Madrid - 

Espagne - Ces masters bidonnés qui éjectent du pouvoir ministres et politiques de tous bords !

Par Hélios Molina - 
Falsifications de documents, notes modifiées, peu ou pas de cours sur place pour ces étudiants très particuliers, des diplômes accordés sans réel travail de recherche, un recteur lui aussi accusé de plagiat, l’université Juan Carlos 1 de Madrid fait chuter ministres et puissants politiques d’Espagne

Les déboires autour des diplômes accordés par l’université Juan Carlos 1 de Madrid à des personnalités politiques du pays secouent le monde étudiant et les intellectuels. Tous les cas de fraude ont été visibles depuis les six derniers mois.

L’université de Madrid qui a le nom de l’ancien roi d’Espagne est devenue dans les réseaux sociaux la risée de tous les internautes ibériques. Et surtout en Catalogne où le mouvement indépendantiste prône et défend une république anti-corruption. En effet plusieurs politiques de haut rang dont une ministre socialiste de la santé Carmen Monton qui vient de démissionner début septembre ont eu des masters dans des conditions très douteuses. Falsifications de documents, des notes modifiées après la remise de la thèse, peu ou pas de cours sur place pour ces étudiants très particuliers, des diplômes accordés sans réel travail de recherche, un recteur lui aussi accusé de plagiat, un directeur de thèse poussé à la démission. En clair l’université en question a du mal à faire  face à un vent de caricatures. Pourtant dans son introduction l’institution tente de se classer parmi les références européennes :« :« Notre université offre une formation de qualité et une ample et excellente offre académique en contribuant à l'avant-garde de la connaissance, dont le résultat se retrouve dans notre recherche scientifique de projection internationale. »

Le tout nouveau président du PP lui aussi dans la tourmente

Des mots qui ne sont plus crédibles ! Le Directeur de master de la présidente de la région de Madrid Cristina Cifuentes (ex figure du PP parti de droite avec de vieux relents franquistes) a dû lui aussi démissionner suite à des fraudes conséquentes sur le master de droit public de cette personnalité elle aussi démissionnaire.  Autre figure du Parti Populaire, Pablo Casado, le tout nouveau nommé président de ce parti (qui a une vision encore plus droitière que les précédents) aurait obtenu le même master que l ‘ex présidente de région). Mais celui-ci refuse de démissionner et tente de se faire oublier sur le sujet et fait profil bas quant aux critiques sur les autres cas révélés.

Mais les incessantes fraudes contre cette université font trembler tous ces politiques qui auraient collé dans leur CV de faux titres universitaires provenant de cette institution.  Dernière information en date, celle autour de la thèse du fringant président socialiste Sanchez qui a l’Assemblée nationale a dû répondre lui aussi à une question embarrassante sur sa thèse et prouver que celle-ci pourra être publiée et montrée au public prochainement.

L’université Juan Carlos de Madrid très ou trop proche du pouvoir n’est plus à présent considérée comme une institution indépendante et libre des pressions politiques.

La fraude révélée à tous les étages a semé un vent de panique dans les hautes sphères des partis. Et le public espagnol médusé se demande à l’heure d’un vermouth fait maison dans le bar à tapas du barrio : -"quel est le prochain ? A qui le tour ?"


Hélios Molina pour www.micmag.net


Un ami lecteur de Micmag nous informe d'une pétition en ligne sur le sujet : 

Change .org



  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Mundo vintage (clicar no título)

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



Destaques de París

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

Notícias

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."

Disco da semana

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net