- Lire - nouvelles

Histoires d’une époque où on pouvait rêver d’être jeune sans en demander la permission

Marie Torres - 28 avril 2015
Voici neuf récits qui reviennent sur le passé et les rêves de la génération de l’auteur chilien, Luis Sepúlveda. Une époque, les années 60, où la politique occupait une place primordiale dans la vie des jeune gens. Drôle et émouvant.

« On doit agir cette nuit car demain je pars à la campagne. Mon père a un petit champ de tomates et je dois me charger de la cueillette. Je passe vous prendre à minuit sur la place Santa Ana.

Je ne vois pas la relation entre une action révolutionnaire et les tomates de ton père, ai-je fait remarquer.

Il m’a répondu ;

Les tomates sont rouges. »

C’était dans les années 60. La jeunesse sud-américaine, et notamment chilienne, débordait de rêves. D’enthousiasme et d’illusions. Et tout, ou presque, était permis pour réaliser ses idéaux. Ou du mois, pour tenter de leur donner vie. Car, en ce temps-là, la jeunesse était courageuse, sérieuse et foncièrement sincère. Toujours prête à aider les « camarades » en difficulté. Elle pouvait braquer une banque pour financer une école… tout en chantant Blue Velvet pour rassurer les clients. Se tromper d’explosif ou encore utiliser de drôles d’armes…

« El Triste ouvrit la valise, sortit l’artillerie, devint plus pâle que d’habitude et fit un pas en arrière avant de parler :

Mais, Chico, qu’est-ce-que c’est que cette merde ! Une pétoire calibre 22, un revolver de la guerre d’indépendance et un pistolet en bois. Il est en bois, Chico !

Et alors ? En 1934 John Dillinger s’est enfui de la prison de Crown Point avec un flingue fabriqué avec du savon. Il a l’air vrai et on est les seuls à savoir qu’il est en bois. De plus on n’a l’intention de tuer personne.

Le maréchal Rommel a trompé les Anglais avec des tanks en carton-pâte réussit à dire el Flaco avant d’être fusillé du regard par el Triste.

De toute façon, je vois seulement trois flingues et nous sommes quatre, observa el Gordo. »

Des nouvelles pleines d’humour et de nostalgie pour nous rappeler un temps où on pouvait rêver « d’être jeune sans en demander la permission ». A savourer.

Lire aussi du même auteur, "J'écris, je raconte, je résiste"

Marie Torres
L’Ouzbek muet et autres histoires clandestines
Luis Sepùlveda
Traduction Bertille Hausberg
Editions Métailié
16 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

El mundo del vintage

L'histoire de « Mr Blue Sky », le titre d'Electric Light Orchestra qui rend heureux

Si le titre pas eu un énorme succès à sa sortie en janvier 1978, aujourd'hui, « Mr Blue Sky » est l'un des morceaux des années 70 les plus téléchargés et diffusés en streaming. Histoire d'une chanson « ensoleillée » ... Lire la suite, ici.


Salir en Paris (Pincha en el título)

Edvard Munch. Un poème de vie, d’amour et de mort

L'exposition « Un poème de vie, d’amour et de mort » présentée au musée d'Orsay jusqu'au 22 janvier 2023, a pour ambition de montrer l’ampleur de l'oeuvre de Munch dans toute sa durée et sa complexité. Lire la suite, ici.



Ultima hora

Jimi Hendrix bientôt en bande dessinée
Le 19 octobre paraîtra Kiss The Sky, une nouvelle bande dessinée - Mezzo (dessin, couleurs) et J.M. Dupont (scénario) sur le parcours de Jimi Hendrix.
 
Roy Orbison : pur rock
Ce documentaire présente un émouvant portrait de Roy Orbison, de ses proches et des artistes qui l'ont connu. Sur Arte le 5/08 et disponible en replay jusqu'au 13/12/22Roy Orbison : pur rock - De "Pretty Woman" à "Only the Lonely" : des tubes de légende - Regarder le documentaire complet | ARTE
 
Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.

 
Guerre en Ukraine
La statue de Vladimir Poutine retirée du musée Grévin. C'est la première fois que le musée retire un personnage en lien avec des événements historiques.