France - Lectures

Marcel avant Proust

Marie Torres - 13 janvier 2013
Des textes inédits de Marcel Proust. Ou du moins d’un dénommé MP ou encore d’un certain De Brabant.
Agé alors de 19 ans, il publie, dans une petite revue, des impressions et des chroniques. Et, au fil du temps et des écrits, Marcel va créer Proust.

Si vous connaissez peu ou mal Marcel Proust, je veux parler du personnage, le portrait brossé par Jérôme Prieur, dans la préface de « Marcel Proust, le Mensuel retrouvé », vous éclairera  notamment sur Marcel. Marcel avant Proust. Un jeune homme ambitieux, dandy et mauvais garçon qui, au fil du temps et de ses écrits, va devenir l’écrivain que tout le monde connaît.

Les premiers textes publiés dans la revue Mensuel, créée par une bande d’élèves du Lycée Condorcet, sont des impressions : mode, vie mondaine, expositions… Ils sont signés Etoile Filante, De Brabant, Fusain ou encore MP.

« Entre 1890 et 1891, on voit tout de même le jeune écrivain qui évolue, écrit Jérôme Prieur. Marcel se met à devenir Proust. En 6 mois, il a cessé d’être professoral : « Ce sont des impressions que je note. Impressions toutes personnelles et que je reconnais sujettes à caution et à répartie », écrit le jeune Marcel. Et, Prieur de s’interroger « Lui a-t-on fait reproche de ses airs doctes, ou a-t-il deviné qu’un petit monsieur parlait trop fort en lui, et qu’il était temps de chercher à devenir sincère ? »


Dans l’un des derniers écrits, « Choses normandes », daté de septembre 1891, l’écrivain pointe son nez. Et le décor normand, celui qui reviendra si souvent dans « A la recherche du temps perdu », se dessine. Lisez plutôt : « Depuis quelques jours on peut contempler le calme de la mer dans le ciel redevenu pur, comme on regarde une âme dans un regard. Mais il n’y a plus personne pour se plaire aux folies et aux apaisements de la mer de septembre, puisqu’il est élégant de quitter les plages à la fin d’août pour aller à la campagne ».

L’écrivain est sorti de sa chrysalide. Le texte est signé « Marcel Proust ». Marcel a créé Proust.

Marie Torres
Marcel Proust, Le Mensuel retrouvé
Préface de Jérôme Prieur
Editions des Busclats, novembre 2012
15 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

EVENEMENTS

EXPOSITIONS


Au Jeu de Paume - Du 14 octobre 2014 au 8 février 2015
Garry Winogrand : Chroniqueur célèbre de l’Amérique de l’après-guerre.


1 Place de la Concorde Paris 8è -Jardin des Tuileries (fermé le lundi) & dans 16 stations de métro
Le Jeu de Paume présente la première rétrospective, depuis vingt-cinq ans, du grand photographe américain Garry Winogrand (1928-1984).

DOSSIER DU MOIS

Toute la Musique, Música, Music, Muzik… sur Micmag
Musique brésilienne, rythmes colombiens, festival breton ou encore rock britannique… Micmag vous livre quelques un de ses meilleurs reportages.  Lire la suite…

NEWSLETTER

NOUVELLES LECTURES


Dans son dernier ouvrage, « Jacob, Jacob », Valérie Zenatti rend hommage à la communauté juive d'Algérie et à ses morts tombés pour la patrie. Un très beau et très émouvant récit. Lire la suite.

COLLABORATEURS MICMAG

Nous recherchons des collaborateurs

En savoir plus

Les Services Micmag

Micmag est un magazine fait de générosité. Faites entendre sa voix !

Deux moyens pratiques de nous soutenir : 

- Devenez mécène ou sponsor.

Ce mécanisme vous permet de nous aider tout en bénéficiant d’une déduction fiscale :  L’association Micmag vous permet de nous faire des dons et de bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 66 % du montant versé. Vous pouvez effectuer un don ponctuel ou mensuel.

Tous les dons à Micmag vous permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt de 66 % dans la limite de 20 % de votre revenu imposable*.

Si vous donnez 100 euros vous déduisez de vos impôts 66 euros. Il vous en coûtera seulement 34 euros.

Envoyez vos chèques à : Micmag - Maison des associations, 15 passage Ramey - 75018 Paris. France