- Lire - nouvelles

Histoires d’une époque où on pouvait rêver d’être jeune sans en demander la permission

Marie Torres - 28 avril 2015
Voici neuf récits qui reviennent sur le passé et les rêves de la génération de l’auteur chilien, Luis Sepúlveda. Une époque, les années 60, où la politique occupait une place primordiale dans la vie des jeune gens. Drôle et émouvant.

« On doit agir cette nuit car demain je pars à la campagne. Mon père a un petit champ de tomates et je dois me charger de la cueillette. Je passe vous prendre à minuit sur la place Santa Ana.

Je ne vois pas la relation entre une action révolutionnaire et les tomates de ton père, ai-je fait remarquer.

Il m’a répondu ;

Les tomates sont rouges. »

C’était dans les années 60. La jeunesse sud-américaine, et notamment chilienne, débordait de rêves. D’enthousiasme et d’illusions. Et tout, ou presque, était permis pour réaliser ses idéaux. Ou du mois, pour tenter de leur donner vie. Car, en ce temps-là, la jeunesse était courageuse, sérieuse et foncièrement sincère. Toujours prête à aider les « camarades » en difficulté. Elle pouvait braquer une banque pour financer une école… tout en chantant Blue Velvet pour rassurer les clients. Se tromper d’explosif ou encore utiliser de drôles d’armes…

« El Triste ouvrit la valise, sortit l’artillerie, devint plus pâle que d’habitude et fit un pas en arrière avant de parler :

Mais, Chico, qu’est-ce-que c’est que cette merde ! Une pétoire calibre 22, un revolver de la guerre d’indépendance et un pistolet en bois. Il est en bois, Chico !

Et alors ? En 1934 John Dillinger s’est enfui de la prison de Crown Point avec un flingue fabriqué avec du savon. Il a l’air vrai et on est les seuls à savoir qu’il est en bois. De plus on n’a l’intention de tuer personne.

Le maréchal Rommel a trompé les Anglais avec des tanks en carton-pâte réussit à dire el Flaco avant d’être fusillé du regard par el Triste.

De toute façon, je vois seulement trois flingues et nous sommes quatre, observa el Gordo. »

Des nouvelles pleines d’humour et de nostalgie pour nous rappeler un temps où on pouvait rêver « d’être jeune sans en demander la permission ». A savourer.

Lire aussi du même auteur, "J'écris, je raconte, je résiste"

Marie Torres
L’Ouzbek muet et autres histoires clandestines
Luis Sepùlveda
Traduction Bertille Hausberg
Editions Métailié
16 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Elliott Murphy célèbre ses 75 ans à Paris le 1er mars prochain !

Elliott Murphy fête ses 75 ans le 1er mars prochain à Paris, au New Morning...

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

El mundo del vintage

La Saint Valentin dans tous ses états !

 La Saint Valentin ? Même si vous pensez que vous n'avez pas besoin d'une "date" pour échanger des mots doux, vous n'y échapperez pas. Alors pour tout savoir sur elle, son origine, ses rites, ses pratiques..., la rédaction de micmag vous a concocté un bon petit dossier... Lire la suite, ici.

Salir en Paris (Pincha en el título)

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


Ultima hora

Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)
 
Il y a 60 ans, les Stones sortaient leur premier 45 T
Le 7 juin 1963, les Rolling Stones sortaient leur premier 45 t, "Come On" une adaptation de Chuck Berry. Le 31 juillet, il atteint la 21e place des hit-parades. L'incroyable histoire des Stones est en marche… Elle roule toujours... Lire plus, ici.