- Dossier

Restitution des oeuvres d'art, une avancée significative

Marie Torres - 16 mars 2018
Le 5 mars dernier, Emmanuel Macron nommait deux experts en charge d’étudier les possibilités et la mise en œuvre d’une restitution du patrimoine africain présent en France, à leurs pays d’origine. Une cause pour laquelle Louis-Georges Tin, président du CRAN, milite depuis 2013. Réaction et projets.

Micmag.net : En octobre 2016, vous vous disiez confiant concernant la restitution des oeuvres d'art à leurs pays d'origine. La nomination, début mars, de deux experts chargés d'étudier la question, est plutôt  encourageante, non ?

Louis-Georges Tin : Oui, c'est une avancée qui va dans notre direction d'autant que les deux experts nommés, Bénédicte Savoy et Felwine Sarr, sont des personnes que nous connaissons et qui sont pour la restitution des oeuvres. C'est vraiment une bonne chose.

Cependant, maintenant, il faut que les pays africains aient aussi leurs propres experts. C'est pour cela que nous sommes en train de constituer un collège avec des personnalités comme le fondateur de la Route de l'Esclavage, l'ancien président de SOS Racisme, l'ambassadeur itinérant du Sénégal, le roi des rois de côte d'Ivoire, des historiens, des juristes, des diplomates et nous avons reçu le mandat du Forum des Rois et leaders traditionnels d’Afrique. Nous voulons que tous les pays concernés parlent d'une voix forte et unique, c'est sur cette base-là que le dialogue nord/sud pourra se constituer.

M. : Le collège constitué, quelle sera l'étape suivante ?

L-G.T. : Le collège d'experts constitué, on pourra organiser le dialogue à travers une conférence internationale que le Congo devrait abriter d'ici la fin de l'année. Les deux experts nommés par Emmanuel Macron seront nos invités et on pourra travailler sur les deux sujets principaux : l'inventaire et  la conservation des oeuvres.

M. : Mais il n'y a pas que la France concernée par le pillage d'oeuvres d'art en Afrique ?

L-G.T. : Non, il y a la Belgique, le Royaume-Uni, l'Allemagne et d'autres pays, c'est pourquoi nous cherchons à élargir la "victoire". En Allemagne, par exemple, une association pour la restitution des oeuvres, a déjà écrit à Angela Merkel. Dans quelques semaines, nous allons rejoindre des amis en Belgique pour une campagne de sensibilisation sur le sujet. C'est une action  qui doit être élargie au sud et au nord voire au-delà, car il n'y a pas que l'Afrique et l'Europe qui sont concernées.

M. : C'est-à-dire ?

L-G.T. : En ce moment, par exemple, il y a une exposition au Musée du Quai Branly, Le Pérou avant les Incas, je ne suis pas sûr que tous les objets exposés ont été acquis de manière légale ! Des pays comme la Chine et l'Inde sont également concernés. L'Inde a d'ailleurs demandé à la reine d'Angleterre de restituer le plus gros diamant de la couronne, pillé durant la colonisation. C'est une question internationale et ça commence à bouger... et comme on sait,  c'est toujours le premier pas qui est difficile...

Pour en savoir plus sur le CRAN, ici

Lire également : « Plus de 90 % du patrimoine culturel matériel de l'Afrique est en dehors de son territoire »

Faut-il rendre les oeuvres d'art à leurs pays d'origine ?

Marie Torres pour www.micmag.net

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

Reportage en Arménie - Micmag prochain départ en automne 2018 sur les routes du monde - Votre appui-Vos contacts : contact@micmag.net

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag prépare ses valises pour se rendre entre Asie et Eu...

Our photographer Michael Wagener in India send every month 1 picture

 ©Michael Wagener may-june 2018Travelling in India send us a picture of his big round the world !

VINTAGE & COLLECTIONS

Cartes postales, voitures miniatures, coqs, boules de neige mais aussi jukeboxes... 23% des Français de plus de 15 ans déclarent réaliser une collection. Qui sont-ils ? Pourquoi conservent-ils des objets ? Retour sur quelques portraits de "passionnés". Lire la suite.

SORTIR À PARIS

Jusqu'au 11 novembre prochain, l'Atelier des Lumières nous plonge, avec un parcours immersif, parmi les artistes majeurs de la Vienne impériale de la fin du XIX siècle. En tête de file, les oeuvres de Gustav Klimt. Une véritable féérie. En savoir plus, ici.

BRÈVES

Victor del Arbol Prix SNCF 2018

Toutes les vagues de l’océan, de Victor del Arbol remporte le Prix SNCF 2018 du polar. Pour en savoir plus, ici.

 
Fred Vargas couronnée... en Espagne !
Considéré comme le Nobel de littérature dans le monde hispanophone, le prix Princesse des Asturies de littérature a été remis, le 24 mai, à  Fred Vargas.
 
Harcèlement sexuel

Le Nobel de littérature ne sera pas décerné en 2018 suite au scandale de harcèlement sexuel qui a touché l'institution en novembre dernier.

 
Mona Lisa - 30 millions d'euros pour le voyage
30 millions d'euros est le tarif pour déplacer Mona Lisa et la prêter trois mois dans un musée sous haute surveillance. 
 
Montpellier-Un commando cagoulé attaque des étudiants en réunion
C'est à Montpellier qu'un commando cagoulé armé de planches tranchantes et de matraques s'en est pris à des étudiants en grève de la fac de droit. Le doyen est mis en cause par les occupants.

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture AFRICA

Our photographer Michael Wagener in Africa send every month 1 picture from his trip around the world

Flora and Cherrelle From France. Both are living currently in Nairobi , but I met them at the Crazy Afrika Burn (the spirit of Nevada's famous Burning Man to Stonehenge Private Reserve). A electronic music festival in the Karoo desert of South Africa. ©Michael Wagener may 2018