- Lire

Avez-vous une tête de poisson rouge ?

Marie Torres - 3 juin 2019
Poisson rouge ? A-t-on des têtes de poisson rouge ? Le petit traité de Bruno Patino, aussi passionnant qu'inquiétant, nous démontre comment l'usage addictif de nos téléphones a fait de nous un de ces petits animaux stupides tournant dans son bocal. Un ouvrage a mettre dans toutes les mains.

Serions-nous en train de devenir des poissons rouges ? C'est le cri d'alarme que lance Bruno Patino dans son essai "La civilisation du poisson rouge". Explications.

Le poisson rouge passe son temps à tourner dans son bocal et sa mémoire est si peu développée et son attention si réduite, que chaque tour lui semble nouveau. Les ingénieurs de Google ont réussi à calculer la durée maximale de son attention : 8 secondes. Ces mêmes ingénieurs ont aussi mesuré le temps d'attention de la génération des Millennials, ces personnes nées avec un écran au bout des doigts. Ces personnes qui, dans les transports en commun ou dans la rue, avancent l'oeil rivé sur leur smarphone, concentrés dans l'espace temps de leur écran, enfin de leur bocal. Le résultat de l'étude ?

"Le temps d’attention, la capacité de concentration de cette génération, annonce l’homme, est de 9 secondes. Au-delà, son cerveau, notre cerveau, décroche. Il lui faut un nouveau stimulus, un nouveau signal, une nouvelle alerte, une autre recommandation. Dès la dixième seconde. Soit à peine une seconde de plus que le poisson rouge."

Si le constat parait quelque peu effrayant, il n'en est pas moins vrai. Et l'auteur, page après page, nous le démontre en nous dévoilant le piège des réseaux sociaux et l'usage addictif de nos téléphones. Savez-vous, par exemple, combien de fois en moyenne une personne regarde son téléphone ? 30 fois par heure, soit toutes les deux minutes, soit 542 fois par jour et 198 000 fois par an... Impressionnant ? L'auteur montre comment les empires économiques ont créé une nouvelle servitude et comment notre manque d'attention détruit peu à peu nos repères...

Que faire ? Combattre. Non pour rejeter la civilisation numérique, nous dit encore l'auteur, mais pour en transformer sa nature économique, pour reprendre le contrôle de notre vie et de notre liberté et retrouver l'idéal humain. Alors, éloignez de vous tous appareils numériques, plongez-vous dans la lecture de "La civilisation du poisson rouge" et dites non à l'addiction et à la surveillance de votre cerveau... Un ouvrage à mettre entre toutes les mains.

Marie Torres pour www.micmag.fr
La civilisation du poisson rouge
Bruno Patino
Editions Grasset,Avril 2019
17,000 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

El mundo del vintage

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



Salir en Paris (Pincha en el título)

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

Ultima hora

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."