- Musique

Rufus Wainwright : Unfollow the Rules un album de haute couture !

Jean-Christophe Mary - 16 septembre 2020
Une voix qui monte haut dans les aiguës, des influences qui vont de Cole Porter à Brian Wilson, les nouvelles chansons du compositeur canadien, Rufus Wainwright, sont de véritables bijoux.

Après avoir composé un premier opéra en français « Prima Donna » (2015) puis mis en musique un ensemble de sonnets de William Shakespeare « Take All My Loves »(2016) , « Unfollow the Rules » marque un grand retour à la pop pour le songwriter canadien, Rufus Wainwright. Un retour aux sources d’autant plus marquant puisque que ce dixième album studio a été composé au Sound City Studios de Los Angeles là même où il avait enregistré son tout premier album éponyme en 1998. Durant près d'une heure, on laisse dérouler 12 titres luxuriants, au lyrisme théâtral, enregistrés sous la houlette du légendaire producteur Mitchell Froom (Paul McCartney, Elvis Costello, Crowded House).

L’album s’ouvre sur « Trouble in Paradise » avec cette pulse tel un battement cœur orchestré par le batteur Matt Chamberlain (Bob Dylan, Leonard Cohen Bruce, Springsteen). Dès les premières mesures, la voix de Rufus Wainwright nous fait chavirer par ces harmonies vocales denses et pointues. ce « Trouble in Paradise » aurait été inspiré par Anna Wintour, l’icône de la mode des 80’s et 90’s. Ici, l’instrumentation tout en expansion est magique grâce à l’apport de Blake Mills (guitare), Randy Kerber (piano) et de Rob Moose (cordes). Avec ces envolées de cors, bois, claviers et guitare à pedal steel, ce premier titre donne le ton général de l’album.

Difficile par ailleurs de classer cet opus qui navigue hors des modes et des courants musicaux actuels, entre pop symphonique et la musique baroque orchestral . Les titres abordent des thèmes comme le besoin de ne pas suivre les règles établies, l’envie de romantisme, la recherche de la paix intérieure ou encore les joies de la paternité. Comment rester indifférent à l'écoute de ce « Damsel In Distress » complainte chevaleresque en hommage à Joni Mitchell.

Rufus Wainwright est un chanteur exceptionnel, un vocaliste hors pair qui peut faire à peu près tout ce qu’il veut avec sa voix. Gorgée d’émotion, capable de s’élever en apesanteur dans les notes les plus aiguës comme de se lâcher rageuse, dans de violentes douleurs exacerbées, sa voix d’ange met l’auditeur à genoux sur un prie dieu. A ce titre le magistrale « Peaceful Afternoon » en est la parfaite illustration . Comment rester insensible face à cette ballade au piano « Unfollow The Rules », comment ne pas fondre d’émotion sur « Romantical Man » où vaciller sur l’inquiétant « Peaceful Afternoon », une œuvre qui figure désormais parmi les plus émouvantes de son répertoire. Le très britpop « Devils And Angels (Hatred) » est digne des compostions sophistiquées de Matthew Bellamy (Muse). Le seul titre qui sort un peu du lot est «  Ain't Big », sorte de titre chaloupé entre country et blues cool. Le morceau de clôture, le mélancolique « Alone Time » est aussi prenant aussi élégant qu’un titre de Jeff Buckley. Le plaisir auditif que procure ce petit génie du songwritting est absolument divin. Un véritable travail d’esthète que l’on avait depuis longtemps très envie découvrir sur scène. L’occasion qui présentera le 6 novembre prochain au Grand Rex est bien trop belle pour la laisser filer. On croise les doigts.

Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net
Unfollow The Rules Edition Deluxe
Rufus Wainwright
Vinyle album, 2 volumes Paru le 10 juillet 2020
26,99 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

Reportage en Arménie - Micmag 2018 sur les routes du monde - Notre film

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag a fait ses valises pour se rendre entre Asie et Eur...

Jusqu'où iront ces mégapoles latino-américaines ?

Qualité de vie-Innovations-Dangers-Démesure- joie de vivre-UN DOSSIER MICMAG

El mundo del vintage

(Re) découvrez les grands tubes anglo saxons des années 50, 60, 70, 80... et les anecdotes et histoires qui les entourent... Cette semaine London Calling des Clash/



Salir en Paris (Pincha en el título)

Présentée dans la salle Saint-Jean de l’Hôtel de Ville du 9 octobre au 19 décembre, Cette rétrospective est la première consacrée à l’œuvre de Cabu. Un hommage joyeux à celui qui fut l’un des plus talentueux et populaires dessinateurs de presse de sa génération. L'entrée est gratuite. Pour en savoir plus, ici.

Ultima hora

Du fric dans le slip du sénateur brésilien
De l'argent destiné à la lutte pour la pandémie détourné par un sénateur brésilien caché dans son slip. Un proche de mister Bolsonaro !
 
Une petite pensée pour...
Si un détraqué ne l'avait pas assassiné le 8 décembre 1980 à New York, John Lennon aurait eu 80 ans aujourd'hui (9 octobre).
 
Marvin Gaye bat les Beatles parmi les meilleurs disques de tous les temps

 Marvin devient une valeur sûre ! Le rock est en perte de vitesse et le rap s'envole dans les ventes chez les disquaires de la planète


 
Secret : Almodovar et son prochain film
"La Voix Humaine" est le prochain film de Pedro Almodóvar avec Tilda Swinton
L'adaptation de la pièce de Jean Cocteau sera présenté au festival de Venise et il est fort probable que ce soit un court-métrage

 
Sortie du film "White Riot

Fin des années 70, Royaume-Uni. Face à la montée de l’extrême- droite nationaliste et raciste, né le Rock Against Racism qui, avec The Clash, va réconcilier sur des rythmes punk, rock ou reggae les communautés d’un pays en crise. Voir la bande-annonce, ici.

El disco de la semana

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net