- Musique

Rival Sons : un album heavy rock blues massif et teigneux

Jean-Christophe Mary - 19 juin 2019
Très apprécié pour ses titres nerveux aux sonorités 70’s, le quatuor californien, Rival Sons, est de retour avec son heavy rock blues, massif et teigneux qui brasse toujours autant de nobles influences qui vont de des Black Crows à The Answer en passant par Led Zeppelin.

Frappés de batterie, ambiances planantes, guitares sous acide comme échappées d’une forge de l’enfer, basses martelées, voix stridente, puissante, noyée dans les vapeurs de blues et d’alcool fort ici chaque titre sonne de manière vraiment étonnante. Derrière ce brut au spectre large, Rival Sons fait vraiment figure d’ovni dans le paysage musicale actuel. Expérimental et créatif, ce sixième album évoque à la fois Led Zeppelin et les Black Crows et comporte divers paliers d’écoute. 

On passe de titres hypnotiques et chaloupés « Sugar on the Bone », « Shooting Stars » ambiance chœurs gospel à des morceaux nerveux et électriques « Do Your Worst » à des versions gargantuesques et complètement folles avec « Stood By Me ». Sur « Back in the Woods » on assiste à un enchevêtrement de basses qui pilonnent, de roulements de batteries en syncopes, de cymbales ouvertes où la folie électrique règne partout. Quand la voix écorchée et métallique de Jay Buchanan s’élève en spirale infernale, la guitare de Scott Holiday se charge de dynamiser l'ensemble par de longs solos incisifs. Alors oui, on frôle l’extase. « Look Away », « Feral Roots » et « All Directions » sont des respirations folk qui aèrent l'ensemble et servent intelligemment l’album. 

Loin devant Wolfmother, Jet ou les petits nouveaux Greta Van Fleet, le quatuor californien s’impose comme l’un des meilleurs groupes heavy rock blues actuels. L’un des derniers groupe qui pourrait redonner au rock ce mélange de puissance, de lyrisme et de chaos mélangé disparu depuis les 70's. 
En écoutant et réécoutant ces titres pleins de bruit et de fureur on se dit que c’est déjà même une partie de l’histoire du rock qui défile là entre nos oreilles. Courez les voir à l’Olympia le 9 novembre prochain. Sur scène, répétons-le, ils sont absolument excellents.

Jean(Christophe Mary
Feral Roots
Rival Sons
CD, 16,99 euros
Vinyle, 20,99 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Mundo vintage (clicar no título)

Né il y a plusieurs millénaire, ustensile utilitaire, accessoire de mode très prisé puis tombé dans l'oubli, l'éventail semble avoir de nouveau le vent en poupe. Georgina Letourmy-Bordier, Experte en éventails à Drouot - Docteur en Histoire de l'Art, nous en parle. La suite ici.

Destaques de París

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

Notícias

Dur dur covid 19 - Micmag touché !
Micmag dans la douleur après la perte d'un ami et co-fondateur de Micmag.net. Thierry Bommart  (informaticien) a succombé suite à une insuffisance respiratoire. Jean-Louis Langlois qui a filmé plusieurs de nos reportages TV a plongé dans le noir puis est en cours de récupération.
 
Bansky à Barcelone - 100% non autorisée
Une centaine de reproduction dans un espace 'Trafalgar' par des artistes eux aussi anonymes. Bansky n'a à ce jour jamais montré son vrai visage ni son identité.
 
Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 

Disco da semana

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net