- Lire

Meurtres Mot compte Triple

Marie Torres - 6 juin 2018
Pas facile de publier un premier roman ! Jean-Christophe Ménioux a contourné la difficulté et nous présente : "Meurtres Mot compte Triple". Un très bon thriller où se mêlent meurtres, jeu et faits d'actualité. Rencontre.

Micmag.net : Vous venez de publier votre premier roman "Meurtres Mot compte Triple", comment est né votre projet ?

J.C.M. : L'idée de ce roman et de sa trame est née durant une nuit blanche. Des histoires j'en avais déjà beaucoup commencées mais sans jamais les terminer. Celle-ci je l'ai menée jusqu'au bout et, contrairement aux autres que j'écrivais en me laissant porter par l'inspiration, je l'ai commencée en rédigeant le début et... la fin. Puis, j'ai écrit les scènes-clés du livre, ainsi je savais exactement où j'allais.

M. : Le tueur en série, qui sévit dans votre récit, dissimule des lettres de Scrabble sur le lieu de ses crimes... L'histoire fait un peu penser au roman d'Arturo Reverte Perez, Le maître flamand...

J.C.M. : En effet, j'ai lu le livre d'Arturo Reverte Perez. Son idée d'associer le jeu d'échec à l'enquête policière, m'a fasciné.

M. : Pourquoi le Scrabble ?

J.C.M. : Parce que je suis un ancien champion de Scrabble et que j'ai collaboré pendant longtemps à la revue Scrabblerama ! Cette fameuse nuit blanche, j'ai eu l'idée de fignoler quelques casse- têtes que j'avais imaginés pour la revue et de les combiner avec une histoire solide.

M. : "Meurtres Mot compte Triple" est un thriller assez atypique : meurtres en série, jeu, mais aussi des faits d'espionnage liés au nucléaire iranien...

J.C.M. : Je tenais aussi à lui donner une dimension géopolitique, c'est pourquoi je l'ai construit en deux parties : une enquête ludique sur des meurtres en série et une traque mêlant des faits réels d'actuatité. Mais mon ouvrage reste un thriller même si, c'est vrai, j'y ai glissé quelques idées qui me tiennent à coeur comme le repli sur soi dans notre société, ou certaines dérives de la technologie...

M. : Le tout est très bien documenté. Votre secret ?

J.C.M. : J'ai fait relire le manuscrit par des experts : un flic de la BAC (Brigade Anti-Criminalité) pour la partie enquête, un ami psychiatre pour le côté "profilage" et la psychologie des personnages. Quant aux sujets techniques concernant le nucléaire iranien, je n'ai eu qu'à faire quelques recherches sur Internet où j'ai trouvé l'essentiel des informations.

M. : Difficile de faire éditer son premier manuscrit ?

J.C.M. : Surtout le premier livre d'un parfait inconnu ! J'ai contacté les grandes maisons qui éditent des thrillers mais elles reçoivent des centaines de manuscrits et privilégient les auteurs connus qui ont déjà publié. Elles ne prennent pas de risques et incitent à l'autoédition. C'est ce que j'ai fait en me tournant vers Edilivre où on peut se faire éditer gratuitement. C'est l'offre de base, ils proposent aussi des "services auteurs", payants et facultatifs, comme une couverture personnalisée, un communiqué de presse ou une bande annonce.

M. : Un nouveau projet ?

J.C.M. : Je travaille déjà à la suite, un deuxième thriller qui reprend les personnages principaux de " Meurtres Mot compte Triple". J'ai mis trois ans pour écrire le premier, donc n'attendez rien avant fin 2019 !

M. : Un conseil à donner aux "aspirants" auteurs ?

J.C.M. : Allez au bout de vos rêves et de vos passions !


Marie Torres pour www.micmag.net
Meurtres Mot compte Triple
Jean-Christophe Ménioux
Edilivre, mars 2018
20,00 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Reportage en Arménie - Micmag prochain départ en automne 2018 sur les routes du monde - Votre appui-Vos contacts : contact@micmag.net

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag prépare ses valises pour se rendre entre Asie et Eu...

Our photographer Michael Wagener in India send every month 1 picture

 ©Michael Wagener may-june 2018Travelling in India send us a picture of his big round the world !

El mundo del vintage

Cartes postales, voitures miniatures, coqs, boules de neige mais aussi jukeboxes... 23% des Français de plus de 15 ans déclarent réaliser une collection. Qui sont-ils ? Pourquoi conservent-ils des objets ? Retour sur quelques portraits de "passionnés". Lire la suite.

Salir en Paris (Pincha en el título)

Jusqu'au 11 novembre prochain, l'Atelier des Lumières nous plonge, avec un parcours immersif, parmi les artistes majeurs de la Vienne impériale de la fin du XIX siècle. En tête de file, les oeuvres de Gustav Klimt. Une véritable féérie. En savoir plus, ici.

Ultima hora

Un journaliste tué au Mexique
Mario Gomez est le 9e reporter tué cette année au Mexique, deuxième pays le plus dangereux pour exercer l’activité de journaliste après la Syrie.
 
Des notes de frais faramineuses
Le Canard enchaîné du 19/09 chiffre à 410 000 euros sur cinq ans – soit plus de 6 800 euros par mois les frais de transport de Jean-Paul Cluzel l'ex patron des musées nationaux
 
Insolite !
Une librairie de Brattlebroro, dans l’Etat du Vermont, au nord-ouest des Etats-Unis, donne des livres au commissariat de sa ville pour occuper les personnes en garde à vue.
 
Ricardo Darin pour la légalisation de l'avortement
L'acteur Ricardo Darin se prononce en Argentine pour l'avortement libre et gratuit contre l'avis du Pape. Le Sénat doit se prononcer.
 
Victor del Arbol Prix SNCF 2018

Toutes les vagues de l’océan, de Victor del Arbol remporte le Prix SNCF 2018 du polar. Pour en savoir plus, ici.