16-01-2012 11:38:18

Cartes postales : baisers de celui qui t'aime !"

Marie Boigné a retrouvé dans une malle familiale une collection de cartes colorées de 1930. Son beau-père, Ismaël, soldat, entretenait une riche correspondance avec Emilienne, un amour de jeunesse…Histoire d'un soldat amoureux en 1930.

Propos recueillis par Hélios Molina

Micmag : comment se présente votre collection de cartes ?

M.B. : mon beau-père, Ismaël, avait gardé toutes ses cartes dans une valise. Depuis toute petite, je savais qu’elles y étaient rangées. Je les admirais toutes, avec leurs couleurs un peu passées, des roses fuschia. Ismaël est dans l’armée lorsqu’il écrit à sa fiancée, Emilienne. Elle ne deviendra pas sa femme par la suite. Ils décrivent des choses de la vie courante du genre "Nous sommes allés au marché. J’y ai vu Germaine". C’est toujours très tendre. Certaines offrent des formules finales "Celle qui t’aime pour toujours", d’autres sont signées d’un "Aux mille baisers de celle qui t’aime". Quand je les ai récupérées, j’ai eu envie de les faire revivre autrement.

M : comment s’exprime le message amoureux à travers ces cartes de 1930 ?

M.B. : un peu désuet, romantique avec des poèmes, des petites phrases très banales mais pleines de charme, en fait. On mettait plus de forme. Il y avait des choses amusantes. Par exemple, j’ai une carte avec des rubans à détacher qu’une femme envoyait à l’homme qu’elle convoitait. S’il voulait concrétiser, il renvoyait le ruban qui correspondait à la phrase. S’il n’avait pas envie de sortir avec elle, le ruban était d’une couleur sombre. Les femmes de 1930 osaient ce genre de choses. Je ne sais pas si celles d’aujourd’hui enverraient ce genre de cartes.

M : comment décrire ces visages de femmes d’avant-guerre ?

M.B. : elles étaient bien en chair, très bien dans leur corps. Les coiffures adoraient les cheveux frisotés, avec certainement du gel. Il y a aussi beaucoup de fleurs, de cœurs, le tout animé d’un grand romantisme.

M : continuez-vous à chiner ce genre de cartes ?

M.B. : dans les brocantes, on en trouve très peu. Les cartes postales d’amoureux avec des citations poétiques sont moins courantes que les autres types.

M : à quel prix se chinent-elles ?

M.B. : leur prix est dérisoire, 2 euros, voire 1,50 euro. Les cartes postales d’amour avec un petit poème, cela a peu de valeur aux yeux des gens. Il s’agit de la représentation d’une société qui n’existe plus.

M : comment faites-vous vivre cette collection ?

M.B. : en mémoire de mon beau-père, j’ai eu envie de faire vivre ses cartes de façon virtuelle, en créant un site pour qu’elles passent dans une autre vie. Une sorte de défi. Ainsi, elles continuent d’exister à travers la Toile. A présent, il y a même des amoureux qui se les envoient. Je pensais que cela n’allait intéresser personne, et pourtant…. C’est devenu un site de poésie, ouvert aux lettres d’amour à la personne aimée.


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Mundo vintage (clicar no título)

Installé à Rochefort, le Musée des Commerces d'autrefois propose une vingtaine de boutiques et d'ateliers du début du XXe siècle reconstitués à l’identique. Un voyage dans le temps. La plus riche collection française d'objets publicitaires. Lire la suite, ici.

Destaques de París

L'exposition "La légende dorée Bouddha" met en lumière la richesse des traditions iconographiques et stylistiques de la présentation de la vie du fondateur du bouddhisme, la quatrième religion au monde en nombre de fidèles, derrière le christianisme, l’islam et l’hindouisme. En savoir plus ici.


Notícias

"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."
 
Bansky à fond dans le marché !

Le travail de Banksy dans lequel les chimpanzés occupent le Parlement britannique pourrait battre le record de vente aux enchères le 3 octobre prochain à Londres.

 
Brexit, les auteurs britanniques se mobilisent

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 
Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Le poison de Monsanto
La célèbre entreprise de pesticides a fiché des personnalités (journalistes, politiques) en France. Dans le but d'un vote favorable à l'assemblée sur un maintien cancérigène  du glyphosate sur le marché.