- Musique

Les Dandy Warhols fêtent 25 ans de scène à l’Olympia

Jean-Christophe Mary - 27 janvier 2019
Vendredi 25 janvier, le groupe culte de Portland au bel univers influencé par le Velvet Underground et le rock psychédélique de Pink Floyd fêtait un quart de siècle de musique live à l'Olympia.

Il est 21h00 à l’Olympia. Les lumières se tamisent sur l’immense rideau du fond de scène, quand des néons bleus électriques embrasent la scène. Les quatre musiciens de Portland entrent et se placent les uns à côté des autres, en ligne horizontale. Ici il ne semble pas y avoir de leader, tout le monde est au même niveau sur le devant de la scène. Courtney Taylor le chanteur et principal auteur compositeur entonne « Forever » titre issu de leur nouvel album « Why You So Crazy » qui sort ce même jour . Dans la salle archi bourrée-c’est complet depuis des semaines- l'ambiance est aussi chaleureuse que bonne enfant. Physique d’éternel jeune premier, en blouson jean jeans et bottines, le le chanteur livre les chansons d’une voix douce comme si le ton était plus apaisé, en rupture avec les albums plutôt rock auxquels le groupe nous avait habitué ses dernières années.

Les chansons s'inscrivent dans la pure tradition de la chanson pop psychédélique ce qui donne au concert ce coté magique et intemporel tel ce 
« Highlife » countrysant interprété par la claviériste et bassiste, la radieuse Zia, que l'on découvre aussi pour la première fois sur scène. A partir de ce moment, le charme opère instantanément et le public entre dans une transe envoûtante. Les musiciens passent en revue leurss titres phare parmi lesquelles « Crack Cocaine Rager » sans oublier les classiques qui fonctionnent comme un juke box des des 90’s « Bohemian Like You », « Get Off », « You Were the Last High ». Mélodies pop acidulées, grosses guitares électriques 60’s, claviers psychédéliques ambiance doors, groove dance hypnotique, ces américains sont sans équivoque les maîtres de ce courant indie pop rock qui balaya la planète au cours des 90’s. 

Ballades rock cotonneuses, halo de lumières stroboscopiques, nous voilà plongé dans une sorte d’hallucination auditive délicieuse. La musique est nourrie de guitares saturées, de loop de batterie servis par des arrangements très 70’s, on pense souvent aux Doors, aux Pink Floyd . La magie opère encore plus fort sur ce magnifique « Boys Better » ou ce féérique « Godless » où la trompette aux accents mexicains fait des merveilles. Durant deux heures, les titres vont faire mouche jusqu’au tubesque « Every Day Should Be a Holiday » où des dizaines de ballons baudruches tombent du ciel et couronnent comme il se doit ce 25eme anniversaire. Happy Birthday Dandy Warhols !

Jean-Christophe Mary pour wwww.mcmag.net

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Né il y a plusieurs millénaire, ustensile utilitaire, accessoire de mode très prisé puis tombé dans l'oubli, l'éventail semble avoir de nouveau le vent en poupe. Georgina Letourmy-Bordier, Experte en éventails à Drouot - Docteur en Histoire de l'Art, nous en parle. La suite ici.

SORTIR À PARIS

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

BRÈVES

Dur dur covid 19 - Micmag touché !
Micmag dans la douleur après la perte d'un ami et co-fondateur de Micmag.net. Thierry Bommart  (informaticien) a succombé suite à une insuffisance respiratoire. Jean-Louis Langlois qui a filmé plusieurs de nos reportages TV a plongé dans le noir puis est en cours de récupération.
 
Bansky à Barcelone - 100% non autorisée
Une centaine de reproduction dans un espace 'Trafalgar' par des artistes eux aussi anonymes. Bansky n'a à ce jour jamais montré son vrai visage ni son identité.
 
Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net