- Lire

Max et la grande illusion

Marie Torres - 8 septembre 2017
«Max et la grande illusion», premier roman de l’Allemand Emanuel Bergmann, entraîne le lecteur dans une histoire pleine de rêves, de magie et de tendresse. Des années 30 à nos jours, de Prague à Los Angeles, le voyage est plein de surprises. Une agréable lecture.

Prague, 1934. Le jeune Mosche, fils de rabbin, mène une existence triste et monotone. Quand sa mère meurt, les relations avec son père, qui boit, deviennent de plus en plus difficiles. Un jour, un cirque s’installe dans la ville. Mosche assiste à une représentation : il est fasciné et décide de suivre la troupe. Après de gros efforts et un travail acharné, Mosche devient le Grand Zabbatini. Celui que tout le monde admire et veut voir.

Los Angeles, 2007. Alors que ses parents s’apprêtent à divorcer, Max, 11 ans, trouve dans les affaires de son père un vieux disque.

« C’était un objet plat et noir qui avait à moitié glissé d’une sorte de pochette en carton. Max savait ce que c’était, son père lui en avait déjà parlé. Ces choses avaient existé au temps jadis, bien avant sa naissance. On appelait ça des vinyles. {...] Le titre était noté en grosses lettres jaunes au milieu du disque : Zabbatini : ses plus grands tours.»

Et parmi ses tours, une formule attire l’attention de Max, celle de l’amour éternel : ce sortilège a le pouvoir de rapprocher deux êtres,, pour toujours. Le Grand Zabbatini aurait-il le pouvoir de réconcilier ses parents ? Max en est persuadé et part à sa recherche...

Avec Max et la grande illusion, son premier ouvrage, Emanuel Bergmann nous offre un joli récit plein de tendresse et de rêves. Presqu’un conte. Une agréable lecture.

Marie Torres pour www.micmag.fr
Max et la grande illusion
Emanuel Bergmann
Editions Belfond, Septembre 2017
22,50 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

A l’origine, elle n’était qu’une légumineuse, noire ou verte, glissée dans une galette. Au fil du temps, en plastique ou porcelaine, elle a pris toutes sortes de formes. Aujourd’hui, la fève est un véritable objet de collection. D’où vient-elle ? Comment est-elle fabriquée ? Des réponses, ici.


SORTIR À PARIS

Cette exposition entend rendre compte, grâce à de nombreux documents originaux, du sort des homosexuels et des lesbiennes sous le régime nazi,entre stigmatisation, persécution et lutte pour la reconnaissance. Lire la suite, ici.

BRÈVES

La vie de Brian Jones
Un documentaire de Patrick Bouder (2020) sur la vie de Brian Jones, le fondateur et guitariste des Stones, sera diffusé le vendredi 22 janvier à 22 h 40 sur Arte. Avis aux fans...
 
Cri d'alarme de la Sacem
La société musicale d'auteurs (Sacem) pousse un cri d'alarme autour des auteurs compositeurs, les laissé pour compte de la grave crise en 2021. Certains sont sans aucun revenus. 
 
Les cathos homophobes filmés dans la partouze
A Bruxelles, un eurodéputé du parti d'Orbán de Hongrie (anti avortement & anti couple gay) pris dans une «lockdown partouze» gay
 
La dernière dédicace de John Lennon aux enchères

Le site Goldin Auctions propose une mise à prix minimale de 400 000 dollars du dernier album dédicacé par John Lennon, à celui qui allait l'assassiner. Les enchères sont prévues sur 18 jours.

 
Du fric dans le slip du sénateur brésilien
De l'argent destiné à la lutte pour la pandémie détourné par un sénateur brésilien caché dans son slip. Un proche de mister Bolsonaro !