Les comportements à adopter au Japon

Par Charlotte Gide (lepetitjournal) - 
Au pays du Soleil levant, certaines règles de bienséance ou de savoir-vivre sont à respecter. Comme il y a beaucoup de différences avec l’Europe, le moyen le plus simple est d’observer autour de soi et tout prend rapidement son sens. Petite liste non-exhaustive de conseils
Au pays du Soleil levant, certaines règles de bienséance ou de savoir-vivre sont à respecter. Comme il y a beaucoup de différences avec l’Europe, le moyen le plus simple est d’observer autour de soi et tout prend rapidement son sens. Petite liste non-exhaustive de conseils à appliquer pour vivre à la japonaise.

Les premiers comportements à adopter commencent dans la rue : lorsqu’on salue quelqu’un, le mieux est de se baisser ou d’incliner légèrement la tête et donc, par ce biais, éviter les contacts comme les poignées de main ou la bise. Vous pouvez accompagner le mouvement par はじめまして (hajimemashite), c'est-à-dire « enchanté de vous rencontrer ». Si vous recevez un cadeau, il faut le prendre avec les deux mains (de même si vous l’offrez ou si vous échangez vos cartes de visite). Le mieux est de faire attention au contenant autant qu’au contenu : il ne faut pas déchirer le paquet cadeau et surtout, attendre d’être chez soi pour l’ouvrir. Si jamais la personne insiste pour que l’ouvriez devant elle et que vous ne pouvez pas ne pas abîmer l’emballage, il suffit juste de s’excuser. Si vous voulez refuser quelque chose, il faut aussi préférer le terme だいじょうぼう です (daijoubou desu) plutôt qu’un non ferme et affirmé. Voyons à présent les usages selon les différents endroits où vous allez vous rendre.


Tout d’abord, les rues sont non-fumeurs, mais, à l’inverse, beaucoup de restaurants autorisent la cigarette. Il faut donc faire attention à l’endroit où on s’assoit si l’on fume et veiller à le faire dans les zones prévues à cet effet lorsqu’on est dans la rue, souvent entourées de baies vitrées avec un panneau décoré d’une cigarette et de la mention « smoking area ». Pour les mégots ou autres déchets, il est utile d’avoir un sac en plastique avec soi, car on ne trouve pas des poubelles à tous les coins de rues. Le mieux est ensuite de se rendre dans le konbini le plus proche pour s’en débarrasser. Si vous êtes malade ou tout simplement irrité à cause des climatisations, il n’est pas très bien vu de se moucher en public et encore plus avec un mouchoir en tissu, car ces derniers sont utilisés la plupart du temps pour s’essuyer les mains avant un repas. Préférez vous isoler ou essayez d’être le plus discret possible pour ne gêner personne. Autre geste pouvant embarrasser la population japonaise : s’embrasser en public. Enfin, respecter le code de la route est un point essentiel. Il est donc inconcevable de traverser lorsque  le feu est rouge même s’il n’y a personne.



Dans les transports

Lorsque vous êtes au Japon, les transports sont un passage obligatoire dans vos journées. Mais là encore, certains comportements seront appréciés par les Japonais si vous les respectez. Par exemple, dans les escalators qui vous mèneront à votre métro ou train, il est de coutume de se placer à gauche pour laisser les gens pressés passer par la droite (et inversement à Osaka). Avant d’entrer, il faudra faire la queue devant les wagons et attendre que tous les passagers descendant à votre station les aient quittés pour y entrer. D’ailleurs, les transports sont souvent remplis aux heures de pointes et le moindre mètre carré est occupé. Bousculé et compressé, il est plus poli de garder son sac à la main ou le poser sur les repose-bagages installés à cet effet pour ne pas prendre trop de place. Vous pourrez aussi remarquer que le silence et le calme règnent la plupart du temps ; d’où la nécessité de mettre son téléphone en silencieux. Parler doucement sera donc d’usage pour ne pas déranger les passagers qui profitent du voyage pour dormir ou lire avant / après leur travail.

Dans les magasins / restaurants

Lorsqu’il faudra faire vos courses, parfois la pluie fera des siennes. Au Japon, à l’entrée des magasins, des repose-parapluies sont mis à disposition pour ne pas mouiller le sol. Si tel n’est pas le cas, certains plastiques seront aussi disponibles pour mettre votre parapluie à l’intérieur et le prendre avec vous. Ce sera aussi le cas pour les restaurants. Dans certains d’entre eux, notamment ceux où il faut s’assoir par terre pour manger, il faudra se déchausser pour des raisons d’hygiène. Avant de manger, on vous proposera souvent des serviettes humides chaudes, les shibori, pour vous laver les mains. Mais le plus grand nombre de règles concerne les baguettes. Par exemple, il faut éviter de les planter dans le riz, car les familles d’un défunt le font lorsqu’elles présentent le bol de riz devant l’autel lors de funérailles. Il faut ainsi éviter de se servir de ses baguettes pour pointer quelqu’un ou un objet, ne pas les lécher ou ne pas les poser à même la table mais plutôt sur votre plat ou sur le repose- baguette prévu à cet effet. Avant de manger, vous pouvez dire いただきます (itadakimasu) les mains jointes signifiant « merci pour la nourriture que je reçois ». Lorsqu’un verre est vide, n’hésitez pas à le remplir, la personne le fera aussi pour vous. Pour trinquer, utilisez かんぱい (kanpai !). Attention aussi : les pourboires ne sont pas populaires au Japon. Il faut donc éviter d’en donner.


A la maison

Si vous êtes invité chez quelqu’un, il faut se déchausser et porter des chaussons mis à disposition pour les invités. Certains préciseront même de placer ses chaussures dans le sens du départ pour montrer qu’on ne va pas s’imposer chez l’hôte. On peut l’accompagner d’un おじゃま します (ojama shimasu) signifiant : "désolé de vous déranger". Il est aussi d’usage de ramener un petit présent pour remercier votre hôte. Les seules règles un peu particulières concernent la salle de bain. Par exemple, il faut éviter d’utiliser du savon ou du shampoing dans la baignoire, car elle symbolise un endroit de relaxation. Il faut donc se doucher avant d’entrer dans le bain.

Dans les onsen / sento

Les bains publics sont courants et permettent à la population de se détendre pendant un certain moment et de profiter des vertus de leur eau très chaude pour la peau. Pour bien se servir des onsen / sento, les règles sont à peu près similaires à celles de la salle de bain. Les tatouages y sont interdits, surtout s’ils sont assez imposants et voyants. Même si de plus en plus les autorisent, ils sont encore associés au crime organisé et il sera difficile de les cacher, les bandages et les pansements étant à éviter dans ces endroits. Si la nudité vous fait peur, vous pouvez bien évidemment vous munir d’une petite serviette lorsque vous devez vous déplacer, tout en évitant de la plonger dans l’eau des bains.


Autres conseils

Le Japon est un pays où les vélos sont en grand nombre. Préférez vous concentrer sur la route et évitez d’utiliser votre téléphone ou d’ouvrir votre parapluie en conduisant. De même, si vous êtes convié à un mariage et que vous donnez une petite somme d’argent, il est important de donner un nombre de billets impair. Si vous donnez un nombre pair, cela veut dire que le couple peut partager l’argent en deux et cela peut être interprété comme un signe de rupture rapide.

Petit lexique pratique des formules de politesse : 
すみません (sumimasen) : désolé 
ごめん なさい (gomen nasai) : pardon 
こんにちわ (konnichiwa) : bonjour (tout au long de la journée) 
おはよ ございます (ohayô gozaimasu) : bonjour (matin) 
こんばんわ (konbanwa) : bonsoir 
ごしそう さま でした (goshisou sama deshita) : à dire après un repas, « c’était bon et copieux »



  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Mundo vintage (clicar no título)

Installé à Rochefort, le Musée des Commerces d'autrefois propose une vingtaine de boutiques et d'ateliers du début du XXe siècle reconstitués à l’identique. Un voyage dans le temps. La plus riche collection française d'objets publicitaires. Lire la suite, ici.

Destaques de París

L'exposition "La légende dorée Bouddha" met en lumière la richesse des traditions iconographiques et stylistiques de la présentation de la vie du fondateur du bouddhisme, la quatrième religion au monde en nombre de fidèles, derrière le christianisme, l’islam et l’hindouisme. En savoir plus ici.


Notícias

"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."
 
Bansky à fond dans le marché !

Le travail de Banksy dans lequel les chimpanzés occupent le Parlement britannique pourrait battre le record de vente aux enchères le 3 octobre prochain à Londres.

 
Brexit, les auteurs britanniques se mobilisent

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 
Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Le poison de Monsanto
La célèbre entreprise de pesticides a fiché des personnalités (journalistes, politiques) en France. Dans le but d'un vote favorable à l'assemblée sur un maintien cancérigène  du glyphosate sur le marché.

votre publicité

Banner