06-09-2011 15:12:22

José Saramago s’en est allé Caïn-caha

L’écrivain portugais José Saramago nous quittait en juin 2010. Huit mois plus tard paraissait, en France, "Caïn", son dernier roman mais aussi son ultime combat avec Dieu.
Par Marie Torres (Paris)


Si on se réfère à la Bible, Caïn est le premier homme à avoir commis un meurtre. Son histoire, on la connaît. Fils aîné d’Adam et Eve, il a tué Abel, son frère cadet. Et l’Eternel lui a dit "Désormais, tu es maudit". Mais voilà, José Saramago, frénétiquement antireligieux, ne l’a pas entendu ainsi. Car enfin pourquoi Caïn a-t-il tué ? Par jalousie. Certes. Mais qui a créé ce sentiment d’envie ? "L’injustice de Dieu" répond le Prix Nobel de Littérature. Et de sa plume acérée, il revisite l’Ancien Testament. Son héros, devenu victime, traverse les événements les plus connus de la Bible, ce "manuel de mauvaises coutumes" comme il l’appelait. La disgrâce d’Adam et Eve et leur expulsion du Paradis, la voracité sexuelle de Lilith, le sacrifice d’Abraham, la construction de la Tour de Babel, la destruction de Sodome et Gomorrhe, l’épisode du veau d’or, le massacre des Madianites, les épreuves infligées à Job, l’arche de Noé et le déluge... Chacun de ces événements sont réécrits avec le style bien particulier de l’écrivain portugais : humour, sagacité, jeu sur les majuscules et la ponctuation. Chacun de ces événements soulignent aussi combien Dieu, le bon et miséricordieux Dieu, peut être injuste, aveugle, cruel et rancunier… On l’aura compris "Caïn" est une insurrection : la révolte de la créature contre son créateur.

 "J’ai l’habitude que l’Eglise catholique s’indigne de ce que j’écris" confiait-il quelques mois avant sa mort au Magazine Littéraire. Il faisait notamment référence à la parution, en 1991, de "L’Evangile selon Jésus-Christ" qui avait tant et si bien déchaîné les passions au Portugal qu’il avait dû quitter le pays pour s’installer à Lanzarote. Avec "Caïn", ce ne sont ni les Hommes, ni l’Eglise qui ont contesté mais Dieu lui-même qui l’a, sur le champ, rappelé à lui… 

Caïn
, José Saramago
, Seuil, 2011

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



SORTIR À PARIS

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

BRÈVES

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."