- Lire

Le mystère Van Gogh

Marie Torres - 30 mai 2017
Misère, maladies, espoirs déçus... La courte vie de Vincent Gogh n’a pas été un long fleuve tranquille. La faute à qui ? Au destin ? A lui-même ? A son entourage ? Ce huis clos douloureux avec son frère, Théo, répondra certainement à quelques-unes de vos questions. Passionnant et émouvant à la fois.

« Comment se peut-il que l’énorme variété des images créées dans les styles réalistes, impressionnistes, pointillistes, symbolistes, japonisants, les paysages, natures mortes et portraits de toutes sortes... que tout cela soit resté sans aucun impact sur le plus petit client ? Comment pouvais-je demeurer seul touché par ces images ? » se disait Vincent Van Gogh quelques années avant sa mort.

Alors, aujourd’hui, devant les sommes déboursées par des collectionneurs ou des musées, pour l’acquisition d’une de ses toiles, qui n’a jamais eu envie de crier à l’injustice ? Qui n’a jamais souhaité qu’il existe « quelque chose », un « au-delà » et imaginé Vincent assis sur un des nuages qu’il a si souvent peints, Vincent regardant une vente aux enchères ; assistant à la vente du portrait du Docteur Gachet, adjugé à 152 million de dollars au japonais Ryoei Saito, ou à celle du portrait de Joseph Roulin vendu 113 millions au MOMA, le musée d’Art Moderne de New York ?

Dans son ouvrage, Le mystère Van GoghAntoine George s’interroge sur cette « malédiction [qui] peut faire frôler le succès de si près, sans l’atteindre jamais.» Qui a donc volé la gloire de Vincent ? Et pourquoi pas son propre frère, Théo, avance l’auteur. En effet, Théo semble avoir été un piètre marchand pour son cadet.

« Et s’il n’avait manqué de très peu de chose pour déclencher le succès ? [...] Un rien, un coup de pouce un peu plus marqué d’un frère, soutien financier permanent, mais bloqué par une éducation rigoureuse qui lui interdisait de promouvoir un membre de sa famille. Et sans doute aussi un manque de vision, le frère insupportable et ingérable ayant progressivement masqué l’artiste... Peut-être même la honte secrète de devoir traîner dans son entourage cet exalté original...»

Pour écrire ce huis clos où, tour à tour, les deux frères nous livrent leurs espoirs, leurs déceptions et leurs ressentis, l’auteur a lu de nombreux ouvrages de référence sur la vie et l’oeuvre du peintre. Notamment la biographie de Steven Naifeh et Gregory White Smith (Flammarion), le Van Gogh ou l’enterrement dans les blés de Viviane Forrester (Point)ou encore les travaux d’Elisabeth Murphy, une chercheuse anglaise qui vit en Arles.

Ce long dialogue entre les deux frères Van Gogh n’est donc pas une fiction. Les faits sont réels. Et s’il est vrai qu’il est souvent douloureux, par ce qu’il révèle, il se lit avec plaisir et grand intérêt. Une lecture vraiment passionnante et très émouvante, à la fois.

Marie Torres pour www.micmag.fr
Le mystère Van Gogh
Qui a volé ma gloire ?
Antoine George
Editions Art3, 2017
19 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Naguère jouets, aujourd’hui objets de collection, les voitures miniatures déchaînent les passions : on les recherche, on les accumule.  On les classe par marques, matières,  échelles, thèmes…  Bruno de la Tour, fervent collectionneur, en possède plus de 4 000. Il nous dévoile ses précieux modèles.

SORTIR À PARIS

Réunissant objets, images et films rares, l’exposition  « Jamaica Jamaica ! », jusqu'au 13 août prochain au Philharmonie de Paris, rend compte des multiples facettes de l’histoire de la musique de cette île minuscule, du reggae jusqu’aux musiques urbaines contemporaines (lDJ, sound system, remix, dub…).

Du 24 février au 20 août 2017, le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente une exposition retraçant l’ensemble de la carrière de l’artiste néerlandais Karel Appel, des années CoBrA à sa mort en 2006.

NEWSLETTER

Petites Annonces gratuites

Pour annoncer, vous devez vous connecter.

Si vous n'avez pas de compte, créez en un.

Une fois connecté, cliquez sur vos annonces, pour gérer vos annonces.



BRÈVES

Moustache intacte
Salvador Dali après exhumation du corps au musée de Figueras en juillet aurait selon le médecin la moustache intacte. Un état de conservation du corps impressionnant selon ce dernier qui n'en aurait pas dormi de la nuit.
 
Extra !
Du 6 au 10 septembre 2017, le Centre Pompidou inaugurera son premier festival du livre. Extra ! qui sera accompagné d'un nouveau prix littéraire.
 
Rentrée littéraire
581 romans et recueils de nouvelles français et étrangers sont annoncés par les éditeurs entre la mi-août et la fin octobre.
 
Dali : demande en paternité...
28 ans après sa mort, les restes de Salvador Dali vont être exhumés afin de déterminer s’il était le père de Pilar Abel, une femme vivant à Gérone (Catalogne).
 
Le top de l'électro
Le célèbre festival Sonar de Barcelone de musiques créatives et électroniques a encore battu un record en juin 2017. 135 000 spectateurs du monde entier.