- Dossier

8 mars, un long chemin vers l’égalité

Marie Torres - 5 mars 2015
Si, en France, la Journée de la Femme est devenue officielle en 1982, son origine remonte à bien plus loin. A la fin du XIXème, lorsque les ouvrières descendaient dans la rue pour réclamer le droit de vote ou encore de meilleures conditions de travail. Retour sur un long combat… pas encore gagné.

Si, lorsqu’ils terminent leurs études au collège, 90 % des filles et des garçons maîtrisent les compétences de base en maths et que 82 % des filles maîtrisent celles de français contre 68 % des garçons, dès l’entrée dans la vie professionnelle les chiffres s’inversent à l’avantage des hommes avec 24 % d’écart de salaires.  Voilà une des quelques-unes inégalités rappelées dans l’édition 2014 des chiffres-clés de l’égalité entre les femmes et les hommes, élaboré par le Ministère des Droits des femmes. Pourtant, si la parité hommes/femmes n’est pas encore pour demain, le combat pour l’obtenir ne date pas d’hier…

La première Journée de la Femme est célébrée le 28 févier 1909 aux Etats-Unis à la demande du Parti socialiste

Dès la fin du XIXème siècle les femmes, un peu partout dans le monde, sont descendues dans la rue pour demander le droit de vote et de meilleures conditions de travail mais c’est au début du siècle suivant qu’elles s’unissent pour défendre leurs droits.

La première Journée de la Femme est célébrée le 28 févier 1909 aux Etats-Unis à la demande du Parti socialiste. Mais c’est  l’année suivante qu’est instaurée une Journée internationale dédiée à la femme. Une décision prise à Copenhague lors  de la conférence internationale des femmes socialistes,  qui regroupait plus de 100 femmes venues de 17 pays.  C’est  à Clara Zetkin, une Allemande, que l’on doit cette initiative. Enseignante, journaliste, femme politique et figure historique du féminisme, Clara Zetkin proposa  une journée durant laquelle les femmes de tous pays militent pour le droit de vote, l’égalité des sexes et le socialisme. Si la date du 8 mars n’est pas avancée, le principe, lui, est retenu.

Dès  1911, le « 19 mars » est célébré un peu partout en Europe. En Allemagne, en Autriche, au Danemark et en Suisse où plus d’un million de femmes - et d’hommes  - se regroupent pour demander  le droit de voter, d’exercer une fonction publique, l’accès à la formation professionnelle et la cessation de la discrimination sur le lieu de travail.

Le 8 mars 1917, les femmes se mettent en grève pour obtenir la « la paix et du pain »

Mais c’est en Russie que cette coutume est la plus suivie. La guerre, la misère, le froid y contribuent.  Le 8 mars 1917, les femmes se mettent en grève pour obtenir la « la paix et du pain ». Quatre années plus tard, en souvenir d’elles, Lénine décide d’une Journée internationale des femmes, dont il fixe la date au 8 mars.

Date réinvestie dans les années 70 avec le regain féministe puis reconnue officiellement par les Nations Unies en 1977 et en France en 1982.Aujourd’hui, si elle est célébrée dans  de nombreux pays, elle est aussi l’occasion de faire un bilan.

Quelques chiffres…

Le taux d’emploi est des femmes est de 67 % contre 78 % pour les hommes,

Les femmes représentent près de 3/4 des personnes en sous-emploi

Le taux d’activité des femmes avec 2 enfants en bas âge chute à 66 % contre 97 % pour les hommes,

60 % des femmes se concentrent sur 12 familles professionnelles, 50 % des hommes sur 20 familles,

24 % d’écart de salaires dans le secteur privé, tous temps de travail confondus,

65 % de présentatrice mais seulement 18 % d’experts dans l’audiovisuel,

35 % de femmes conseillères municipale mais seulement 14 % de femmes maires,

Mais une espérance de vie de 85 ans pour les femmes contre 78 ans pour les hommes...

Lire aussi :

La Journée de la Femme, avant, pendant et après

« Dieu a déjà été femme »

Niki de Saint Phalle, les Nanas au pouvoir !


Marie Torres

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

A l’origine, la fève n’était qu’une légumineuse, noire ou verte, glissée dans une galette. Au fil du temps, en plastique ou porcelaine, elle a pris toutes sortes de formes. Aujourd’hui, elle est un véritable objet de collection. D’où vient-elle ? Comment est-elle fabriquée ? Des réponses, ici.

SORTIR À PARIS

Jusqu'au 27 janvier 2019, le Musée du Luxembourg propose une rétrospective d'Alphonse Mucha. Affiches, planches, peintures, photographies, bijoux, sculptures, pastels... sont à découvrir. Pour en savoir plus, ici.

BRÈVES

Insolite !

Aux Etats-Unis, une employée municipale transforme un arbre de 110 ans en une petite bibliothèque de quartier !

 
Récompenses
Le prix André-Malraux 2018 du roman engagé a été attribué à Javier Cercas pour Le monarque des ombres, celui de l’essai sur l’art à Georges Roque pour Quand la lumière devient couleur.
 
Brésil

Plus de 4000 professionnels du livre ont signé une pétition en ligne, pour soutenir la candidature de Fernando Haddad (Parti des travailleurs) à la présidence et alerter sur les dérives de son opposant Jair Bolsonaro.

 
Un journaliste tué au Mexique
Mario Gomez est le 9e reporter tué cette année au Mexique, deuxième pays le plus dangereux pour exercer l’activité de journaliste après la Syrie.
 
Des notes de frais faramineuses
Le Canard enchaîné du 19/09 chiffre à 410 000 euros sur cinq ans – soit plus de 6 800 euros par mois les frais de transport de Jean-Paul Cluzel l'ex patron des musées nationaux

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture AFRICA

Our photographer Michael Wagener in Africa send every month 1 picture from his trip around the world

Flora and Cherrelle From France. Both are living currently in Nairobi , but I met them at the Crazy Afrika Burn (the spirit of Nevada's famous Burning Man to Stonehenge Private Reserve). A electronic music festival in the Karoo desert of South Africa. ©Michael Wagener may 2018