- Lire

Max et la grande illusion

Marie Torres - 8 septembre 2017
«Max et la grande illusion», premier roman de l’Allemand Emanuel Bergmann, entraîne le lecteur dans une histoire pleine de rêves, de magie et de tendresse. Des années 30 à nos jours, de Prague à Los Angeles, le voyage est plein de surprises. Une agréable lecture.

Prague, 1934. Le jeune Mosche, fils de rabbin, mène une existence triste et monotone. Quand sa mère meurt, les relations avec son père, qui boit, deviennent de plus en plus difficiles. Un jour, un cirque s’installe dans la ville. Mosche assiste à une représentation : il est fasciné et décide de suivre la troupe. Après de gros efforts et un travail acharné, Mosche devient le Grand Zabbatini. Celui que tout le monde admire et veut voir.

Los Angeles, 2007. Alors que ses parents s’apprêtent à divorcer, Max, 11 ans, trouve dans les affaires de son père un vieux disque.

« C’était un objet plat et noir qui avait à moitié glissé d’une sorte de pochette en carton. Max savait ce que c’était, son père lui en avait déjà parlé. Ces choses avaient existé au temps jadis, bien avant sa naissance. On appelait ça des vinyles. {...] Le titre était noté en grosses lettres jaunes au milieu du disque : Zabbatini : ses plus grands tours.»

Et parmi ses tours, une formule attire l’attention de Max, celle de l’amour éternel : ce sortilège a le pouvoir de rapprocher deux êtres,, pour toujours. Le Grand Zabbatini aurait-il le pouvoir de réconcilier ses parents ? Max en est persuadé et part à sa recherche...

Avec Max et la grande illusion, son premier ouvrage, Emanuel Bergmann nous offre un joli récit plein de tendresse et de rêves. Presqu’un conte. Une agréable lecture.

Marie Torres pour www.micmag.fr
Max et la grande illusion
Emanuel Bergmann
Editions Belfond, Septembre 2017
22,50 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Avec ses quelque 1 200 pièces, Stéphane Faucourt est en possession de l’une des plus importantes collections européennes de produits et documents dérivés de la saga « Star Wars ». Il est aussi l'auteur de livres de référence sur le sujet. La suite, ici.

SORTIR À PARIS

Le musée Marmottan Monet présente jusqu'au 21 juillet 2019, l’exposition « L’Orient des peintres, du rêve à la lumière ». Riche d’une soixantaine de chefs-d’œuvre provenant des plus importantes collections publiques et privées d’Europe et des États-Unis, cette manifestation entend révéler à travers ce voyage un nouveau regard sur cette 
peinture. Pour en savoir plus, ici.

BRÈVES

Brexit, les auteurs britanniques se mobilisent

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 
Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Le poison de Monsanto
La célèbre entreprise de pesticides a fiché des personnalités (journalistes, politiques) en France. Dans le but d'un vote favorable à l'assemblée sur un maintien cancérigène  du glyphosate sur le marché.
 
Sodoma
Onze maisons d’édition dans 22 pays publieront le 21 février l’enquête inédite du journaliste et sociologue Frédéric Martel sur la place omniprésente de l’homosexualité au Vatican.
 
Un gouvernement qui supprime le ministère de la Culture
Le nouveau gouvernement d'extrême droite du Brésil a refusé de créer un nouveau ministère de la Culture estimant ce poste inutile. A méditer !