Grand reportage - Téhéran - 

Le regard déterminé des femmes iraniennes

Mink - 20 janvier 2017
A notre grande surprise beaucoup de jeunes femmes que nous avons rencontré qui ont entre 30 et 40 ans ne courent pas après le mariage, ni celui du rêve de la famille idéale.

Jeune femme rencontrée dans une galerie d'art à Ispahan ©Mink/Micmag.net

A notre grande surprise beaucoup de jeunes femmes que nous avons rencontré qui ont entre 30 et 40 ans ne courent pas après le mariage, ni celui du rêve de la famille idéale. Les citadines en particulier ont tous les aspects de la femme moderne, indépendante, même si des lois sont là pour les contraindre à certaines règles strictes et à oublier leur liberté.  En jean délavé, elles foncent dans la ville ou dans le métro, vers leurs occupations, le regard déterminé. « Elles sont d’abord là pour être soumises à l’homme » ce que proclament les lois et les désirs des mollahs.

Les femmes sont dans nombreuses batailles, celles des grandes manifestations de 2009 contre le président élu, récemment contre l’interdiction de les voir faire du vélo. Elles ne se privent pas de donner leur avis dans une société qui les tient à l’écart de la politique.  Et il n’est pas rare de voir des femmes vivre dans l’illégalité, c’est à dire en « concubinage » et dans la peur d’être dénoncées par un voisin.

Le voile à l’intérieur est vite laissé de côté. Car la femme iranienne occupe  de nombreux postes dans le monde du travail.  Dans les amphis de  l’Université de Téhéran les visages de femmes sont les plus nombreux. La femme au volant d’un bus ou d’un voiture est une chose anodine. Les discussions entre femmes abordent de nombreux thèmes actuels et passent en revue des thèmes tabous comme l’homosexualité dans la capitale où il y aurait 40 000 homos recensés mais clandestins. Autre détail pas de tchador ici.  En clair rien à voir avec la condition des femmes dans de nombreux pays voisins ou les pays du Maghreb.

Mink pour www.micmag.net

A lire aussi :

Bomrani le nom d'un groupede musique  talentueux en Iran. Comment être musicien dans ce pays ? Peut-on en vivre ? Interview

Itinéraire d'un photographe de mode iranien


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Il y a quelques années encore le vintage était une mode. Aujourd'hui, il est en passe de devenir une nouvelle manière de consommer. Un nouvel art de vivre. Une fin annoncée du "jetable" ? Lire la suite, ici.

SORTIR À PARIS



A travers 100 extraits de films, affiches, scénariosphotos et archives inédites,  l’Hôtel de Ville de Paris rend hommage au cinéma homosexuel dans une exposition intitulée Champs d'amour. C'est jusqu'au 28 septembre prochain. Pour en savoir plus, ici.



BRÈVES

Bansky à fond dans le marché !

Le travail de Banksy dans lequel les chimpanzés occupent le Parlement britannique pourrait battre le record de vente aux enchères le 3 octobre prochain à Londres.

 
Fête de la musique
Le groupe brésilien Picanha de Chernobill sera au Trocadéro le 21 juin 2019, à partir de 16 h.
 
Brexit, les auteurs britanniques se mobilisent

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 
Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Le poison de Monsanto
La célèbre entreprise de pesticides a fiché des personnalités (journalistes, politiques) en France. Dans le but d'un vote favorable à l'assemblée sur un maintien cancérigène  du glyphosate sur le marché.

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net