- Reportages

Violences conjugales : les attentes des associations

Marie Torres - 3 septembre 2019
Aujourd'hui s'ouvre un Grenelle des violences conjugales qui, jusqu'au 25 novembre, débattra des moyens à mettre en place pour venir en aide aux femmes victimes des agressions de leur conjoint ou ex-conjoint. Le point sur un fléau qui a déjà fait 101 victimes depuis le début de l'année.

Alors que des dispositions spécifiques ont été prises ces dernières années pour mieux prévenir et réprimer les violences sexistes et sexuelles (le bracelet électronique anti-rapprochement, le téléphone grave danger, les ordonnances civiles de protection, les groupes de parole…), pas un jour, ou presque, ne passe sans qu'une femme soit tuée par son conjoint ou son ex-conjoint. Depuis le début de l'année, ce sont 101 d'entre elles qui ont perdu la vie.

… des référents spécialisés dans la police et la gendarmerie

Les mesures mises en place sont-elles inneficaces ? Doit-on se doter de moyens supplémentaires ? Le budget proposé par l'Etat est-il insuffisant ? Les policiers et les gendarmes sont-ils suffisemment formés pour accueillir la parole des victimes ?

Un Grenelle des violences conjugales s'ouvre aujourd'hui, 3 septembre, pour débattre des mesures à prendre pour enrayer ce fléau. Il sera axé sur trois thèmes prioritaires : la prévention des violences conjugales, la prise en charge des victimes et l'arsenal des sanctions contre leurs auteurs. Qui assistera à ce débat ? Des ministres, des acteurs de terrain, des policiers, des gendarmes, des magistrats, des associations, mais aussi des proches de victimes de féminicides. A noter que certaines familles de victimes, qui n'ont pas été invitées, vont se mobiliser devant Matignon. Elles demandent, entre autres : un meilleur accès à l'hébergement, une justice plus rapide et accessible, des référents spécialisés dans la police et la gendarmerie.

… que l'école joue son rôle de prévention et apprenne aux garçons le respect des filles

"Nous ne nous faisons pas trop d'illusions sur les résultats de ce Grenelle. Nous avons déjà vu Marlène Schiappa à l'oeuvre..." nous dit une bénévole du collectif "Féminicides par compagnon ou ex". Elle et son association ont pourtant de nombreuses attentes : "que les familles des victimes soient plus soutenues car elles sont trop souvent laissées seules et livrées à elles-mêmes ; que l'école joue son rôle de prévention et apprenne aux garçons le respect des filles ; que les médias cessent de "banaliser" ces crimes." L'idéal ? L'Espagne.

"Les femmes y sont plus protégées il y a plus d'ordonnances qu'ici, la parole des victimes est prise en compte, quant aux médias ils traitent chacun de ces morts comme des faits graves et non banals. Le mot féminicide est accepté, en France il gêne. Parce qu'on pense encore qu'on peut tuer par amour, et que seuls les hommes aiment..."

A savoir

Le 3919 : le numéro est dédié aux violences conjugales
Les applications 
App-Elles
HandsAway


Lire aussi
Lutte contre les violences conjugales, l'exemple de l'Espagne 



Marie Torres pour www.micmag.fr

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

El mundo del vintage

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



Salir en Paris (Pincha en el título)

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

Ultima hora

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."

El disco de la semana

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net