- Musique

Elvis Costello " Hey Clockface" : un album parfois déroutant mais diablement réussi

Jean-Christophe Mary - 1er mai 2021
«Oliver's Army, I Want You..». Auteur pour l’éternité de ces classiques entre new wave, country, jazz, pop-soul, ce vétéran des 70’s est une légende vivante au même titre que Randy Newman ou Joe Jackson. Ses albums se bonifiant avec le temps, on ne va pas se priver du tout dernier « Hey Clockface ».
Elvis Costello se fait connaître en 1977 avec son premier album, « My Aim is True », où il apparaît avec des lunettes énormes qui deviendront sa marque de fabrique. La même année, il monte The Attractions, excellente formation qui restera pour des années son groupe fétiche. Deux ans plus tard, l’album « Armed Forces » deviendra son plus gros succès commercial et le single Oliver's Army atteindra la deuxième place des charts anglais.

Suivront dans les années suivantes une flopée de tubes « Everyday I Write the Book », « I Want You ou encore Veronica co-écrit avec Paul McCartney. En 2017, il créé la surprise en s'associant au groupe hip hop The Roots avec « Wise up Ghost », un album étonnant entre funk, soul, ballade et rock. Après le très rock classic « Look Now (2018), voila qu'il récidive aujourd'hui dans le surprenant avec « Hey Clockface » qui nous montre une nouvelle facette de son travail. Soit des chansons intrigantes, parfois déroutantes mais construites sur de solides bases mélodiques qui sont le muscle et l’ossature de l’album. A commencer par ce spoken word « Revolution # 49 » qui s'ouvre en intro sur fond trompette orientale, de cordes qui murmurent derrière cette vielle à roue. Le charme est brusquement interrompu par une rafale de guitares mordante, qui telle une scie sauteuse broie les structures harmoniques du morceaux suivant « No Flag ». Voilà le ton est donné et vous comprenez que « Hey Clockface » s'annonce comme un album d’un genre particulier. Outre « Radio is Everything » un autre spokenword émouvant, le caméléon Costello se glisse tour à tour dans la peau d'un Dylan « Newspaper Pane » ou d'un slammer avec « Hetty O’Hara Confidential » sorte de boogie woogie tumultueux et brinquebalant en référence à la chroniqueuse américaine Hedda Hopper. Dans la foulée, on trouve « The Last Confession Of Vivian Whip » et « What Is It That I Need That I Don’t Already Have ? » et « Byline » trois magnifiques ballades piano voix où la voix douce et légèrement chevrotante sonne de manière suave, très langoureuse. On se laisse donc bercer. Et puis voilà que les titres s'enchainent de manière singulière, si singulière même que notre oreille n’est en tout cas pas habituée à entendre. On est agréablement surpris par « Hey Clockface / How Can You Face Me? » et « I Can’t Say Her Name » qui mélangent cacophonie jazzy et humeur festive, le tout savamment orchestré par Steve Nieve (piano), Bill Frisell (guitare) et Nels Cline (guitare).

Au fil des écoutes et réécoutes, voilà un album déroutant mais diablement réussi. Le seul hic, c’est que l’auditeur puisse s’y perdre au risque de passer à coté. Il faut donc l’écouter et le réécouter pour en découvrir la substantifique moelle.
Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net
Hey Clockface
Elvis Costello
CD Album 12,79 euros, Vinyle 20,79 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Mundo vintage (clicar no título)

La fève, un sujet de convoitise...

A l’origine, elle n’était qu’une légumineuse, noire ou verte, glissée dans une galette. Au fil du temps, en plastique ou porcelaine, elle a pris toutes sortes de formes. Aujourd’hui, la fève est un véritable objet de collection. D’où vient-elle ? Comment est-elle fabriquée ? Des réponses, ici.

Destaques de París

Edvard Munch. Un poème de vie, d’amour et de mort

L'exposition « Un poème de vie, d’amour et de mort » présentée au musée d'Orsay jusqu'au 22 janvier 2023, a pour ambition de montrer l’ampleur de l'oeuvre de Munch dans toute sa durée et sa complexité. Lire la suite, ici.



Notícias

Les combattants Théchènes Tik Tok en Ukraine
  • Au lieu de se battre en première ligne, les Kadyrovites  (fidèles de Kadyrov) ont tendance à publier des vidéos TikTok mises en scène de loin derrière les lignes ennemies. C'est pourquoi ils ont été surnommés "guerriers TikTok".

 
Jimi Hendrix bientôt en bande dessinée
Le 19 octobre paraîtra Kiss The Sky, une nouvelle bande dessinée - Mezzo (dessin, couleurs) et J.M. Dupont (scénario) sur le parcours de Jimi Hendrix.
 
Roy Orbison : pur rock
Ce documentaire présente un émouvant portrait de Roy Orbison, de ses proches et des artistes qui l'ont connu. Sur Arte le 5/08 et disponible en replay jusqu'au 13/12/22Roy Orbison : pur rock - De "Pretty Woman" à "Only the Lonely" : des tubes de légende - Regarder le documentaire complet | ARTE
 
Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.