Rio de Janeiro - Voyage, reportage

Carnet de voyage - Un été à Rio de Janeiro (au quotidien)

De notre envoyé spécial Stephane de Langenhagen - 24 juillet à fin août 2015
Au Brésil, à un an des JO, rien ne va plus. L' embellie économique aura été de courte durée et le pays s'enfonce dans la crise. Quelles sont les conséquences pour les touristes qui ont programmé leurs vacances à Rio de Janeiro ? Micmag est parti enquêter. Un reportage réalisé durant tout l’été.
En 1983, le Comité de lutte contre le chômage organise des manifestations à travers tout le pays. Le 4 avril, elles dégénèrent en de nombreux pillages.


« A crise chegou (voilà la crise) ! » Mais quel est donc ce cri de panique qui retentit chez nos amis brésiliens ? Fini le temps des BRICS : l’insolente et miraculeuse embellie économique aura été de courte durée. Depuis le début de l’année 2015, le pays tout entier se retrouve confronté à une crise sans précédent. Licenciements, fermetures d’entreprises, chômage, inflation, menace d’éclatement de la bulle immobilière, récession, le tout associé à une crise politique majeure, constituent pour les plus jeunes, une expérience inédite.

À Rio de Janeiro, dans quel état d’esprit se trouvent les Cariocas ? Combatifs ? Désemparés ? Désabusés face à ce nouveau boomerang venu d’Europe ? Le spectre de la Grèce s’est-il abattu sur la vitrine du Brésil qui a tant peiné pour accueillir les prochains J.O. ? Touristes juilletistes, aoutiens, plus intéressés par une samba à Copacabana que par l’avenir incertain de la présidente Dilma, Micmag vous dévoile les conséquences directes de la crise sur vos vacances.

Un reportage de Stephane de Langenhagen, à suivre tout au long de l’été sur https://www.facebook.com/pages/micmagnet/148245821903288



  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



SORTIR À PARIS

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

BRÈVES

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."

votre publicité

Bannière