- Lire

"Gloire tardive", le manuscrit d'Arthur Schnitzler sauvé de l'oubli

Marie Torres - 4 février 2016
Ce court roman raconte l'histoire d'un vieux fonctionnaire à la vie morne qui se met à rêver de célébrité et qui refuse de vieillir. Confisqué par les nazis puis sauvé in extremis de la destruction, cette œuvre de jeunesse du maître de la littérature autrichienne sort enfin en France.

Comme chaque soir, à la sortie du bureau, Edouard Saxberger retrouve avec plaisir sa chambre « accueillante et bien chauffée » dans le quartier. Fonctionnaire de 70 ans, il mène cette existence routinière depuis bien des années maintenant. Sans vraiment s'en plaindre, d'ailleurs. Mais ce soir-là, sa gouvernante lui annonce qu'un visiteur l'attend dans la pièce de séjour.

« Le vieux monsieur qui n'avait presque jamais de visite n'était pas sans éprouver une certaine curiosité. »

C'est un tout jeune homme qui a pris place dans son fauteuil. Wolfgang Meier. Un poète, membre de l'Exaltation, un cercle de jeunes artistes viennois qui se tiennent à l'écart des sentiers battus. Que lui veut-il ? Pourquoi est-il si enflammé ? « Faire votre connaissance, monsieur Saxeberger, est depuis fort longtemps l'un de mes vœux, mais je devrais plutôt dire l'un de nos vœux les plus ardents. Je ne parle pas ici en mon seul nom. »

Le passé ressurgit. Il y a longtemps, très longtemps, Edouard Saxberger, lui aussi, était écrivain. Il avait même publié Les Promenades, un recueil de poèmes. Aujourd'hui, qui s'en souvenait encore? Or, voilà que ce tout jeune homme, ce Wolfgang Meier, est formel :

« Nous, nous lisons vos poèmes, nous les admirons, et je pense que le temps viendra où on les lira et les admirera de nouveau.»

Saisi par la fougue et par la jeunesse de Meier qui le présente aux autres membres du cercle, Edouard Saxberger délaisse la taverne où ses vieux amis ont coutume de se réunir. Et se met même à rêver, parmi ces jeunes exaltés nourris de révolte et d'espoir, à une gloire tardive.

Écrit entre 1894 et 1895 par le Viennois Arthur Schnitzler (1862-1931), le texte dactylographié de Gloire tardive était rangé dans le fonds posthume de l'auteur; fonds confisqué par les nazis, sauvé in extremis de la destruction puis conservé par les descendants de l'écrivain. En 2014, le roman sort enfin de l'oubli et est publié en Autriche et en Allemagne. Il arrive en ce début d'année chez nous et nous ne pouvons que nous en réjouir : Gloire tardive est un petit joyau qui ravira tous les grands amoureux de la littérature et séduira les autres.


Marie Torres pour www.micmag.net
Gloire tardive
Arthur Schnitzler
Traduction Bernard Kreiss
Editions Albin Michel, 4 février 2016
16 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

El mundo del vintage

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



Salir en Paris (Pincha en el título)

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

Ultima hora

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."