Port-au-Prince (Haïti) - Spécial reportage Haïti

Josué Azor le photographe de l’underground gay de Port-au-Prince

Hélios Molina - 
Regard profond et clairvoyant, mots bien posés, Josué,Azor 30 ans, sait comment s’y prendre pour tailler la route dans ce monde difficile de la photographie. Son atout, il fait partie de la communauté homosexuelle, suit les fêtes et les manifestations culturelles de sa ville.

Photographies de Josué Azor- Port-au-Prince Haïti                          

  C’est un jeune homme bien décidé à faire un long parcours de photographe professionnel. Son regard profond et clairvoyant, ses mots bien posés, Josué, 30 ans, sait comment s’y prendre pour tailler la route dans ce monde difficile et la jungle de la photographie. Son atout, il fait partie de la communauté homosexuelle, suit les fêtes et les manifestations, est solidement implanté dans une thématique, n’a que faire de l’interdit et du machisme ambiant. Ou plutôt il ne craint pas une certaine homophobie qui s’est amplifiée dans le pays depuis qu’un député a fait voter une cruelle loi pour tenter de contrer les agissements de la communauté gay en Haïti.

 "J’ai commencé à travailler sur la nuit puis ça a évolué vers les soirées LGBT"

Pourtant rien ne laissait présager que Josué finirait photographe lorsqu’il fit ses études administratives ou lorsqu’il vécu dans un entourage protestant anti vaudou. Autodidacte, il débuta sous les encouragements de ses proches et d’un certain David Pamoison qui organisa un atelier photo à l’Institut français.

« J’ai commencé à travailler sur la nuit puis ça a évolué vers les soirées LGBT et suis allé vers le nu masculin ou un certain homo érotisme. (http://infrarouge.mondoblog.org/2017/10/14/coups-de-coeur-instagram-nus/). Ma vie d’homo est un combat, c’est pas facile ici et dans les réseaux sociaux je me suis rendu compte que je n’étais pas seul. »

Josué a  tout d’abord come influences les photographes humanistes français tel que les sublimes clichés noir et blanc de Willy Ronis. Evidemment viendra ensuite l’américain Mappelthorpe le provocateur qui plante un décors sans tabou dans les années 70 et 80 en Amérique.

Josué réussit à vivre de ce travail ici, grâce à des publications dans divers magazines. Il n’a contrairement à beaucoup de jeunes aucune envie de quitter son île. « Ca va pour moi et je voyage pas mal dans le cadre de mon travail à travers mes expos aux USA, au Canada, à Paris, en Chine car mes photos aiment le voyage. Il faut garder une certaine lucidité sur le pays. « Noctambules » ou « Cuir night life » sont deux expos qui se baladent. Car dit l’artiste « Les gens d’ailleurs cherchent le regard haïtien ».

Du coup Josué Azoré (http://nbhaiti.com/josue-azor-photographie-artistique) est devenu en peu de temps une référence de la photographie documentaire haïtienne et son nom sera rapidement annexé dans les listings d’expos à retenir.

Hélios Molina pour www.micmag.net
1
2
3
  • Josué Azor ©Hélios Molina

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

La morte amoureuse de Théophile Gautier

La morte amoureuse de Théophile Gautier au Théâtre Darius Milhaud

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

VINTAGE & COLLECTIONS

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000 et 12 000 »

Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre, ici.


SORTIR À PARIS

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


BRÈVES

Madrid, 11 mars 2004

L'Espagne, mais aussi l'Union européenne, rendent un hommage solennel lundi aux 192 victimes de 17 nationalités assassinées il y a 20 ans à Madrid dans des attentats à la bombe qui marquèrent le début des attaques islamistes de masse en Europe.

 
Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)