- Lire

Rainbowman / David Bowie

Marie Torres - 14 décembre 2019
Jérôme Soligny, écrivain, journaliste, musicien, n'en est pas à son coup d'essai : des ouvrages et des articles sur Bowie, il en a écrit énormément. Alors pourquoi ce énième livre ? Peut-être parce que celui-ci donne la parole à ses proches et que le résultat est différent, touchant et très beau.

Si le premier chapitre, Wesnesday'Child, évoque les premiers pas de David Robert Jones dans la vie, son entrée à la maternelle en 1951 ou chez les scouts un peu plus tard, Rainbowman n'est pas une biographie. Une biographie classique. Et pour cause. Jérôme Soligny a déjà beaucoup écrit sur Bowie. Pendans près de 50 ans, il a publié ouvrages et articles sur la star. Aujourd'hui, son ouvrage est consacré au musicien. De son premier album, David Bowie, en 1967, jusqu'à Scary Monsters, en 1980, considéré comme son chef-d'oeuvre.

1967, parution du premier album de David Bowie. Les Beatles, de leur côté, sortent Segent Peper's Lonely Hearts Club Band, Jimi Hendix, Are You Expeienced, Les Stones, Flowers...

"David Bowie, avec ses arrangements minutieux mais surannés va à contre-courant d'une tendance générale à l'expérimentation." Ce premier album est un échec.

1969, Bowie propose à son manager Space Oddity, l'histoire du Major Tom égaré dans l'espace. Dans la nuit du 20 au 21 juillet de la même année, Neil Amstrong pose le pied sur la Lune... Si la BBC ne programme pas le morceau, ne souhaitant pas porter malheur à l'équipe spatiale (Major Tom reste dans l'espace), "ils oublient de prévenir leurs collègues de la télévision et Space Oddidy passera bien à l'antenne pendant la nuit." Le succès n'est pas immédiat mais David Bowie sort de l'ombre...

Tony Visconti, Iggy Pop, Alan Parker, Eliott Murphy... Au fil des pages et des témoignages de 300 personnalités, Jérôme Soligny dessine le portrait d'un homme, de David Bowie. Un musicien dont l'oeuvre a évolué en fonction de ses rencontres et parfois de ses humeurs.

Un ouvrage magnifique, richement illustré et très bien documenté qui, même si vous pensez tout savoir sur David Bowie, vous apprendra énormément de choses. Un très beau cadeau de fêtes de fin d'année pour un proche... ou pour vous-même.

Marie Torres pour www.micmag.fr
Rainbowman/David Bowie
Jérôme Soligny
Gallimard - Relié – 7 novembre 2019
35,00 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

A l’origine, elle n’était qu’une légumineuse, noire ou verte, glissée dans une galette. Au fil du temps, en plastique ou porcelaine, elle a pris toutes sortes de formes. Aujourd’hui, la fève est un véritable objet de collection. D’où vient-elle ? Comment est-elle fabriquée ? Des réponses, ici.

SORTIR À PARIS

Cette rétrospective est la première grande exposition jamais consacrée en France au Gréco (1541-1614),né en Crète, formé en Italie et devenu célèbre en Espagne. Peintures, dessins, sculptures... au total près de 80 oeuvres sont présentées au Grand Palais jusqu'au 10 février prochain. Lire la suite, ici.

BRÈVES

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."