France/Chili - Lire

« J’écris, je raconte et je résiste »,

Marie Torres - 16 avril 2014
Souvenirs, réflexions, analyses… A travers les récits qui composent « Ingrédients pour une vie de passions formidables », Luis Sépúlveda se raconte tout en revenant sur les personnalités et les événements marquants des dernières décennies.

« La littérature sert à expliquer la complexité de l’univers car le récit a pour point de départ un lieu et un moment précis »

Gabriel Garcia Marquez, Pablo Neruda ou José Saramago…

Le point de départ ici, c’est un quartier populaire de Santiago du Chili où l’auteur, Luis Sépúlveda, est né, en 1949, et où il a passé son enfance. Puis, au fil des pages, d’un récit à l’autre, il nous entraîne d’un continent  à l’autre. Du Chili en Espagne. Du présent au passé, le regard toujours fixé sur le futur. Souvenirs et analyses quelques fois douloureux mais souvent pleins de joie et d’humour.

On y rencontre sa famille, parents, enfants et petits-enfants, mais aussi ses amis, inconnus ou célèbres comme Gabriel Garcia Marquez, Pablo Neruda ou José Saramago…

Mais sa plume devient acerbe, âpre ou amère lorsqu’il s’agit d’aborder des histoires de travailleurs et de luttes ou lorsque qu’il livre ses réflexions sur la crise économique européenne ou sur la destruction de l’équilibre de la planète…

« … décider si nous voulons être des citoyens ou des consommateurs »

« Certes, nous n’avons pas d’alternative claire, visible, réaliste à court terme mais le germe de la plus urgente des révolutions existe déjà : cette révolution consiste à imaginer la société, le pays, la communauté humaine que nous voulons léguer à nos enfants, décider si nous voulons être des citoyens ou des consommateurs, décider si nous avons besoin d’une surproduction de biens de consommation de courte durée. Et surtout à comprendre que la démocratie ne consiste pas à aller voter tous les quatre ans et ensuite se désintéresser du sujet. Nous devons exercer un contrôle permanent sur le pouvoir et ne permettre qu’aucune de nos questions – et elles sont nombreuses – reste sans réponse. »

Luis Sépúlveda auteur, entre autres, du « Vieux qui lisait des romans d’amour », de « Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler et de La Folie » et de « La Folie de Pinochet », vit aujourd’hui dans les Asturies en Espagne. Il a habité Hambourg et Paris et a mené une vie « de passions formidables ». A vous de les découvrir !

Marie Torres
Ingrédients pour une vie de passions formidables
Luis Sépúlveda
Editions Métailié, Avril 2014
16 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Installé à Rochefort, le Musée des Commerces d'autrefois propose une vingtaine de boutiques et d'ateliers du début du XXe siècle reconstitués à l’identique. Un voyage dans le temps. La plus riche collection française d'objets publicitaires. Lire la suite, ici.

SORTIR À PARIS

L'exposition "La légende dorée Bouddha" met en lumière la richesse des traditions iconographiques et stylistiques de la présentation de la vie du fondateur du bouddhisme, la quatrième religion au monde en nombre de fidèles, derrière le christianisme, l’islam et l’hindouisme. En savoir plus ici.


BRÈVES

"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."
 
Bansky à fond dans le marché !

Le travail de Banksy dans lequel les chimpanzés occupent le Parlement britannique pourrait battre le record de vente aux enchères le 3 octobre prochain à Londres.

 
Brexit, les auteurs britanniques se mobilisent

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 
Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Le poison de Monsanto
La célèbre entreprise de pesticides a fiché des personnalités (journalistes, politiques) en France. Dans le but d'un vote favorable à l'assemblée sur un maintien cancérigène  du glyphosate sur le marché.