Grand reportage - Téhéran - 

Le regard déterminé des femmes iraniennes

Mink - 20 janvier 2017
A notre grande surprise beaucoup de jeunes femmes que nous avons rencontré qui ont entre 30 et 40 ans ne courent pas après le mariage, ni celui du rêve de la famille idéale.

Jeune femme rencontrée dans une galerie d'art à Ispahan ©Mink/Micmag.net

A notre grande surprise beaucoup de jeunes femmes que nous avons rencontré qui ont entre 30 et 40 ans ne courent pas après le mariage, ni celui du rêve de la famille idéale. Les citadines en particulier ont tous les aspects de la femme moderne, indépendante, même si des lois sont là pour les contraindre à certaines règles strictes et à oublier leur liberté.  En jean délavé, elles foncent dans la ville ou dans le métro, vers leurs occupations, le regard déterminé. « Elles sont d’abord là pour être soumises à l’homme » ce que proclament les lois et les désirs des mollahs.

Les femmes sont dans nombreuses batailles, celles des grandes manifestations de 2009 contre le président élu, récemment contre l’interdiction de les voir faire du vélo. Elles ne se privent pas de donner leur avis dans une société qui les tient à l’écart de la politique.  Et il n’est pas rare de voir des femmes vivre dans l’illégalité, c’est à dire en « concubinage » et dans la peur d’être dénoncées par un voisin.

Le voile à l’intérieur est vite laissé de côté. Car la femme iranienne occupe  de nombreux postes dans le monde du travail.  Dans les amphis de  l’Université de Téhéran les visages de femmes sont les plus nombreux. La femme au volant d’un bus ou d’un voiture est une chose anodine. Les discussions entre femmes abordent de nombreux thèmes actuels et passent en revue des thèmes tabous comme l’homosexualité dans la capitale où il y aurait 40 000 homos recensés mais clandestins. Autre détail pas de tchador ici.  En clair rien à voir avec la condition des femmes dans de nombreux pays voisins ou les pays du Maghreb.

Mink pour www.micmag.net

A lire aussi :

Bomrani le nom d'un groupede musique  talentueux en Iran. Comment être musicien dans ce pays ? Peut-on en vivre ? Interview

Itinéraire d'un photographe de mode iranien


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



SORTIR À PARIS

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

BRÈVES

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net