Port-au-Prince (Haïti) - Spécial reportage Haïti

Josué Azor le photographe de l’underground gay de Port-au-Prince

Hélios Molina - 
Regard profond et clairvoyant, mots bien posés, Josué,Azor 30 ans, sait comment s’y prendre pour tailler la route dans ce monde difficile de la photographie. Son atout, il fait partie de la communauté homosexuelle, suit les fêtes et les manifestations culturelles de sa ville.

Photographies de Josué Azor- Port-au-Prince Haïti                          

  C’est un jeune homme bien décidé à faire un long parcours de photographe professionnel. Son regard profond et clairvoyant, ses mots bien posés, Josué, 30 ans, sait comment s’y prendre pour tailler la route dans ce monde difficile et la jungle de la photographie. Son atout, il fait partie de la communauté homosexuelle, suit les fêtes et les manifestations, est solidement implanté dans une thématique, n’a que faire de l’interdit et du machisme ambiant. Ou plutôt il ne craint pas une certaine homophobie qui s’est amplifiée dans le pays depuis qu’un député a fait voter une cruelle loi pour tenter de contrer les agissements de la communauté gay en Haïti.

 "J’ai commencé à travailler sur la nuit puis ça a évolué vers les soirées LGBT"

Pourtant rien ne laissait présager que Josué finirait photographe lorsqu’il fit ses études administratives ou lorsqu’il vécu dans un entourage protestant anti vaudou. Autodidacte, il débuta sous les encouragements de ses proches et d’un certain David Pamoison qui organisa un atelier photo à l’Institut français.

« J’ai commencé à travailler sur la nuit puis ça a évolué vers les soirées LGBT et suis allé vers le nu masculin ou un certain homo érotisme. (http://infrarouge.mondoblog.org/2017/10/14/coups-de-coeur-instagram-nus/). Ma vie d’homo est un combat, c’est pas facile ici et dans les réseaux sociaux je me suis rendu compte que je n’étais pas seul. »

Josué a  tout d’abord come influences les photographes humanistes français tel que les sublimes clichés noir et blanc de Willy Ronis. Evidemment viendra ensuite l’américain Mappelthorpe le provocateur qui plante un décors sans tabou dans les années 70 et 80 en Amérique.

Josué réussit à vivre de ce travail ici, grâce à des publications dans divers magazines. Il n’a contrairement à beaucoup de jeunes aucune envie de quitter son île. « Ca va pour moi et je voyage pas mal dans le cadre de mon travail à travers mes expos aux USA, au Canada, à Paris, en Chine car mes photos aiment le voyage. Il faut garder une certaine lucidité sur le pays. « Noctambules » ou « Cuir night life » sont deux expos qui se baladent. Car dit l’artiste « Les gens d’ailleurs cherchent le regard haïtien ».

Du coup Josué Azoré (http://nbhaiti.com/josue-azor-photographie-artistique) est devenu en peu de temps une référence de la photographie documentaire haïtienne et son nom sera rapidement annexé dans les listings d’expos à retenir.

Hélios Molina pour www.micmag.net
1
2
3
  • Josué Azor ©Hélios Molina

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Cartes postales, voitures miniatures, coqs, boules de neige mais aussi jukeboxes... 23% des Français de plus de 15 ans déclarent réaliser une collection. Qui sont-ils ? Pourquoi conservent-ils des objets ? Retour sur quelques portraits de "passionnés". Lire la suite.

SORTIR À PARIS

Jusqu'au 27 janvier 2019, le Musée du Luxembourg propose une rétrospective d'Alphonse Mucha. Affiches, planches, peintures, photographies, bijoux, sculptures, pastels... sont à découvrir. Pour en savoir plus, ici.

BRÈVES

Un journaliste tué au Mexique
Mario Gomez est le 9e reporter tué cette année au Mexique, deuxième pays le plus dangereux pour exercer l’activité de journaliste après la Syrie.
 
Des notes de frais faramineuses
Le Canard enchaîné du 19/09 chiffre à 410 000 euros sur cinq ans – soit plus de 6 800 euros par mois les frais de transport de Jean-Paul Cluzel l'ex patron des musées nationaux
 
Insolite !
Une librairie de Brattlebroro, dans l’Etat du Vermont, au nord-ouest des Etats-Unis, donne des livres au commissariat de sa ville pour occuper les personnes en garde à vue.
 
Ricardo Darin pour la légalisation de l'avortement
L'acteur Ricardo Darin se prononce en Argentine pour l'avortement libre et gratuit contre l'avis du Pape. Le Sénat doit se prononcer.
 
Victor del Arbol Prix SNCF 2018

Toutes les vagues de l’océan, de Victor del Arbol remporte le Prix SNCF 2018 du polar. Pour en savoir plus, ici.