Salvador de Bahia - voix libre

Salvador de Bahia : « je réfléchirai longuement avant de rentrer définitivement au Brésil... »

Soraya Camilo - 29 dec 2012
Cela faisait quelques années que je ne visitais pas mon pays… Brésilienne depuis 23 ans en France, je pars fuyant le froid glacial de ce Décembre 2012.Une fois atterri et parcouru quelques kilomètres dans le taxi en direction du centre ville de Salvador de Bahia, tout était pareil, ou presque...

Cela faisait quelques années que je ne visitais pas mon pays… 
Brésilienne immigrée depuis 23 ans en France, je pars fuyant le froid glacial de ce Décembre 2012.

De l’avion, toute excitée, j’ai vu mon beau Brésil, toujours aussi grand, vert et métissé ! Une fois arrivée et parcouru quelques kilomètres dans le taxi en direction du centre ville de Salvador de Bahia, tout était pareil, ou presque… 

Mon Brésil avait l’air d’être en mutation à la veille de la Coupe du Monde. Le stade de foot s’imposait dans la ville, en fin de construction.
La ville était par contre détruite. Mais les voitures… scintillaient ! Nenhum fusquinha (coccinelle) ! Pas une seule vieille voiture dans les rues ! Que des nouvelles machines dans des chemins presque « d'avant-guerre », des rues de Salvador de Bahia avec ses trous et murs délabrés; une ville nettement abandonnée par ses dirigeants. 

« Soit le pouvoir d’achat des brésiliens a augmenté, soit les fabricants de voiture ont fait des soldes juste avant mon arrivée ?? ! »

L’état des rues m’a plutôt attristé, mais les voitures... Impressionnant… Soit le pouvoir d’achat des brésiliens a augmenté, soit les fabricants de voiture ont fait des soldes juste avant mon arrivée ??! 

A croire peut-être que le discours de Sarkozy est arrivé bien en retard aux oreilles des brésiliens, mais qui ont tout de même,  bien assimilé le message : 
- ont-ils travaillé plus et ont gagné plus que les français ??!!! 
Travailler plus ne veut pas forcément dire gagner plus en France, tiens… 
Que des hypothèses d’une jeune arrivante au pays natal... 
Je commence à me demander si cela ne vaut pas la peine de me réinstaller dans le pays tropical de Gilberto Gil et Jorge Ben Jor.

J’étais donc, à Salvador, capitale de l’héritage noir africain au Brésil. 
Les belles brésiliennes, mythes universels de beauté métissée se promenaient. 
Les cheveux étaient toujours longs, pour mieux  charmer les beaux gosses, la plupart (malheureusement) déjà en couple. J’ai du coup aussi observé que les naissances des filles supèrent encore aujourd’hui celles des garçons...

« des beaux mecs et des belles voitures, c’est tentant ! Après tout, au diable les trous sur la route qui nous amènent au motel ! »
Amusée de revoir ce jeux de charme capillaire si propre aux brésiliennes, étonnamment, une chose m’a attiré l’attention : les brésiliennes avaient, toutes (!) des cheveux lisses ! Blanches, brunes, rousses, blacks – Toutes aux cheveux lisses ! 
Déboussolant ! 
J’ai appris par la suite qu’il ne s’agissait pas d’un tour de magie noire (ou virus américain), mais tout simplement d’un certain  « brushing progressif ». 

Ah mon Brésil... !   
Je suis rentrée en France, et même si je suis une toute jeune divorcée, je réfléchirai longuement avant de rentrer définitivement au Brésil...  
Quoi que, des beaux mecs et des belles voitures, c’est tentant ! Après tout, au diable les trous sur la route qui nous amènent au motel !


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

La morte amoureuse de Théophile Gautier

La morte amoureuse de Théophile Gautier au Théâtre Darius Milhaud

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

VINTAGE & COLLECTIONS

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000 et 12 000 »

Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre, ici.


SORTIR À PARIS

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


BRÈVES

Madrid, 11 mars 2004

L'Espagne, mais aussi l'Union européenne, rendent un hommage solennel lundi aux 192 victimes de 17 nationalités assassinées il y a 20 ans à Madrid dans des attentats à la bombe qui marquèrent le début des attaques islamistes de masse en Europe.

 
Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)