- Lire

Jouer « Marilyn », Le mimétisme absolu ou le défi de ne pas lui ressembler ?

Marie Torres - 29 novembre 2022
Soixante ans après sa disparition, Marilyn Monroe intrigue toujours autant. Qui se cachait derrière l'icône ? Qui était Norma Jean ? La Revue d'études culturelles lui consacre son numéro 9 et, à travers témoignages, extraits de pièces, articles de presse.., tente de répondre à ces questions.

Corinne François-Denève, Professeure de littérature comparée, a signé avec Florence Fix, l'Avant-Propos du neuvième numéro de La Revue d'études culturelles. Elle a bien voulu répondre aux questions de micmag.net.

Micmag.net : Soixante ans après sa disparition, Marylin Monroe reste l'une des actrices les plus connues ; La Revue d’études culturelles n° 9 lui est consacrée mais l'angle de ce dossier est original et inattendu : « Jouer Marilyn ». Comment l'idée est-elle venue ?

Corinne François-Denève : Nous avons en effet décidé de nous pencher sur les incarnations de « Marilyn » au théâtre. Florence Fix et moi-même avions déjà vu nombre de pièces sur Marilyn, et avions remarqué que les choix pouvaient être extrêmement différents - soit le mimétisme absolu (robe blanche, perruque), soit le défi de ne pas ressembler à Marilyn. les tonalités pouvaient aussi être très variées : tragique, quand on évoque le « destin »  de Marilyn, musical, quand on passe par les chansons, voire parodique ou comique, car Marilyn était aussi une comédienne, et sans doute une femme, très drôle. Notre revue donne la parole à des actrices qui ont incarné Marilyn (Isabelle Adjani, Claire Borotra, Stéphanie Marc, Marion Malenfant...), à des auteurs et des autrices qui ont écrit sur Marilyn, et à des metteurs en scène qui ont travaillé sur le personnage. Il y a aussi des articles plus universitaires, mais sur des Marilyn « queer», par exemple !

M. : Dans l'Avant-Propos de la revue, que vous signez avec Florence Fix, il est écrit : « Le travail de la comédienne se joue entre proximité (avec la femme) et distance (avec l’icône) ». En quelques mots, qui était « la femme » et qui était « l'icône » ?

C-F-D. : Nous sommes sans doute dans la fameuse dichotomie « Marilyn/Norma Jean », que reprennent bon nombre de pièces de théâtre (et de films, romans, etc.). La femme, c'est l'oiseau blessée, la femme enfant maltraitée, rudoyée, douce et sensible, et donc si drôle - c'est Norma Jean. L'icône, c'est Marilyn, la fabrication hollywoodienne, le personnage de Vénus blonde et sexy, « material girl » tant de fois copiée et imitée. « Norma Jean » soulignait elle-même cette « schizophrénie » , qui fait toute la richesse du personnage, singulièrement au théâtre.

M : Pouvez-vous dire ce que sont les études culturelles ?

C-F-D. : Notre démarche s'inscrit dans le champ des études culturelles. Il y a des façons, scientifiques, de travailler sur des objets qui semblent loin du domaine académique. Faire revivre Marilyn plus de cinquante ans après sa mort, c'est le signe que ce personnage fascine - ce que nous interrogeons. Tout objet est un signe culturel.

Marie Torres pour www.micmag.net
Pour se procurer la Revue spéciale « Jouer Marilyn »
Tarif France : 20 € (frais de port inclus) —
Tarif Étranger : 25 € (frais de port inclus)
Commandes : Esta dirección electrónica esta protegida contra spambots. Es necesario activar Javascript para visualizarla

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

Reportage en Arménie - Micmag 2018 sur les routes du monde - Notre film

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag a fait ses valises pour se rendre entre Asie et Eur...

Jusqu'où iront ces mégapoles latino-américaines ?

Qualité de vie-Innovations-Dangers-Démesure- joie de vivre-UN DOSSIER MICMAG

El mundo del vintage

La Saint Valentin dans tous ses états !

La Saint Valentin ? Même si vous pensez que vous n'avez pas besoin d'une "date" pour échanger des mots doux, vous n'y échapperez pas. Alors pour tout savoir sur elle, son origine, ses rites, ses pratiques..., la rédaction de micmag vous a concocté un bon petit dossier... La suite, ici.


Salir en Paris (Pincha en el título)

Le musée Cernuschi possède l’une des plus importantes collections européennes de peintures chinoises modernes et contemporaines ; pour la première fois, il leur consacre une exposition à ses merveilles faites d'encre et de papier. Plus d'infos, ici

Ultima hora

Les combattants Théchènes Tik Tok en Ukraine
  • Au lieu de se battre en première ligne, les Kadyrovites  (fidèles de Kadyrov) ont tendance à publier des vidéos TikTok mises en scène de loin derrière les lignes ennemies. C'est pourquoi ils ont été surnommés "guerriers TikTok".

 
Jimi Hendrix bientôt en bande dessinée
Le 19 octobre paraîtra Kiss The Sky, une nouvelle bande dessinée - Mezzo (dessin, couleurs) et J.M. Dupont (scénario) sur le parcours de Jimi Hendrix.
 
Roy Orbison : pur rock
Ce documentaire présente un émouvant portrait de Roy Orbison, de ses proches et des artistes qui l'ont connu. Sur Arte le 5/08 et disponible en replay jusqu'au 13/12/22Roy Orbison : pur rock - De "Pretty Woman" à "Only the Lonely" : des tubes de légende - Regarder le documentaire complet | ARTE
 
Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.