France/Espagne - Photo/Cinéma

Festival Imago 2015 : 21 courts métrages à La Clef

Élise Barry - 14 septembre 2015
Le Festival Imago met à l’honneur des courts métrages ibéro-américains du 23 au 29 septembre 2015. Pour départager les 21 œuvres en compétition, trois séances de projection se tiendront au cinéma La Clef, à Paris.


Pour sa deuxième édition, le Festival Imago propose 21 courts métrages ibéro-américains (Espagne, Portugal et Amérique latine) en compétition.

Le temps fort du festival se déroulera au cinéma La Clef (Paris 5e), du 23 au 25 septembre. Les œuvres sélectionnées, relevant de la fiction, du documentaire et du cinéma d’animation, seront  soumises au public et à un jury de professionnels (journalistes) et d’étudiants.

En amont, une soirée de mise en bouche, le 20 septembre, lancera les festivités. Au restaurant El Sur (Paris 5e), un apéro argentin accompagnera la présentation du festival. Au menu, empanadas (chaussons garnis) et choripanes (sandwichs au chorizo), projection de trois courts métrages de la précédente édition, puis after au son de Chacarera Groove, un trio d’Argentine.

En aval, le 27 septembre, une séance de projection au café Lou Pascalou (Paris 20e) mettra en lumière les courts métrages primés cette année. Avec en clôture un concert de tango.

Le 29 septembre, à la maison des étudiants de l’université de Saint-Denis, ce sont six courts métrages hors compétition qui seront présentés. Le fado de Jenyfer Rainho viendra sonner le glas de cette deuxième édition d’Imago.

Musuk Nolte , photographe vedette du festival

Cinéma, musique mais aussi photographie sont conviés à cette jeune manifestation. Imago a élu Musuk Nolte au rang de photographe invité.  Ce photojournaliste péruvien, jeune lui aussi, braque le plus souvent son objectif sur les populations de la jungle péruvienne. Il les a côtoyées dès sa plus tendre enfance, grâce à des voyages réguliers dans la forêt, en compagnie de sa mère. À 20 ans, il découvre le peuple shawi, très difficile à atteindre car très isolé.

Cette rencontre a donné lieu à des clichés en noir et blanc, exposés il y a deux ans au musée du Quai Branly, lors de la biennale de photographie Photoquai. Il a depuis collaboré  avec la photographe Leslie Searles à un livre de photographies en noir et blanc sur leur perception du Pérou.

Musuk Nolte décrit en espagnol ses photographies du peuple shawi.


Le site du festival Imago offre un programme détaillé présentant la sélection officielle et tous les détails pratiques sur cette manifestation.

Élise Barry pour www.micmag.net











  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Mundo vintage (clicar no título)

A la rencontre des placomusophiles
Qu'est-ce que la placomusophilie ? Le fait de collectionner les capsules de champagne et certains en possèdent jusqu'à 90 000... Car cette "petite plaque métallique" a une longue histoire. Découverte.

Destaques de París

Homosexuels et Lesbiennes dans l'Europe nazie.

Cette exposition entend rendre compte, grâce à de nombreux documents originaux, du sort des homosexuels et des lesbiennes sous le régime nazi,entre stigmatisation, persécution et lutte pour la reconnaissance. Lire la suite, ici.

Notícias

La vie de Brian Jones
Un documentaire de Patrick Bouder (2020) sur la vie de Brian Jones, le fondateur et guitariste des Stones, sera diffusé le vendredi 22 janvier à 22 h 40 sur Arte. Avis aux fans...
 
Cri d'alarme de la Sacem
La société musicale d'auteurs (Sacem) pousse un cri d'alarme autour des auteurs compositeurs, les laissé pour compte de la grave crise en 2021. Certains sont sans aucun revenus. 
 
Les cathos homophobes filmés dans la partouze
A Bruxelles, un eurodéputé du parti d'Orbán de Hongrie (anti avortement & anti couple gay) pris dans une «lockdown partouze» gay
 
La dernière dédicace de John Lennon aux enchères

Le site Goldin Auctions propose une mise à prix minimale de 400 000 dollars du dernier album dédicacé par John Lennon, à celui qui allait l'assassiner. Les enchères sont prévues sur 18 jours.

 
Du fric dans le slip du sénateur brésilien
De l'argent destiné à la lutte pour la pandémie détourné par un sénateur brésilien caché dans son slip. Un proche de mister Bolsonaro !