21-12-2011 19:02:40

Film : Donoma - Trois Madones du Paris des années 2010

Donoma, un excellent film pour seulement 150€ ! Pour son premier long métrage, Djinn Carrénard parle d’amour, de sexe, du sens de la vie et de relations brisées dans les méandres de la modernité… Drôle, violent, émouvant, il parle avec justesse d’une nouvelle génération.

Par Iris Sergent (Paris)

Le film Donoma, réalisé avec 150 euros, a beaucoup fait parler de lui. Pour son premier long métrage, Djinn Carrénard nous parle d’amour, de sexe, du sens de la vie et de relations brisées dans les méandres de la modernité…, un film au langage d’aujourd’hui, profondément drôle, violent et émouvant : un film qui parle avec justesse d’une nouvelle génération.

C’est l’histoire de trois muses qui incarnent tour à tour la sensualité, l’innocence et la pureté. Trois femmes partagées par le curseur des relations humaines, entre amour et haine, rêve et dinguerie, ne sachant plus délimiter l’illusoire du réel. Trois histoires drôles et tragiques, intensément justes. Il y a d’abord celle d’Analia, professeur d’espagnol : la trentaine, sexy, mi-femme mi-ado. Elle est en prise avec Dacio, un de ses élèves qui prend un malin plaisir à lui "pourrir" tous ses cours. De cette lutte d’autorité naîtra une relation passionnelle pour le meilleur mais surtout pour le pire. En filigrane, un portrait d’une nouvelle génération de profs, perdus entre la figure de l’autorité et de la "cool attitude"… Ensuite, vient l’histoire d’une Chris, jeune photographe qui n’a jamais connu d’hommes et qui décide de soumettre son destin amoureux à celui du hasard. De là, naîtra son aventure avec Dama : le premier qui lui fera face dans le métro parisien et qui se soumet, avec bonne grâce, aux règles de son expérience ; vivre en huis clos dans le silence. Si Chris tente ainsi d’éviter les mensonges des premiers instants, le piège de la cajolerie, de réveiller un langage purement corporel au travers d’un jeu de mimes, elle se rendra vite compte que le silence est tout aussi illusoire et douloureux que les mots. Enfin, il y a la sublime Salma, une adolescente qui assume avec une maturité déconcertante le poids des responsabilités que la vie a mis sur son chemin : vivant recluse avec sa sœur leucémique, loin des passions de son âge, elle revendique un athéisme tout empreint de mysticisme. Athée, elle se prend pour une figure sainte, persuadée de léviter et de porter les stigmates du Christ. Perdue entre l’urgence du quotidien et sa conception du juste, elle résilie la réalité en tentant de trouver des réponses dans la foi en … mais là encore, c’est une protagoniste qui se heurte aux paroxysmes de la nature humaine dans sa rencontre avec un jeune skinhead, mi-ange mi-démon, qui cherche un repentir fragile dans la religion, que Salma saura ébranler à ses risques et périls.

Le lien entre ces histoires ? Des personnages qui se croisent dans le Paris des années 2010. Les liants entre ces histoires ? La quête du sens de la vie qui n’en a peut-être pas. Le charme de ce film ? Un ton juste ; le langage du quidam né dans les années 80/90 ; le mélange entre conte et réalisme ; la démonstration de l’injustice et de la beauté de la vie. Une critique naïve de notre temps. A ne manquer sous aucun prétexte.

 


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

La morte amoureuse de Théophile Gautier

La morte amoureuse de Théophile Gautier au Théâtre Darius Milhaud

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

VINTAGE & COLLECTIONS

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000 et 12 000 »

Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre, ici.


SORTIR À PARIS

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


BRÈVES

Madrid, 11 mars 2004

L'Espagne, mais aussi l'Union européenne, rendent un hommage solennel lundi aux 192 victimes de 17 nationalités assassinées il y a 20 ans à Madrid dans des attentats à la bombe qui marquèrent le début des attaques islamistes de masse en Europe.

 
Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)