Barcelone - voix libre

Espagne : quand un gouvernement sans vision enterre la culture !

Hélios Molina - 24 juillet 2011
Ce n’est pas une estocade mais une mise à mort programmée du gouvernement Rayoy en Espagne sur la culture en votant une TVA à 21 %. Destruction volontaire d’un pan de l’économie ibérique ? Ou incompétence à haut niveau d'un gouvernement sans vision ?

Cinémas, salles de concerts, festivals, théâtres, libraires, éditeurs, acteurs, intermittents du spectacle sont en train de pousser un cri d’angoisse face à la surdité d’un gouvernement sans solution, face à la crise. Chaque jour à Madrid, de nouvelles mesures sont annoncées pour tenter de palier le déficit de l’Etat. Et chaque mesure restrictive ne fait qu’enfoncer le pays dans un tunnel sans fin avec plus de chômage et une baisse des cotations boursières.  Dernière mesure prise sans concertation et sans en mesurer les conséquences : l’augmentation de la TVA de 8 à 21 % pour les biens de consommation culturels. Manque d’incompétence ou choix délibéré ? C'est à se le demander !

"Ils ne veulent pas de culture parce qu’ils ne souhaitent pas de citadins libres mais soumis"

La culture fait vivre, en 2010, dans ce pays 508 700 personnes, ce qui représente 2,8% de la population active. Pourtant, des succès confirmés ont une renommée internationale. Uniquement en Catalogne en 2012, le Sonar festival a reçu plus de 100 000 spectateurs et le Primavera sound (festival électro d'avant garde) les 150 000. Jusqu’à présent, l'Espagne dans ce domaine arrivait à équilibrer ses comptes et à générer de l’emploi à sa manière. Le co-directeur de la salle de concert Apollo à Barcelone et du Primavera sound, Alberto Guijarro, déclare qu’ "avec une telle TVA, nous ne pourrons entrer dans la compétition". Et celui-ci entre dans les comptes : "avec un concert sold out, les bénéficies sont entre 10 et 15%. Suite à cette modif,  nous n’aurons que 7 %. C’est un secteur à très haut risque. Il y aura des disparitons d’entreprises". A Madrid, les grands noms de l’Espagne sont montés au créneau et parmi eux, Javier Bardem ou Pedro Almodovar qui se trouve en ce moment sur le tournage  de "Las amantes pasajeras". Celui-ci clame qu’il s’agit d’un attentat à la démocratie. L’acteur Carlos Bardem, de 49 ans, affiche un panneau qu'il tient haut et fort :"Ils ne veulent pas de culture parce qu’ils ne souhaitent pas de citadins libres mais soumis". L’éditeur de la maison Anagrama, José Herralde, déclare qu’il s’agit "d’une agonie douloureuse qui débouchera vers des fermetures dans le ciné, le théâtre et le livre". L’écrivain Clara Sanchez, de 57 ans, atteste  "qu’il n’y a pas de sauvegarde pour une misérable culture". Le jeune acteur Martin Rivas, 27 ans, affiche un : "Ceci est un suicide pour le pays. Et l’enterrement doit être payé par la culture". De toute part, des voix crient que "la culture n'est pas un luxe". Si le 1er septembre, l'IVA passe à 21 %, la culture en Espagne entamera un deuil douloureux pour des artistes sommés de quitter la scène. Que restera- t-il des 507 000 emplois ? Les experts qui ont décidé une telle mesure veulent-ils pousser l'Espagne vers un gouffre sans nom ? 



  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

SORTIR À PARIS

Seydou Keita sans titre 1953-Tirage argentique-Genève comtemporary african art collection

NEWSLETTER

BRÈVES

Sònar, un festival d'avant-garde qui fait le plein
Le Sònar 2016 de Barcelone, un festival de musiques "créatives" attire la foule. 115 000 personnes de 101 pays dans plusieurs scènes pour cette édition de juin.
 
Claude Lelouch à l'honneur à Dinard
Le réalisateur aux deux Oscars présidera le jury du prochain Festival du film britannique de Dinard, du 28 septembre au 2 octobre 2016. Il succède à Catherine Deneuve et à Jean Rochefort.
 
8 000 disques vinyles...

... issus de la discothèque de Radio France seront proposés aux amateurs et professionnels de musique et aux collectionneurs, le dimanche 19 juin à la Maison de la Radio. Le catalogue, c’est ici.

 
85 ans pour le père de la bossa nova
João Gilberto fête dans le calme, en petit comité (comme il l'a toujours fait) à Rio de Janeiro son anniversaire. "Cela se fera sans gâteau" disent ses proches qui connaissent le personnage pour sa discrétion.
 
Légers séismes en Catalogne

Ce vendredi 10 juin, la terre a été secouée par deux séismes de 2,5 et 3,7 sur l’échelle de Richter ; l’épicentre se situe à Pla d'Estany, au sud-ouest de Figuères.

FACEBOOK

Facebook