- Lire

Dis-moi la couleur du feu…

Marie Torres - 25 août 2015
Tout est surprenant dans le roman d’Ondjaki. Les personnages, leur environnement même la mise en page, c’est pour dire… Surprenant, oui, mais pas gênant. On y pénètre doucement certes, presque sur la pointe des pieds mais on y demeure. Pour le plaisir.

Dès la première page on est surpris. Quelque chose dans la mise en page ? Et puis on comprend. Cela saute aux yeux : il n’y a pas de majuscule en début de phrase.

- dis-moi quelle est la couleur de ce feu…

Mais les majuscules sont-elles si importantes ? Non. Alors on continue. On entre doucement dans cette histoire ou du moins dans toutes les histoires cocasses et étranges qui s’assemblent  et tissent la toile de fond d’un pays, l’Angola. L’Angola, en pleine transformation, qui vit une métamorphose brutale : de la guerre à la corruption généralisée.

Dans cette atmosphère agitée, pleine d’interrogations et de suspicion, l’auteur, Ondjaki, nous fait découvrir, avec une écriture poétique et un brin ironique, des personnages hauts en couleurs. Des personnages de l’ombre qu’il met en lumière en leur donnant la parole.

Il y a l’Aveugle, - avec une majuscule -, le MarchandDeCoquillages, MariaComForça, la GrandMèreKunjikise, - avec majuscule et sans espaces -, le Facteur, le CamaradeMuet ou encore le Gauchiste.

Il y a- il ne faut pas l’oublier, son rôle est important – il y a l’Immeuble de sept étages qui respire comme un être vivant.

« il fallait connaître ses secrets, les particularités utiles ou désagréables de ses courants d’air, le fonctionnement de ses vieilles canalisations, les marches d’escaliers et les portes qui ne donnaient sur rien. de nombreux malfaiteurs avaient expérimenté dans leur chair les effets de ce maudit labyrinthe avec ses passages secrets qui avaient leur propre autonomie, et tous ses habitants avaient à cœur de respecter chaque recoin, chaque mur et chaque dessous d’escalier »

Autre personnage-clé du roman, le BarcaDoNoe, le bar le plus suspect de Luanda qui sert les bières les plus fraîches de la ville.  Son secret « connu et public, résidait dans l’énorme coffre frigorifique qui n’avait jamais été débranché – c’est ce qui se disait – depuis le onze novembre mille neuf cent soixante-quinze (date de la déclaration de l’indépendance de l’Angola), le fil qui l’alimentait, prétendait la vox populi, était très long et relié à une certaine maison où l’électricité ne manquait jamais »

Vous l’aurez compris, « Les transparents » est un roman différent et, par là même, séduisant. Attachant. Son auteur, Ndalu de Almeida, Ondjaki, né à Luanda en 1977, est l’un des écrivains lusophones les plus prometteurs du continent africain. A suivre…


Marie Torres pour www.micmag.net
Les transparents
Ondjaki
Editions Métailié, août 2015
21 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

Reportage en Arménie - Micmag 2018 sur les routes du monde - Notre film

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag a fait ses valises pour se rendre entre Asie et Eur...

Jusqu'où iront ces mégapoles latino-américaines ?

Qualité de vie-Innovations-Dangers-Démesure- joie de vivre-UN DOSSIER MICMAG

Mundo vintage (clicar no título)

(Re) découvrez les grands tubes anglo saxons des années 50, 60, 70, 80... et les anecdotes et histoires qui les entourent... Cette semaine Space Oddity de David Bowie.



Destaques de París

Présentée dans la salle Saint-Jean de l’Hôtel de Ville du 9 octobre au 19 décembre, Cette rétrospective est la première consacrée à l’œuvre de Cabu. Un hommage joyeux à celui qui fut l’un des plus talentueux et populaires dessinateurs de presse de sa génération. L'entrée est gratuite. Pour en savoir plus, ici.

Notícias

Du fric dans le slip du sénateur brésilien
De l'argent destiné à la lutte pour la pandémie détourné par un sénateur brésilien caché dans son slip. Un proche de mister Bolsonaro !
 
Une petite pensée pour...
Si un détraqué ne l'avait pas assassiné le 8 décembre 1980 à New York, John Lennon aurait eu 80 ans aujourd'hui (9 octobre).
 
Marvin Gaye bat les Beatles parmi les meilleurs disques de tous les temps

 Marvin devient une valeur sûre ! Le rock est en perte de vitesse et le rap s'envole dans les ventes chez les disquaires de la planète


 
Secret : Almodovar et son prochain film
"La Voix Humaine" est le prochain film de Pedro Almodóvar avec Tilda Swinton
L'adaptation de la pièce de Jean Cocteau sera présenté au festival de Venise et il est fort probable que ce soit un court-métrage

 
Sortie du film "White Riot

Fin des années 70, Royaume-Uni. Face à la montée de l’extrême- droite nationaliste et raciste, né le Rock Against Racism qui, avec The Clash, va réconcilier sur des rythmes punk, rock ou reggae les communautés d’un pays en crise. Voir la bande-annonce, ici.