- Lire

L'autre bout du fil, Montalbano est sur le pont

Marie Torres - 28 juin 2021
La publication d'une nouvelle aventure du commissaire Montalbano est toujours une joie... Et si, malheureusement, l'auteur, Andréa Camilleri, nous a quittés, grâce au retard dû au temps consacré à la traduction, il nous reste encore quelques histoires à découvrir...

"Vous savez, dottori, en ce moment, pas la peine d'aller pêcher. On ramène plus de morts que de poissons."

Et en effet, tant de migrants venus du Maghreb débarquent chaque nuit sur les côtes siciliennes, que le commissaire Montalbano et son équipe sont obligés d'organiser des tours de garde pour les accueillir sur le port de Vigata.

Ce soir-là c'est Fazio qui est de corvée. Mais dans la nuit, l'inspecteur appelle son commissaire et lui demande de venir au plus vite : une des migrantes, une adolescente, a été violée durant la traversée.

"Un crime plein de haine" pense Montalbano...

Très touché par le drame que vivent les migrants, Montalbano prend très au sérieux ce viol, déterminé à trouver les coupables mais sans, pour autant, perdre de vue une autre "affaire" qui le tracasse : Livia, son éternelle fiancée, lui a demandé de se faire confectionner un costume sur-mesure chez une amie à elle, la très belle couturière Elena...

Mais, tandis que les bâteaux continuent de décharger des dizaines et dizaines de migrants sur le port, Elena est retrouvée assassinée à coups de ciseaux dans son atelier. Bouleversé, le commissaire se rend sur les lieux du crime.

" [...] Il entra et s'arrêta nouvellement. Le corps d'Elena s'atrouvait à coté de la grande table. Elle portait une robe différente de celle qu'elle avait dans l'après-midi et là, on ne comprenait pas de quelle couleur elle était, vu qu'elle était entièrement trempée de sang."... "Un crime plein de haine" pense Montalbano...

Comme toujours, on se plonge avec grand plaisir dans le petit monde de Montalbano, plein d'humour, de malice mais aussi de gravité et de réflexion, où maintenant les personnages principaux nous sont devenus si familiers qu'ils sont presque des amis. Fazio, Mimi, Catarella, le docteur Pascano, le questeur... et bien sûr Livia.

Andrea Camilleri avait perdu la vue quelques années avant sa disparition, le 17 juillet 2019

Mais cette nouvelle aventure a une particularité : sa préface. Bien sûr, nous sommes sommes habitués, nous les fidèles du commissaire, à découvrir avant chaque aventure, la préface de Serge Quadruppani, le traducteur. Il nous explique la difficulté de traduire, sans trahir, la langue camillerienne. Une langue composée de "l'italien standard, le dialecte et le camilleresse à proprement parler, cet italien sicilianisé qui est une création toute personnelle de l'auteur."

Mais cette fois-ci Serge, il ne m'envoudra pas si je l'appelle par son prénom, Serge donc s'adresse au commissaire. "Caro Montalbano" commence-t-il et il revient sur leur longue collaboration. Presque vingt années. Une lettre touchante et pudique, qui nous apprend, en autres, que L'autre bout du fil est le premier des romans que l'auteur a dictés à son assistance, Valentina Alferi. En effet, Andrea Camilleri avait perdu la vue quelques années avant sa disparition, le 17 juillet 2019. 

Que vous soyez ou non fans de Montalbano, ne ratez pas ce roman et ne négligez pas sa préface... Bonne lecture !

Lire aussi, Le manège des erreurs

Serge Quadruppani : « Quand je traduis un auteur, Camilleri ou un autre, je me mets à son service » 

Marie Torres pour www.micmag.net
L'autre bout du fil
Andrea Camilleri
Traduction, Serge Quadruppani
Editions Fleuve Noir, Juin 2021
19,00 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

Eté 1967, les Procol Harum sortent le "slow qui tue", "A Whiter Shade of Pale", une des chansons les plus diffusées de ces dernières années et une des plus reprises. Et la dernière version se trouve dans le nouvel album de Santana,"Blessings and Miracles". Lire la suite, ici.


Going out in Paris


Paris - Jusqu'au dimanche 2 janvier 2022
Dalí, l'énigme sans fin

L'Atelier des Lumières vous propose jusqu'au 2 janvier 2022 une balade dans les oeuvres du plus insaisissable des Catalans, Salvator Dali. Une exposition immersive sur une bande son des Pink Floyd. A ne pas rater. Lire la suite, ici.



ATELIER DES LUMIÈRES
38 RUE SAINT-MAUR
PARIS 11E
16 EUROS

News flash

Un enregistrement inédit de Lennon mis aux enchères

Estimé entre 27 000 et 40 000 euros, une cassette audio avec un enregistrement inédit de John Lennon va être mise aux enchères à Copenhague le 28 septembre. Il y chante une œuvre inédite, réalisée en 1970 lors d’un séjour méconnu au Danemark.

 
Brésil-Le ministre de l'environnement fier acteur de la déforestation
Cynisme en politique ! Salles, l'ex ministre de l'environnement est un fier acteur pris la main dans le sac du déboisement amazonien pour enrichissement familial.
 
Le salon Livre Paris devient un Festival
En 2022, le Salon du livre change de nom et de formule. Il s'installera, du 21 au 24 avril, au Grand palais de Paris, mais aussi dans la proche couronne parisienne et, à terme, dans toute la France.
 
Une anthologie sur Jim Morrison bientôt en librairie
Massot Editions et Harper Collins annoncent la parution d’une anthologie de textes sur Jim Morrison, à l'occasion du 50e anniversaire de sa disparition.
 
Inquiétante montée de l'extrême-droite en Espagne
Des balles ont été adressées par courrier à des personnalités  politiques du pays. Ce qui va de pair avec la haine proclamée contre la gauche par des mandataires de Vox (extrême-droite), le parti qui monte outre Pyrénées.