São Paulo, Brésil - Musique

Mariana Aydar interpreta Clara Nunes : Cantoras do Brasil saison 1 - 2ème épisode

Stephane de Langenhagen - 31 décembre 2012
Dans ce 2ème épisode de la série Cantoras do Brasil, la chanteuse paulista Mariana Aydar interprète 2 chansons célébrissimes de la grande Clara Nunes, qui a ému et enthousiasmé les brésiliens tout au long des années 70.
Photo : Chris Valias

2ème épisode de la série Cantoras do Brasil : Mariana Aydar interpreta Clara Nunes.

Clara Nunes, grande admiratrice de la Portela, a marqué les années 70 par ses sambas archi célèbres teintés de Candomblé et ses tenues exaltant les Orixás. C'est une des plus grandes interprètes que le Brésil ait jamais connu, accumulant les records de vente de disques jusqu'à sa disparition tragique à presque 40 ans, suite à une erreur médicale.

Mariana Aydar a fait ses armes auprès de Chico César et de Virgínia Rosa, avant de venir goûter un temps aux joies des scènes parisiennes. Elle a depuis inscrit 3 albums au panthéon de la nouvelle génération de charme de la MPB, et rendu elle aussi hommage à l'un de ses mentors, Caetano Veloso, à l'occasion des 70 ans de ce dernier, signant avec Marcelo Camelo l'une de ses meilleures interprétations.

© Tous droits réservés Canal Brasil

 

EVENEMENTS

NEWSLETTER

BREVES

Vous avez dit bizarre ?
1700 jets privés de "l'élite planétaire" volent pour une réunion sur le réchauffement climatique à Davos en Suisse !!! Vous avez dit bizarre ?
 
Lénine, relève-toi…

Deux Russes condamnés à dix jours de prison pour avoir aspergé d'eau bénite le mausolée de Lénine en hurlant « Lève-toi et marche ! ».

 
Quand Pékin rit jaune...

La Une du mensuel satirique Fluide Glacial, un Français conduisant en pousse-pousse un Chinois et une blonde, a provoqué la colère de Pékin. 

 
Fournaise à bord
Bloqués au sol dans un avion sans air conditionné, les passagers d'un vol Rio-São Paulo finissent par ouvrir eux-mêmes les portes de secours. 
 
Liberté d'expression (suite)

Tollé, au Royaume-Uni, après les recommandations d’Oxford University Press de bannir cochons et saucisses des livres pour enfants.

FACEBOOK

Facebook