- Lire

Keith Richards, Rock'n roll à perpétuité

Marie Torres - 10 décembre 2021
Il dit lui-même être un "survivant". Et pour cause, il est l'Homme des excès en tous genres... Mais Keith Richards est d'abord un maître du riff, celui qui a donné ce "petit plus" à tous les plus grands succès des Rolling Stones. Voire de l'histoire des grands succès du rock.

"Il a vécu dans l'excès, poussé trop loin le bouchon de sa bouteille de Jack, franchi la ligne qui sépare l'ordre du chaos, bafoué les conventions avec son esprit de jouisseur insatiable. Et il n'a aucun regret."

Ses excès, aujourd'hui Keith Richards les porte sur son visage crevassé, "comme marqué de canyons". Du coup, on oublie presque qu'un jour il a été un enfant. Le petit enfant sur la photo tout au début de cet ouvrage.

Keith est né le 18 décembre 1943 à Dartford, à l'ouest de Londres. Dans l'Angleterre d'après-guerre. Une époque tourmentée. C'est peut-être pour s'en détourner, s'en éloigner que le jeune garçon s'intéresse très tôt à la musique.

"C'est Gus, le grand-père maternel de Keith, qui l'initie à la guitare, le laissant gratter des mélodies sur sa guitare classique, une espagnole à cordes de boyaux, alors qu'il n'a que neuf ans, avant de lui apprendre ses premiers riffs et autres accords."

Ils ont une passion en commun : la musique. Le blues et le rythm and blues

Et ce penchant va s'affirmer lorsqu'il rencontrera celui qui va devenir son meilleur ami, un dénommé Mick Jagger. Ils ont une passion en commun : la musique. Le blues et le rythm and blues.

Cet ouvrage revient sur le chemin parcouru par les deux amis depuis 1961 : leurs débuts dans le monde de la musique, leur rencontre avec Brian Jones, Bill Wyman puis Charlie Watts. Les débuts des Rolling Stones, leurs débuts dans "l'écriture". Leurs premiers succès et les suivants.

Mais on ne peut "raconter" Keith sans évoquer ses dérives. Ses addictions. C'est à la fin des années 60, qu'il "commence à s'isoler dans la drogue, avec une préférence pour l'héroïne." Commence la descente aux enfers. Plus d'une fois il est arrêté, jugé mais au final s'en sort toujours plutôt bien... Plus tard, en 1981, il dira au magazine Rolling Stone : "Le truc avec la came, c'est qu'on n'a pas vraiment son mot à dire. La décision ne t'appartient plus. Tu as besoin de ta dope, voilà tout."


Keith, Anita et Marlon leur fils (Photo Mirrorpix)


Keith c'est aussi ses amours, plus ou moins tumultueuses avec Anita Pallenberg et puis sa rencontre, en 1981, avec Patti Hansen.

"Incroyable, j'ai trouvé une femme. Un miracle ! Elle pense que moi, le junkie cabossé, c'est moi le mec qu'elle aime. La quarantaine approche et je suis comme un gamin."                                     

Mais c'est aussi, et surtout, sa "présence" au sein du groupe. "Directs, incisifs et inventifs, les riffs de Keith ont défini les chansons majeures des Rolling Stones."

Cet ouvrage c'est aussi de nombreuses et magnifiques photos de Keith jeune, Keith paternel avec ses enfants et le Keith d'aujourd'hui.... "Et si certains insinuent qu'il n'a pas bien vieilli - on entend parfoisles termes "reptile préhistorique" ou "clochard dégénéré" - il n'y a pas de doute : il est le survivant rock'n roll ultime." Toujours présent, toujours passionné, toujours sur scène, avec une formule : "Pour moi, on nous mis sur cette planète pour un truc : découvrir qui tu es vraiment et agis en conséquence. C'est pourquoi je suis toujours en vie.". Et on lui souhaite de rester encore longtemps parmi nous...

Un très bel ouvrage qui, comme celui de Mick Jagger, a toute sa place dans la bibliothèque d'un fan des Stones.


Lire aussi : Mick Jagger, le dernier rebelle du rock

 

Marie Torres pour www.micmag.net
Keith Richards, Rock'n roll à perpétuité
Bill Milkowski
Editions L'Imprévu, 2021
29,95 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

La morte amoureuse de Théophile Gautier

La morte amoureuse de Théophile Gautier au Théâtre Darius Milhaud

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

VINTAGE & COLLECTIONS

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000 et 12 000 »

Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre, ici.


SORTIR À PARIS

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


BRÈVES

Madrid, 11 mars 2004

L'Espagne, mais aussi l'Union européenne, rendent un hommage solennel lundi aux 192 victimes de 17 nationalités assassinées il y a 20 ans à Madrid dans des attentats à la bombe qui marquèrent le début des attaques islamistes de masse en Europe.

 
Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)