- Lire

Ce qui reste après la Douleur

Marie Torres - 8 mars 2017
Abandonnée par son premier amour puis grièvement blessée dans un attentat suicide à Jérusalem, Iris revient sur ces périodes douloureuses de son existence au moment où la vie semble lui donner une nouvelle chance. Va-t-elle la saisir ou est-il trop tard ? Un beau roman qui donne à réfléchir.

« Tu te souviens quel jour on est, aujourd’hui ? »

C’est Micky qui, dès l’ouverture du roman, pose cette question à Iris, son épouse. Et la douleur revient.

Dix années plus tôt, une journée débutait. Une journée comme aujourd’hui, comme toutes les autres. Ou presque. Ce matin-là, Omer, le benjamin de la famille, lambinait alors qu’Alma, l’aînée, s’inquiétait d’arriver en retard à l’école. C’est alors que le téléphone avait sonné : Micky était appelé d’urgence à son bureau, une panne informatique bloquait tout le système. Il avait malgré tout insisté pour accompagner les enfants à l’école mais, au final, c’est elle, Iris, qui les avait déposés. Et c’est en revenant, qu’elle avait dépassé, en plein centre de Jérusalem, un bus à l’arrêt…

« […] et soudain le pire bruit qu’elle ait jamais entendu avait frappé ses tympans, suivi d’un silence total. Assourdie non pas par la puissance de l’explosion – jaillissement quasi volcanique de matière inflammable, de vis, de clous et d’écrous mélangés à de la mort-aux-rats pour augmenter les saignements – mais par une autre voix, plus profonde, plus effroyable encore, celle des dizaines de passagers brutalement arrachés à la vie… »

Dix ans plus tard, si la douleur est toujours là, si ses enfants posent quelques problèmes, si son couple bat de l’aile, Iris, directrice d’école, reste une combattante. Une ambitieuse. Jusqu’au jour où elle reconnaît, sous les traits du médecin qu’elle vient consulter pour ses douleurs, Ethan, son premier grand amour. Ethan qui l’a, une vingtaine d’années auparavant, froidement et brutalement éjectée de sa vie.

Le passé ressurgit. Les sentiments aussi. Mais est-ce suffisant pour tout recommencer ? Pour abandonner Alma qui, fragilisée par la dépression et les souffrances de sa mère après l’attentat, semble être tombée sous l’emprise d’un gourou ?

Et, Zeruya Shalev, elle-même blessée lors d’une explosion en janvier 2004, nous montre qu’il n’est pas toujours simple de faire des choix, tout en analysant, avec minutie et sans pathos, l’état de détresse dans lequel tombent les victimes d’attentats et leur entourage. Un très beau roman.

Marie Torres pour www.micmag.fr
Douleur
Zeruya Shalev
Traduit de l'hébreu par Laurence Sendrowicz
Editions Gallimard,
21 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

Combats Plasticiens : L'humanisme en héritage, trois peintres expressionnistes

Combats Plasticiens : L'humanisme en héritage, trois peintres expressionnistes

Juliette, Victor Hugo, mon fol amour

Du 7 au 30 juillet 2022 au théâtre des Corps Saints (Avignon).

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

Reportage en Arménie - Micmag 2018 sur les routes du monde - Notre film

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag a fait ses valises pour se rendre entre Asie et Eur...

VINTAGE & COLLECTIONS

Comment écrire une critique musicale
comme un pro

Journaliste en herbe, influenceur ou juste fan de musique... Vous aimeriez écrire une critique musicale mais vous ne savez pas par où commercer... Le guide "Comment écrire une critique musicale comme un pro", disponible gratuitement sur le Web, vous sera d'un grand secours... Lire la suite, ici.

SORTIR À PARIS


Paris - Jusqu'au 12 juillet 2022
Gaudi

Le musée d’Orsay accueille la première grande exposition consacrée à Antoni Gaudí organisée en France à Paris depuis cinquante ans. Elle offre une nouvelle vision de l’artiste en tant que figure unique et singulière, un génie non isolé ayant exercé dans une Catalogne en plein bouleversements sociaux, politiques et urbanistiques. Pour en savoir plus, ici.

Musée d'Orsay
1, rue de la Légion d'Honneur Paris 7e



BRÈVES

Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.

 
Guerre en Ukraine
La statue de Vladimir Poutine retirée du musée Grévin. C'est la première fois que le musée retire un personnage en lien avec des événements historiques.
 
Un dessin de Dürer vendu 26 euros dans un vide-greniers

Estimée à plus de 8 millions d'euros, la « Vierge à l’enfant » d'Albrecht Dürer a été acquise en 2017, lors d'un vide-greniers, pour la modique somme de… 26 euros. Aujourd'hui, elle se trouve dans une galerie londonienne.

 
Journée nationale contre le harcèlement scolaire

Depuis le 1er janvier 18 enfants se sont suicidés en France et, chaque année, plus de 700 000 élèves sont victimes de harcèlement scolaire soit près d'un enfant sur dix. En savoir plus, ici.