- Lire

Ce qui reste après la Douleur

Marie Torres - 8 mars 2017
Abandonnée par son premier amour puis grièvement blessée dans un attentat suicide à Jérusalem, Iris revient sur ces périodes douloureuses de son existence au moment où la vie semble lui donner une nouvelle chance. Va-t-elle la saisir ou est-il trop tard ? Un beau roman qui donne à réfléchir.

« Tu te souviens quel jour on est, aujourd’hui ? »

C’est Micky qui, dès l’ouverture du roman, pose cette question à Iris, son épouse. Et la douleur revient.

Dix années plus tôt, une journée débutait. Une journée comme aujourd’hui, comme toutes les autres. Ou presque. Ce matin-là, Omer, le benjamin de la famille, lambinait alors qu’Alma, l’aînée, s’inquiétait d’arriver en retard à l’école. C’est alors que le téléphone avait sonné : Micky était appelé d’urgence à son bureau, une panne informatique bloquait tout le système. Il avait malgré tout insisté pour accompagner les enfants à l’école mais, au final, c’est elle, Iris, qui les avait déposés. Et c’est en revenant, qu’elle avait dépassé, en plein centre de Jérusalem, un bus à l’arrêt…

« […] et soudain le pire bruit qu’elle ait jamais entendu avait frappé ses tympans, suivi d’un silence total. Assourdie non pas par la puissance de l’explosion – jaillissement quasi volcanique de matière inflammable, de vis, de clous et d’écrous mélangés à de la mort-aux-rats pour augmenter les saignements – mais par une autre voix, plus profonde, plus effroyable encore, celle des dizaines de passagers brutalement arrachés à la vie… »

Dix ans plus tard, si la douleur est toujours là, si ses enfants posent quelques problèmes, si son couple bat de l’aile, Iris, directrice d’école, reste une combattante. Une ambitieuse. Jusqu’au jour où elle reconnaît, sous les traits du médecin qu’elle vient consulter pour ses douleurs, Ethan, son premier grand amour. Ethan qui l’a, une vingtaine d’années auparavant, froidement et brutalement éjectée de sa vie.

Le passé ressurgit. Les sentiments aussi. Mais est-ce suffisant pour tout recommencer ? Pour abandonner Alma qui, fragilisée par la dépression et les souffrances de sa mère après l’attentat, semble être tombée sous l’emprise d’un gourou ?

Et, Zeruya Shalev, elle-même blessée lors d’une explosion en janvier 2004, nous montre qu’il n’est pas toujours simple de faire des choix, tout en analysant, avec minutie et sans pathos, l’état de détresse dans lequel tombent les victimes d’attentats et leur entourage. Un très beau roman.

Marie Torres pour www.micmag.fr
Douleur
Zeruya Shalev
Traduit de l'hébreu par Laurence Sendrowicz
Editions Gallimard,
21 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Fan de Brian Jones depuis le milieu des années 60, Claude Speisser a, au fil des années, accumulé une somme considérable de documents et d’informations – souvent rares ou inédits - sur le fondateur des Stones. Rencontre avec un passionné… passionnant. Lire la suite.

SORTIR À PARIS

Le Centre Pompidou en collaboration avec la Tate Britain de Londres et le Metropolitan Museum de New York présente, jusqu'au 23 octobre 2017, la plus complète exposition rétrospective consacrée à l’œuvre de David Hockney.
Pour en savoir plus, ici.


NEWSLETTER

Petites Annonces gratuites

Pour annoncer, vous devez vous connecter.

Si vous n'avez pas de compte, créez en un.

Une fois connecté, cliquez sur vos annonces, pour gérer vos annonces.



BRÈVES

Indépendantisme et Catalogne-Guerre froide !
La situation s'envenime entre Madrid et Barcelone. Madrid tente de bloquer les fonds financiers des institutions et les bulletins de vote à la sortie des imprimeries. Tandis que le gouvernement Catalan maintien son appel à un référendum le 1er octobre. 
 
La Russie à l'honneur

Du 16 au 19 mars prochain, le salon Livre Paris recevra une délégation de 30 auteurs venus de Russie.

 
Vaut mieux deux fois qu'une !
Fernando Collor ancien président brésilien destitué pour corruption en 1992, l'est à nouveau cette fois comme député en 2017 dans l'affaire Petrobras. Faut mieux deux fois qu'une !
 
« Que Lire ?»
« Que Lire ?», magazine gratuit de la rentrée littéraire à l’attention des clients des librairies, sera distribué, dès le 24 août, dans 1800 points de vente.
 
Moustache intacte
Salvador Dali après exhumation du corps au musée de Figueras en juillet aurait selon le médecin la moustache intacte. Un état de conservation du corps impressionnant selon ce dernier qui n'en aurait pas dormi de la nuit.