- Vidéo

A Star Is born : Lady Gaga se révèle dans un rôle à contre emploi !

Jean-Christophe Mary - 16 juin 2019
Pour son premier rôle à l'écran, "Un Star is Born", Lady Gaga se révèle avec force et sans fard dans ce remake réalisé par Bradley Cooper.

Ce n’est un secret pour personne, Hollywood, cette grande fabrique du cinéma américain aime les remake. « A Star Is Born » n'est pas moins que la quatrième version du célèbre « Une étoile est née », mythique film de 1937 avec Janet Gaynor et Fredric March sur l’histoire d’une star de cinéma qui aide une jeune actrice à devenir célèbre, alors que l'âge et l'alcoolisme plongent sa propre carrière dans une spirale descendante. Le film avait déjà été adapté en 1954 par le réalisateur George Cukor, avec Judy Garland et James Mason en vedette, puis à nouveau en 1976, avec Barbra Streisand et Kris Kristofferson. Cette nouvelle mouture avec en tête d'affiche Lady Gaga est coup de maitre qui ouvre les portes du septième art sur à la pop star.

Réalisée par Bradley Cooper, cette nouvelle version raconte l’histoire amoureuse entre une star déchue de la country music, Jackson Maine et une jeune chanteuse pleine d’avenir. Tandis qu'ils tombent follement amoureux l'un de l'autre, Jack propulse Ally sur le devant de la scène pour faire d'elle une artiste pop adulée par le public. Bientôt éclipsé par le succès de la jeune femme, Jack va vivre de plus en plus de mal son propre déclin…

L'image s'ouvre sur les clameurs d'un concert où Jackson Maine, chanteur country à la voix déchiquetée par l’alcool, se produit sur la scène d’un immense stade. Ce soir là, comme après chaque concert, il vient décompresser dans un bar où la jeune chanteuse Ally séduit le public local. Dès les premières minutes, le film nous accroche par cette l’intimité immersive entre les deux héros. Et à l’écran, la rencontre entre de Lady Gaga et Bradley Cooper fait des étincelles. La direction d’acteur, rondement menée, n'est pas si éloignée de la version initiale qui se déroulait dans le milieu du cinéma. Belle histoire que cet amour intense et ce lien musical fort qui uni les deux héros. La révélation du film c'est bien sûr Lady Gaga, la super star que l’on connait à travers des shows planétaires où se pressent des milliers de fans. 

Face à la caméra, le jeu de Lady Gaga est vraiment surprenant. Il faut voir comment elle se glisse de manière étonnante dans la peau de cette chanteuse débutante. Tour à tour derrière et devant la caméra, Bradley Cooper est très convaincant en chanteur sur le déclin troublé par le charisme de la jeune Ally. De bout en bout, on ressent immédiatement leur passion, portée par la musique. Lady Gaga tire joliment son épingle du jeu avec ce personnage de femme sensible, vulnérable et hésitante à mille lieux de celui de la diva aux tenues provocantes et trash. A contre-emploi de l'image chic et glamour de ses clips spectaculaires, elle apparait ici au naturel, cheveux châtain, à peine maquillée derrière ce personnage fragile, complexé par son nez, qui doute de tout à commencer par son talent. On salue également l’incroyable richesse des chansons de la bande qui mettent en relief le jeu des acteurs. Cette nouvelle version de A Star Is Born portée par une authenticité brute est particulièrement électrisante. Et pour Lady Gaga, plus qu'un vrai un tour de force, voilà une vraie révélation.

Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net
“A Star Is Born” DVD / BR ( Warner Bros)
Avec : Lady Gaga, Bradley Cooper, Sam Elliott, Andrew Dice Clay, Rafi Gavron
Durée : 130 minutes
12,99 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Mundo vintage (clicar no título)

A la rencontre des placomusophiles
Qu'est-ce que la placomusophilie ? Le fait de collectionner les capsules de champagne et certains en possèdent jusqu'à 90 000... Car cette "petite plaque métallique" a une longue histoire. Découverte.

Destaques de París

Homosexuels et Lesbiennes dans l'Europe nazie.

Cette exposition entend rendre compte, grâce à de nombreux documents originaux, du sort des homosexuels et des lesbiennes sous le régime nazi,entre stigmatisation, persécution et lutte pour la reconnaissance. Lire la suite, ici.

Notícias

La vie de Brian Jones
Un documentaire de Patrick Bouder (2020) sur la vie de Brian Jones, le fondateur et guitariste des Stones, sera diffusé le vendredi 22 janvier à 22 h 40 sur Arte. Avis aux fans...
 
Cri d'alarme de la Sacem
La société musicale d'auteurs (Sacem) pousse un cri d'alarme autour des auteurs compositeurs, les laissé pour compte de la grave crise en 2021. Certains sont sans aucun revenus. 
 
Les cathos homophobes filmés dans la partouze
A Bruxelles, un eurodéputé du parti d'Orbán de Hongrie (anti avortement & anti couple gay) pris dans une «lockdown partouze» gay
 
La dernière dédicace de John Lennon aux enchères

Le site Goldin Auctions propose une mise à prix minimale de 400 000 dollars du dernier album dédicacé par John Lennon, à celui qui allait l'assassiner. Les enchères sont prévues sur 18 jours.

 
Du fric dans le slip du sénateur brésilien
De l'argent destiné à la lutte pour la pandémie détourné par un sénateur brésilien caché dans son slip. Un proche de mister Bolsonaro !