- Agenda

Don Carlo : Un drame touchant à la sphère du politique et du privé !

Jean-Christophe Mary - 4 novembre 2018
Deux ans après la version originale, Don Carlo, l’œuvre à versions multiples de Giuseppe Verdi, fait son grand retour à l’Opéra Bastille.

Adaptation italienne de Don Carlos, grand opéra français, Don Carlo est par sa langue plus passionnel que ne l’était la version originale. Mais d’une version à l’autre, persistent la finesse de la partition et la trame dramatique qui, de l’Escurial aux Flandres, entremêle conflits politiques, familiaux et amoureux. Une fresque historique à laquelle Krzysztof Warlikowski confère la profondeur d’un huis clos où la psyché humaine est mise à nu, révélant la paralysie des hommes face à l’héritage du pouvoir.

Cent cinquante ans après sa création à l’Opéra Garnier, l’Opéra de Paris nous offre une relecture de Don Carlo, ce grand opéra en cinq actes que Verdi remania en 1884 pour la scène italienne. C'est dans sa traduction italienne que Don Carlos deviendra Don Carlo pour conquérir les scènes mondiales, donnant lieu au mythe d'une version italienne, alors que les deux versions (1866-67 et 1884) furent composées sur un texte français.

La mise en espace conçue par Krzysztof Warlikowski est particulièrement impressionnante. Dès le premier acte, le rideau se lève sur un imposant dispositif scénique avec ses décors et ses projecteurs impressionnants. Le cloitre du couvent de St Just prend dan cette mise en scène la forme d’un imposant salon art déco des années 30 qui au fil de l’intrigue laisse place à un gymnase puis à un tribunal, un loft luxueux et enfin une prison américaine plus vraie que nature. Des projections vidéos de films en noir en blanc plongent le public dans une ambiance cinéma muet fin des années 20. Voilà pour le décors.

Côté solistes, cette nouvelle production d'exception réunit sur un même plateau une flopée de pointures lyriques parmi lesquelles le couple star Roberto Alagna (Don Carlo), Aleksandra Kurzak (Elisabetta di Valois ), Étienne Dupuis (Rodrigo) pour ne citer qu'eux. Si on ajoute à cela la musique imposante et majestueuse de Verdi, de splendides costumes et décors signés Małgorzata Szczęśniak et une direction d’orchestre confiée à de Fabio Luisi, ces dix nouvelles représentations raisonnent déjà aux airs de triomphe.

Jean-Christophe Mary
Don Carlo
Giuseppe Verdi
Opéra de Paris
Paris 9e
Jusqu'au 23 novembre 2019
4 h 30 - 2 entractes
De 15 à 210 euros
Renseignements et réservations : www.operadeparis.fr

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

La morte amoureuse de Théophile Gautier

La morte amoureuse de Théophile Gautier au Théâtre Darius Milhaud

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

Mundo vintage (clicar no título)

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000 et 12 000 »

Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre, ici.


Destaques de París

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


Notícias

Madrid, 11 mars 2004

L'Espagne, mais aussi l'Union européenne, rendent un hommage solennel lundi aux 192 victimes de 17 nationalités assassinées il y a 20 ans à Madrid dans des attentats à la bombe qui marquèrent le début des attaques islamistes de masse en Europe.

 
Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)