- Vintage

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000 et 12 000 ».

Marie Torres - 5 avril 2021
Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre.
Jean Segura devant l’affiche de Qu’elle était verte ma vallée

Micmag.net : Comment votre passion pour les affiches de cinéma est-elle née ?

Jean Segura : Depuis mon enfance jusqu'à l’âge de 25 ans j'ai été un grand cinéphile, au point de voir deux à trois films par jour ; plus ceux qui passaient à la télévision. L’affiche est une référence directe au film ; c’est devenu comme un fétiche qu’on peut rapporter à la maison.

Quand avez-vous débuté votre collection ?

J.S. : Dans les années 1990, en commençant par en acheter dans des boutiques spécialisées, puis en salles de vente et dans des conventions cinéphiliques comme Les Cinglés du cinéma d’Argenteuil.

Aviez-vous une thématique ?

J.S. : Le western avec les films des réalisateurs John Ford, Howard Hawks, Raoul Walsh… ; des stars tels que John Wayne, James Stewart, Burt Lancaster, Gary Cooper. J’étais insatiable, puis j’ai découvert peu à peu la signature des illustrateurs - Soubie, Mascii, Belinsky, Grinsson -, autre motif d’émerveillement et d’achat. De fil en aiguille je suis passé à d’autres thèmes : science-fiction, péplum, cape et d’épée, et au fond à presque tous les genres cinématographiques.




Donc toujours des affiches anciennes ?

J.S. : Je suis né en 1949, ma culture s’est donc ancrée entre les années 1930 et 1970, soit quarante ans d’âge d’or dont les affiches constituent aujourd’hui le cœur de ma collection. Mais, je me suis intéressé aussi à des films plus récents, en gros jusqu’à la décennie 1990.

Aujourd'hui, vous devez en posséder un nombre appréciable ?

J.S. : De 10 000 à 12 000 pièces, tous formats et nationalités confondus. Rien qu'en affiches vintage, cela représente déjà 4 000 à 5 000, chiffre auquel s’ajoutent d’autres affiches stockées qui seront un jour mises en vente, si je trouve le temps de m’en occuper.

Votre premier coup de cœur ?

J.S. : En allant voir La prisonnière du désert au cours des années 1980. Sur la devanture du cinéma Action-Lafayette, Paris 9ème, je remarque l’affiche du chef-d’œuvre de John Ford, plutôt froissée, avec des déchirures et des trous de punaises. Je suis en extase devant le portrait de John Wayne et Natalie Wood sur fond de paysage flamboyant de couleurs. À la fin de la projection, je m’adresse au directeur du cinéma, Jean-Max Causse, qui me connaissait comme spectateur assidu : « pensez-vous que je pourrais récupérer cette affiche, elle n’a pas l’air en très bon état ? ». Mais il décline ma demande, invoquant que c’est la seule qu’il possède et qu’elle pourra encore resservir. C’est le point de départ. À la Galerie Intemporel près du Châtelet, je repère justement La prisonnière du désert. Mais j'apprends que l’affiche est réservée, et qu’elle est si demandée - et si rare - que des clients sont déjà sur liste d’attente. Il me faudra patienter dix ans pour la revoir et l’acheter enfin.

Votre affiche préférée ?

J.S. : Les Trois Mousquetaires, dans la version muette du Français Henri Diamant-Berger, film de 1921. Une affiche rarissime, au format paysage - de 120 cm de large sur 40 cm de haut - illustrée par Adrien Barrère, grand affichiste pour le music-Hall et le cinéma muet. Sur la frise aux couleurs vives, figurent tous les personnages du film : d’Artagnan, les Mousquetaires du roi, Richelieu, Milady, etc. Elle est maintenant entoilée et encadrée comme un tableau de maître.

L'affiche que vous auriez aimé acquérir ?

J.S. : Celle de Vingt ans après, suite des Trois mousquetaires réalisée par le même Diamant-Berger, sorti en 1922.

Une anecdote ?

J.S. : Un beau souvenir concerne Quand la marabunta gronde de Byron Haskin, avec Charlton Heston, que j’avais vu en 1954. Quarante ans plus tard, l’affiche est à la galerie Aux films du temps, autre boutique près du Châtelet. Je l’achète sans hésiter. Un jour Zaza, la vendeuse, me demande si j’accepte de la prêter pour le Festival du Film de Beauvais, dans l’Oise. Un hommage à Charlton Heston, avec rétrospective de ses films et accrochage d’affiches, y sera rendu en sa présence. Mon affiche part donc pour Beauvais. Le dîner de gala donné en son honneur se tient le 20 mars 1997, pile le jour de mon anniversaire !



                              Charlton Heston avec Jean Segura

La photographe Carol Shyman m’accompagne. Au cours de la soirée, Charlton Heston accepte que nous soyons pris en photo ensemble devant l'affiche de Quand la marabunta… Carol déclenche son Nikon... avec succès. Elle n'avait droit qu'à un seul shoot ! Un cadeau d’anniversaire bien vivace dans mes souvenirs.

Site de Jean Segura : http://www.ruedescollectionneurs.com/accueil.php

Marie Torres pour www.micmag.net
Livres de référence

Grinsson, par Jean Segura
Editeur : Intemporel (Stanislas Choko Collection), Paris, 2006

L'affiche de cinéma, par Jean-Louis Capitaine, Balthazar J.M. Charton,
Ed Frédéric Birr et SPADEM- Ateliers Henry Labat - Collection Ciné-Images, juin 1983.

Les affiches du cinéma français, par Jean-Louis Capitaine, préface de Serge Daney, Ed Seghers Archimbaud, Paris, 1988.

Affiches de cinéma. Trésors de la Bibliothèque nationale de France, 1896-1960, par Stanislas Choko. Ed Bibliothèque nationale de France - Les Éditions de l'amateur, Paris, juin 1995.

100 ans d'affiches de cinéma. Description et cote de 20 000 affiches, par Stanislas Choko. Les Éditions de l'amateur, Paris, novembre 1995.
1
2
3
4
5
6

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

AGENDA VINTAGE INTERACTIF

Eventos

El mundo del vintage

Eté 1967, les Procol Harum sortent le "slow qui tue", "A Whiter Shade of Pale", une des chansons les plus diffusées de ces dernières années et une des plus reprises. Et la dernière version se trouve dans le nouvel album de Santana,"Blessings and Miracles". Lire la suite, ici.


Salir en Paris (Pincha en el título)


Paris - Jusqu'au dimanche 2 janvier 2022
Dalí, l'énigme sans fin

L'Atelier des Lumières vous propose jusqu'au 2 janvier 2022 une balade dans les oeuvres du plus insaisissable des Catalans, Salvator Dali. Une exposition immersive sur une bande son des Pink Floyd. A ne pas rater. Lire la suite, ici.



ATELIER DES LUMIÈRES
38 RUE SAINT-MAUR
PARIS 11E
16 EUROS

Ultima hora

Journée nationale contre le harcèlement scolaire

Depuis le 1er janvier 18 enfants se sont suicidés en France et, chaque année, plus de 700 000 élèves sont victimes de harcèlement scolaire soit près d'un enfant sur dix. En savoir plus, ici.

 
Une messe pour la mémoire d'un cruel dictateur
Le 20 nov 2021 jour de la mort du dictateur Franco a eu lieu une messe à Grenade où assistait le numéro du PP (parti de droite). Une droite qui refuse le travail de mémoire et une reconnaissance des fosses aux 110 000 assassinés
 
Un enregistrement inédit de Lennon mis aux enchères

Estimé entre 27 000 et 40 000 euros, une cassette audio avec un enregistrement inédit de John Lennon va être mise aux enchères à Copenhague le 28 septembre. Il y chante une œuvre inédite, réalisée en 1970 lors d’un séjour méconnu au Danemark.

 
Brésil-Le ministre de l'environnement fier acteur de la déforestation
Cynisme en politique ! Salles, l'ex ministre de l'environnement est un fier acteur pris la main dans le sac du déboisement amazonien pour enrichissement familial.
 
Le salon Livre Paris devient un Festival
En 2022, le Salon du livre change de nom et de formule. Il s'installera, du 21 au 24 avril, au Grand palais de Paris, mais aussi dans la proche couronne parisienne et, à terme, dans toute la France.