- Musique

« Spirit » of Depeche Mode

Jean-Christophe Mary - 27 mars 2017
Avec « Spirit », le trio Dave Gahan, Martin Gore et Andy Fletcher continuent d’explorer l'electro pop qui a fait le succès de leurs albums cultes « Violator » et « Songs of Faith and Devotion ».

D’entrée le ton est donné. Un beat électro proche du drum’n’bass envahit l’espace. Comme sur le précédent album, Delta Machine, on retrouve ces sonorités trip hop, aussi riches que subtiles, ces halos de guitares rock lugubre passées à une moulinette électro des plus ténébreuses.

Dès Going Backwards, le trio est dans son élément. La voix y est affûtée, le son esthétique et puissant. De bout en bout, vraiment aucune faiblesse dans les compositions qui reflètent bien l’air du temps. Dans un ronflement de claviers synthétiques, de batteries martiales et de guitares métalliques, le producteur James Ford sublime ces 12 titres, leur donnant ce côté magique et intemporel par ce son de cathédrale.

Compositeur de la majorité des titres, Martin Gore marque sa différence vocale sur Eternal et Fail, et renouvelle les arrangements en bidouillant ses effets spéciaux, plongeant les titres dans une transe électro d’une noirceur vénéneuse. Si le ton général semble plus apaisé, Dave Gahan explore toujours les méandres du spleen avec des textes cauchemardesques. Avec cette pointe de trip hop dans les rythmiques, ce zeste de rock’n’ roll et ce beaucoup de Kraftwerk dans les structures, voilà une pop rock sombre raffinée d’où surgissent ces Where's the Revolution ou encore No More et So Much Love, taillés pour faire vibrer les stades. Plus difficiles d’accès Cover me ou Poorman deviennent de véritables accroche-cœurs au fil des ré-écoutes.

La beauté vénéneuse, la noirceur musicale qui font la force de Dépêche Mode continuent de nous envouter. On attend maintenant la déclinaison live au stade de France le 1er juillet prochain, un show qui devrait prendre la forme d’une grande messe initiatique.


Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

La morte amoureuse de Théophile Gautier

La morte amoureuse de Théophile Gautier au Théâtre Darius Milhaud

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

VINTAGE & COLLECTIONS

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000 et 12 000 »

Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre, ici.


SORTIR À PARIS

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


BRÈVES

Madrid, 11 mars 2004

L'Espagne, mais aussi l'Union européenne, rendent un hommage solennel lundi aux 192 victimes de 17 nationalités assassinées il y a 20 ans à Madrid dans des attentats à la bombe qui marquèrent le début des attaques islamistes de masse en Europe.

 
Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)