Grand reportage - Téhéran - 

Le regard déterminé des femmes iraniennes

Mink - 20 janvier 2017
A notre grande surprise beaucoup de jeunes femmes que nous avons rencontré qui ont entre 30 et 40 ans ne courent pas après le mariage, ni celui du rêve de la famille idéale.

Jeune femme rencontrée dans une galerie d'art à Ispahan ©Mink/Micmag.net

A notre grande surprise beaucoup de jeunes femmes que nous avons rencontré qui ont entre 30 et 40 ans ne courent pas après le mariage, ni celui du rêve de la famille idéale. Les citadines en particulier ont tous les aspects de la femme moderne, indépendante, même si des lois sont là pour les contraindre à certaines règles strictes et à oublier leur liberté.  En jean délavé, elles foncent dans la ville ou dans le métro, vers leurs occupations, le regard déterminé. « Elles sont d’abord là pour être soumises à l’homme » ce que proclament les lois et les désirs des mollahs.

Les femmes sont dans nombreuses batailles, celles des grandes manifestations de 2009 contre le président élu, récemment contre l’interdiction de les voir faire du vélo. Elles ne se privent pas de donner leur avis dans une société qui les tient à l’écart de la politique.  Et il n’est pas rare de voir des femmes vivre dans l’illégalité, c’est à dire en « concubinage » et dans la peur d’être dénoncées par un voisin.

Le voile à l’intérieur est vite laissé de côté. Car la femme iranienne occupe  de nombreux postes dans le monde du travail.  Dans les amphis de  l’Université de Téhéran les visages de femmes sont les plus nombreux. La femme au volant d’un bus ou d’un voiture est une chose anodine. Les discussions entre femmes abordent de nombreux thèmes actuels et passent en revue des thèmes tabous comme l’homosexualité dans la capitale où il y aurait 40 000 homos recensés mais clandestins. Autre détail pas de tchador ici.  En clair rien à voir avec la condition des femmes dans de nombreux pays voisins ou les pays du Maghreb.

Mink pour www.micmag.net

A lire aussi :

Bomrani le nom d'un groupede musique  talentueux en Iran. Comment être musicien dans ce pays ? Peut-on en vivre ? Interview

Itinéraire d'un photographe de mode iranien


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

L'art primitif, un domaine de plus en plus branché   -   La chionosphérophilie ou la folie des boules à neige   -   La BD et les collectionneurs, un expert vous en dit plus   -    

Le marché de la photo ancienne : cotes types...

Agenda des brocantes et vides greniers

SORTIR À PARIS

Monde animal © Karel Appel Foundation / ADAGP, Paris 2017

Monde animal © Karel Appel Foundation / ADAGP, Paris 2017

Du 24 février au 20 août 2017, le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente une exposition retraçant l’ensemble de la carrière de l’artiste néerlandais Karel Appel, des années CoBrA à sa mort en 2006.

Picasso, Léger, Matisse, Braque, l’exposition "21 rue La Boétie" retrace le parcours singulier de Paul Rosenberg, l’un des plus grands marchands d’art de la première moitié du XXe siècle. Jusqu’au 23 juillet au Musée Maillol.


NEWSLETTER

Petites Annonces gratuites

Pour annoncer, vous devez vous connecter.

Si vous n'avez pas de compte, créez en un.

Une fois connecté, cliquez sur vos annonces, pour gérer vos annonces.



BRÈVES

Le Cambodge, paradis pour européens fauchés
Le Cambodge est l'un des pays les moins chers du monde. Retraités, chômeurs ou marginaux sans revenus d'Europe l'ont choisi pour y vivre en expatriés heureux.
 
Au Brésil….

Un ministre accusé de corruption devient juge... anti-corruption. Lire plus.

 
Condamnés… à lire

Aux Etats-Unis, cinq mineurs qui ont vandalisé une école historique, se sont vus contraints de lire 35 livres dont ceux de Toni Morrison et d'Ernest Hemingway...

 
Les Barcelonais vont avoir un revenu minimum
 4,8 million d'euros de l’Europe pour tester un revenu minimum garanti avec l'appui de la mairesse Ada Colau. En savoir plus...
 
USA-La force de frappe des anti-système
C'est le NewYork times qui révèle l'impact des mouvements anti capitalistes. Les anarchistes en première ligne avec l'un de leur média en ligne its going down font face à l'ère Trump.