05-02-2011 19:07:27

Quel type de photo acheter ?

Le choix est immense surtout avec l’ouverture de pays comme l’Inde, la Chine et l’Europe de l’Est qui entrent dans la surenchère.

alt

Attention, ce n’est pas parce qu’une photo est ancienne qu’elle vaut plusieurs milliers d’euros. Il faut qu’il y ait un style, un parfait état de conservation et une école. Commençons par la photographie de 1839 à 1914. C’est un des domaines où les prix flambent selon les attributions. Les plus connus des Français sont aujourd’hui Gustave Le Gray, les nus d’Auguste Belloc,  Charles Nègre qui réalisa dans son midi natal des clichés dans un style naturaliste qui est souvent le chouchou des enchères. Par la suite, voici Atget qui fascina les Américains avec ses cadrages sur le vieux Paris.  Nous sommes avant cela dans la période où la photo tente de rivaliser avec la peinture grâce à différentes techniques chimiques. L’impressionnisme a laissé des traces et illuminé les photographes. D’ailleurs les modèles photographiés sont souvent les mêmes qui posent pour les écoles d’art. Fin XIXe, il faut relever la photographie des nouveaux voyageurs, des découvertes (Pompéi), la naissance d’un style : l’orientalisme de Hill et Adamson ou Lehnert & Landrock par exemple. Mais souvent les clichés de ces périodes sont anonymes et l’œil des experts tente d’y apporter de la clarté, une attribution, un prix. Durant les années 20, 30 et 40, le surréalisme ambiant apporte une recherche photographique innovante dans différents pays et surtout en Europe centrale. La photographie moderne de 1917 à 1980 englobe tous les courants qui vont de la plastique Art-déco, de l’approche publicitaire, à l’humanisme à la française. A présent, la photographie contemporaine qui a pris une très grande place rivalise en prix avec la peinture. Mais n’y a-t-il pas surévaluation de certains clichés ? 

HM

Photo Jan Saudek. Etude Piasa

 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



SORTIR À PARIS

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

BRÈVES

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."