solo d'orgue, on a souvent reproché à Gary Brooker, son compositeur, d'avoir copié deux pièces de Jean-Sébastien Bach - la cantate Ich steh mit einem Fuß im Grabe (J’ai déjà un pied dans la tombe) et la Suite pour orchestre n° 3 en ré majeur. Cependant, si on écoute attentivement le thème de Gary Brooker, on ne peut pas dire qu'il a copié note pour note Bach, il s'en est inspiré. Rien de plus.

A Whiter Shade of Pale sort le 12 mai 1967 et se place rapidement à la première place des hit-parade de nombreux pays ; elle reste l'une des chansons les plus connues du groupe et, selon une estimation réalisée pour la BBC, elle est la chanson la plus diffusée dans les lieux publics britanniques durant la période 1934-2009. Et elle n'a pas dit son dernier mot puisque, aujourd'hui, le mythique guitariste Carlos Santana, accompagné du non moins mythique Steve Winwood, reprend ce slow d'enfer dans Blessings and Miracles, son dernier album. Il parait que les deux musiciens s'étaient jurés de faire ce duo, il y a 3 ans, dans les loges d'un concert à Hyde Park...

 


    

Retrouvez toutes les chroniques de la petite histoire des grands hits et des supers groupes, ici

Lire aussi, 

Santana "Blessings and Miracles" : lmmortel Santana !

 

Marie Torres pour www.micmag.net
A Whiter Shade of Pale
Procol Harum

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

AGENDA VINTAGE INTERACTIF

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

"Imagine" de John Lennon, un hymne pacifiste mais utopiste

Le 8 décembre 1980, John Lennon était assassiné laissant derrière lui des dizaines de tubes, écrits et chantés avec ou sans les Beatles. Parmi eux, Imagine. Retour sur une chanson célébrée dans le monde entier. Un hymne pacifiste mais... utopiste. Lire la suite, ici.


SORTIR À PARIS


Paris - Jusqu'au 12 juillet 2022
Gaudi

Le musée d’Orsay accueille la première grande exposition consacrée à Antoni Gaudí organisée en France à Paris depuis cinquante ans. Elle offre une nouvelle vision de l’artiste en tant que figure unique et singulière, un génie non isolé ayant exercé dans une Catalogne en plein bouleversements sociaux, politiques et urbanistiques. Pour en savoir plus, ici.

Musée d'Orsay
1, rue de la Légion d'Honneur Paris 7e



BRÈVES

Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.

 
Guerre en Ukraine
La statue de Vladimir Poutine retirée du musée Grévin. C'est la première fois que le musée retire un personnage en lien avec des événements historiques.
 
Un dessin de Dürer vendu 26 euros dans un vide-greniers

Estimée à plus de 8 millions d'euros, la « Vierge à l’enfant » d'Albrecht Dürer a été acquise en 2017, lors d'un vide-greniers, pour la modique somme de… 26 euros. Aujourd'hui, elle se trouve dans une galerie londonienne.

 
Journée nationale contre le harcèlement scolaire

Depuis le 1er janvier 18 enfants se sont suicidés en France et, chaque année, plus de 700 000 élèves sont victimes de harcèlement scolaire soit près d'un enfant sur dix. En savoir plus, ici.