France - Lectures

La victime était presque parfaite

Marie Torres - 12 juin 2013
Le cadavre en décomposition d’un homme nu, une pâtisserie à la main, est retrouvé chez une dame victime de troubles de la personnalité. Si, à première vue, l’identité de l’assassin est évidente, celle de la victime l’est moins. L’enquête révèlera que rien n’est ce qu’il paraît être. Suspens garanti.

Londres. Maggie Brenna, assistante sociale, se rend, pour une visite de routine, chez Michelle Doyce, une dame d’une soixantaine d’années victime de troubles de la personnalité. Lorsqu’elle pénètre dans l’appartement, une surprise l’attend.

«… l’homme était mort. Depuis longtemps »

« L’espace de quelques instants, l’homme assis sur le canapé la laissa déroutée. Ses sens avaient ralenti et s’étaient émoussés, comme si elle était en eaux profondes ou dans un rêve. Egarée, elle se demanda s’il portait une sorte de combinaison de plongée, bleue, marbrée, légèrement déchirée et difforme, tout comme elle se demanda pourquoi ses yeux étaient jaunes et troubles. Alors elle se mit à fouiller à la recherche de son téléphone et le laissa tomber, et soudain, elle ne put contrôler le mouvement de ses doigts, ne put les contraindre à ramasser l’appareil sur le tapis crasseux, quand elle vit qu’il ne s’agissait nullement d’une combinaison mais de peau nue, boursouflée, lézardée, et que l’homme était mort. Depuis longtemps ».

Pour la police, Michelle Doyce est la suspecte n°1. Voire la seule suspecte. L’assassin. Cependant, Frieda Klein, la psychothérapeute, n’est pas aussi affirmative. Et d’ailleurs qui est la victime ? Michelle l’ignore.

La police classe l’affaire, Frieda continue à mener l’enquête. Dans une Londres tantôt enneigée, tantôt pluvieuse, elle finit par apprendre l’identité de « l’homme nu à la pâtisserie ». Mais cette découverte, loin de résoudre l’énigme, soulève de nouvelles interrogations.

« Il savait écouter, combler les besoins, en
bon Samaritain »

« Qui était  Robert Poole ? Rob, Robbe, Bob, Bertie : tout le monde lui donnait un nom différent. Sa garde-robe était disparate : une veste en cuir, une autre en tweed ; des richelieus et des bottes ; des chemises taillées sur mesure de gentleman et des pulls décontractés. Quand les gens parlaient de lui, ils parlaient d’eux-mêmes : les ego qu’il avait su dénicher en eux et sortir de leur coquille. Il savait écouter, combler les besoins, en bon Samaritain ». La victime était aimée, surtout des femmes, mais est-elle si parfaite que cela ?

« Sombre mardi » est le deuxième volet des aventures de Frieda Klein, commencées dans « Lundi mélancolie ». Des enquêtes, quelque peu déroutantes et pleines de suspens, écrites par un couple de journalistes londoniens, sous le pseudonyme de Nicci French. On attend avec impatience… Mercredi.

Marie Torres
Sombre mardi
Nicci French
Editions Fleuve Noir, 13 juin 2013
20,50 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Il y a quelques années encore le vintage était une mode. Aujourd'hui, il est en passe de devenir une nouvelle manière de consommer. Un nouvel art de vivre. Une fin annoncée du "jetable" ? Lire la suite, ici.

SORTIR À PARIS



A travers 100 extraits de films, affiches, scénariosphotos et archives inédites,  l’Hôtel de Ville de Paris rend hommage au cinéma homosexuel dans une exposition intitulée Champs d'amour. C'est jusqu'au 28 septembre prochain. Pour en savoir plus, ici.



BRÈVES

Fête de la musique
Le groupe brésilien Picanha de Chernobill sera au Trocadéro le 21 juin 2019, à partir de 16 h.
 
Brexit, les auteurs britanniques se mobilisent

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 
Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Le poison de Monsanto
La célèbre entreprise de pesticides a fiché des personnalités (journalistes, politiques) en France. Dans le but d'un vote favorable à l'assemblée sur un maintien cancérigène  du glyphosate sur le marché.
 
Sodoma
Onze maisons d’édition dans 22 pays publieront le 21 février l’enquête inédite du journaliste et sociologue Frédéric Martel sur la place omniprésente de l’homosexualité au Vatican.