- Vintage

"Sunday Bloody Sunday", c'était le 30 janvier 1972....

Marie Torres - 
C'était il y a 50 ans, le 30 janvier 1972 à Derry en Irlande du Nord, une marche pacifiste tournait au massacre... En 1983, U2 rend hommage aux victimes avec "Sunday Bloody Sunday", leur premier grand succès qui débute sur un riff martial de The Edge...

Le dimanche 30 janvier 1972, une marche pacifique, pour l'égalité des droits entre catholiques et protestants, est organisée à Derry, en Irlande du Nord. Quelque 10 000 personnes sont présentes, face à eux, une centaine de policiers et de parachutistes. Des incidents éclatent lorsqu'un groupe d'adolescents tente de franchir une barricade de l'armée. Jets de pierre d'un côté, canon à eau, gaz lacrymogènes et balles en caoutchouc de l'autre... jusqu'à ce que l'ordre de tirer à balles réelles est donné. Le bilan final est lourd : 14 morts parmi les manifestants.

Onze années plus tard, en 1983, le groupe irlandais U2 inscrit le titre Sunday Bloody Sunday, sur son troisième album, War. (*)

Sunday Bloody Sunday devient une
chanson pacifiste
.

C'est The Edge, le guitariste, qui écrit la première version pleine de colère et très engagée qui, notamment, critique l'IRA pour ses attentats. Bono reprend le texte. Il l'adoucit. Le dédie aux victimes du Bloody Sunday de Derry mais aussi à celles du Bloody Sunday de Dublin en 1920 durant la guerre d'indépendance de l'Irlande. Sunday Bloody Sunday devient une chanson pacifiste.

L'histoire est celle d'un spectateur qui s'interroge sur la violence dans laquelle sont plongées l'Irlande et le Royaume-Uni. " I can't believe the news today" (Je ne peux pas croire les nouvelles aujourd'hui), le texte paraphrase l'évangile "And mothers, children, brothers, sisters torn apart" (Et des mères, des enfants, des frères, des sœurs déchirés), et se termine par un appel à la paix "the real battle just begun" (la vraie bataille vient de commencer), "to claim the victory Jesus won" (pour revendiquer la victoire de Jésus).

Le 28 février 1983, War est dans les bacs. Comment réagit le public ? Dans l'ensemble, les critiques sont peu nombreuses et n'influent pas sur le succès du titre qui fait connaître le groupe en Europe et aux Etats-Unis et intègre la liste des 500 meilleures chansons de tous les temps du prestigieux magazine Rolling Stone.

Le 8 novembre 1987, pour les besoins du documentaire Rattle and Hum, U2 donne un concert à Denver aux Etats-Unis alors qu'un nouvel attentat de l'IRA, perpétré lors du Remembrance Day (la journée du Souvenir) endeuille l'Irlande du Nord. Affligé par cette nouvelle, le groupe entame une version enfiévrée de Sunday Bloody Sunday que Bono interrompt pour se lancer dans un long discours contre les violences de l'IRA dont les soutiens financiers sont très importants aux Etats-Unis.

Merde à la révolution !

« J'en ai assez des Américains irlandais, qui ne sont pas revenus dans leur pays depuis vingt ou trente ans, qui viennent me voir et me parlent de la résistance, de la révolution chez nous [...] et de la gloire de la révolution et de la gloire de mourir pour la révolution. Merde à la révolution ! Ils ne parlent pas de la gloire de tuer pour la révolution. Quelle est la gloire de prendre un homme de son lit et de l’abattre devant sa femme et ses enfants ? Où est la gloire là-dedans ? Où est la gloire de bombarder un défilé du jour du Souvenir de retraités. Où est la gloire là-dedans ? Les laisser mourants ou estropiés à vie ou morts sous les décombres d’une révolution dont la majorité de la population de mon pays ne veut pas. Je dis : Assez ! "

Depuis, U2, qui lors de ses concerts plante un drapeau blanc en signe de paix à l'avant de la scène, a dédié sa chanson aux victimes du conflit israëlo-palestinien, des attentats de Bali de 2002 et du 13 novembre 2015 de Paris et espère que la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne et le retour à une frontière physique entre les deux Irlande, ne compromettent l'accord du Vendredi Saint,  du 10 avril 1998, qui a mis un terme à 30 années de conflit, qui ont causé la mort de près de 3 500 personnes.

(*) A noter, John Lennon a également rendu hommage aux victimes du Bloody Sunday dans son troisième album solo Sometime In New York City, sorti en juin 1972.

Retrouvez toutes les chroniques sur la petite histoire des grands hits, ici

 
   
Marie Torres pour www.micmag.net
War - Remasterisé
Vinyle, 19,99 euros
CD, 11 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

AGENDA VINTAGE INTERACTIF

Eventos

Mundo vintage (clicar no título)

L'histoire de « Mr Blue Sky », le titre d'Electric Light Orchestra qui rend heureux

Si le titre pas eu un énorme succès à sa sortie en janvier 1978, aujourd'hui, « Mr Blue Sky » est l'un des morceaux des années 70 les plus téléchargés et diffusés en streaming. Histoire d'une chanson « ensoleillée » ... Lire la suite, ici.


Destaques de París

Edvard Munch. Un poème de vie, d’amour et de mort

L'exposition « Un poème de vie, d’amour et de mort » présentée au musée d'Orsay jusqu'au 22 janvier 2023, a pour ambition de montrer l’ampleur de l'oeuvre de Munch dans toute sa durée et sa complexité. Lire la suite, ici.



Notícias

Jimi Hendrix bientôt en bande dessinée
Le 19 octobre paraîtra Kiss The Sky, une nouvelle bande dessinée - Mezzo (dessin, couleurs) et J.M. Dupont (scénario) sur le parcours de Jimi Hendrix.
 
Roy Orbison : pur rock
Ce documentaire présente un émouvant portrait de Roy Orbison, de ses proches et des artistes qui l'ont connu. Sur Arte le 5/08 et disponible en replay jusqu'au 13/12/22Roy Orbison : pur rock - De "Pretty Woman" à "Only the Lonely" : des tubes de légende - Regarder le documentaire complet | ARTE
 
Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.

 
Guerre en Ukraine
La statue de Vladimir Poutine retirée du musée Grévin. C'est la première fois que le musée retire un personnage en lien avec des événements historiques.