France - Lectures

Marcel avant Proust

Marie Torres - 13 janvier 2013
Des textes inédits de Marcel Proust. Ou du moins d’un dénommé MP ou encore d’un certain De Brabant.
Agé alors de 19 ans, il publie, dans une petite revue, des impressions et des chroniques. Et, au fil du temps et des écrits, Marcel va créer Proust.

Si vous connaissez peu ou mal Marcel Proust, je veux parler du personnage, le portrait brossé par Jérôme Prieur, dans la préface de « Marcel Proust, le Mensuel retrouvé », vous éclairera  notamment sur Marcel. Marcel avant Proust. Un jeune homme ambitieux, dandy et mauvais garçon qui, au fil du temps et de ses écrits, va devenir l’écrivain que tout le monde connaît.

Les premiers textes publiés dans la revue Mensuel, créée par une bande d’élèves du Lycée Condorcet, sont des impressions : mode, vie mondaine, expositions… Ils sont signés Etoile Filante, De Brabant, Fusain ou encore MP.

« Entre 1890 et 1891, on voit tout de même le jeune écrivain qui évolue, écrit Jérôme Prieur. Marcel se met à devenir Proust. En 6 mois, il a cessé d’être professoral : « Ce sont des impressions que je note. Impressions toutes personnelles et que je reconnais sujettes à caution et à répartie », écrit le jeune Marcel. Et, Prieur de s’interroger « Lui a-t-on fait reproche de ses airs doctes, ou a-t-il deviné qu’un petit monsieur parlait trop fort en lui, et qu’il était temps de chercher à devenir sincère ? »


Dans l’un des derniers écrits, « Choses normandes », daté de septembre 1891, l’écrivain pointe son nez. Et le décor normand, celui qui reviendra si souvent dans « A la recherche du temps perdu », se dessine. Lisez plutôt : « Depuis quelques jours on peut contempler le calme de la mer dans le ciel redevenu pur, comme on regarde une âme dans un regard. Mais il n’y a plus personne pour se plaire aux folies et aux apaisements de la mer de septembre, puisqu’il est élégant de quitter les plages à la fin d’août pour aller à la campagne ».

L’écrivain est sorti de sa chrysalide. Le texte est signé « Marcel Proust ». Marcel a créé Proust.

Marie Torres
Marcel Proust, Le Mensuel retrouvé
Préface de Jérôme Prieur
Editions des Busclats, novembre 2012
15 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

EVENEMENTS

NEWSLETTER

BREVES

Astérix, "je suis Charlie"

En mars, une planche d'Astérix sera mise en vente, chez Christie's, au profit des familles des victimes de Charlie Hebdo.

 
Vous avez dit bizarre ?
1700 jets privés de "l'élite planétaire" volent pour une réunion sur le réchauffement climatique à Davos en Suisse !!! Vous avez dit bizarre ?
 
Lénine, relève-toi…

Deux Russes condamnés à dix jours de prison pour avoir aspergé d'eau bénite le mausolée de Lénine en hurlant « Lève-toi et marche ! ».

 
Quand Pékin rit jaune...

La Une du mensuel satirique Fluide Glacial, un Français conduisant en pousse-pousse un Chinois et une blonde, a provoqué la colère de Pékin. 

 
Fournaise à bord
Bloqués au sol dans un avion sans air conditionné, les passagers d'un vol Rio-São Paulo finissent par ouvrir eux-mêmes les portes de secours. 

FACEBOOK

Facebook