- Vintage

Cartes postales, timbres, pins... sur les traces du Père Noël

Marie Torres - 
Cartes postales, cartes téléphoniques, timbres, capsules, pin's… Impossible de dire que vous ne l’avez jamais rencontré ! Le Père Noël existe bien et pas seulement pour le bonheur des enfants, mais aussi pour celui des collectionneurs. La preuve.

Si on se réfère à l’histoire, l’histoire populaire et non l’histoire avec un grand « H », si on se réfère donc à la « petite histoire », un bonhomme jovial à la barbe blanche, vêtu d’un habit rouge bordé de fourrure blanche, descendrait du ciel sur un traîneau tiré par des rennes, chaque 24 décembre. Avec, sur le dos, une hotte remplie de cadeaux qu’il déposerait dans nos foyers. Et ce depuis bien longtemps. Très longtemps, même. Certains historiens – avec un petit « h » -, situent sa naissance vers 270 à Patara en Turquie. À cette époque, il s’appelait Nicolas. Au fil du temps, et selon les pays, il est devenu Baba Noël, Père Janvier, Bonhomme Hiver, Saint Nicolas ou Santa Claus pour prendre, en France, au début du XXe siècle, son nom actuel : Père Noël.

Dans les années 30, Coca Cola en fait son ambassadeur

Alors, le Père Noël existe-t-il ? Certainement puisqu’on le rencontre un peu partout ! Et pas seulement dans les grands magasins ou les centres commerciaux. Dès la fin du XIXe siècle, il s’impose sur les images publicitaires  notamment pour les chocolats Payraud ou Louit puis sur les cartes postales et les timbres.

Dans les années 30, Coca Cola en fait même son ambassadeur avec le slogan « Dans sa longue livraison, le Père Noël doit avoir soif… alors quoi de mieux qu’un Coca Cola ? » Et la firme utilise son image sans modération : bouteilles – puis canettes -, verres, affiches, cartes, globes, boîtes…

Combien ça coûte ?

Aujourd’hui, pour le plus grand bonheur des collectionneurs, on retrouve la silhouette et le sourire du bonhomme en rouge et blanc sur de nombreux objets : pin’s, cartes téléphoniques, étiquettes de fromage, capsules de champagne, boules de neige… Combien ça coûte ? Vous trouverez, sur des brocantes ou sur un site marchand, des pin’s et des capsules de champagne à partir de 1,50 €; pour une carte postale ancienne ou une carte téléphonique, comptez au moins 5 €, pour des images publicitaires de la fin du XIXe siècle, prévoyez 10 € en moyenne. Sachez aussi qu’il existe de très beaux chromos, de la fin du XIXe siècle. Là, il vous en coutera entre 100 et 200 €.

Dans la gamme Coca Cola, vous trouverez des verres  entre 2,50 € et 20,00 €, des bouteilles et des canettes à partir de 5 €, des boîtes à partir de 15 € ou encore des globes à 100 €, voire plus. Il existe aussi de très belles affiches et des autocollants à 5 € et même des boules pour votre sapin à 2 €…

Et, n’oubliez pas, nous sommes le 24 décembre… Avec un peu de patience, cette nuit, vous réaliserez peut-être le cliché…. du vrai Père Noël ! Et celui-là, n’aura pas de prix ! Joyeux Noël !

Marie Torres pour www.micmag.net


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Il y a quelques années encore le vintage était une mode. Aujourd'hui, il est en passe de devenir une nouvelle manière de consommer. Un nouvel art de vivre. Une fin annoncée du "jetable" ? Lire la suite, ici.

SORTIR À PARIS



A travers 100 extraits de films, affiches, scénariosphotos et archives inédites,  l’Hôtel de Ville de Paris rend hommage au cinéma homosexuel dans une exposition intitulée Champs d'amour. C'est jusqu'au 28 septembre prochain. Pour en savoir plus, ici.



BRÈVES

Bansky à fond dans le marché !

Le travail de Banksy dans lequel les chimpanzés occupent le Parlement britannique pourrait battre le record de vente aux enchères le 3 octobre à Londres.


 
Fête de la musique
Le groupe brésilien Picanha de Chernobill sera au Trocadéro le 21 juin 2019, à partir de 16 h.
 
Brexit, les auteurs britanniques se mobilisent

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 
Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Le poison de Monsanto
La célèbre entreprise de pesticides a fiché des personnalités (journalistes, politiques) en France. Dans le but d'un vote favorable à l'assemblée sur un maintien cancérigène  du glyphosate sur le marché.