paris, France - voix libre

Chaud devant ! Un Zorro s’en prend à la communauté brésilienne de Paris

micmag - 19 ocotbore
C’est sous un nom d’emprunt que Don Diego dos artistas,
un Brésilien de Paname qui aurait travaillé à la Sacem a lancé un pavé dans la marre. Et c’est sur les réseaux sociaux d’abord en portugais puis en français, qu’il s’en prend ouvertement à quelques artistes et organisateurs de concerts.

« Sans vouloir être mauvaise langue, ni langue de pute,  je pense que les choses doivent être dites! » Sur un ton parfois dénonciateur, à certains moments à la limite de la délation, l'anonyme don Diego s’en prend ouvertement aux artistes brésiliens qui font du forro :  « la mode du forro, qui est arrivée en France de façon complètement perverse… avec un ancien rocker des bals populaires de la banlieue de Rio, pas du tout charlatan, mais un vrai usurpateur, balaise le gars, « ça c'est forro » dit il, ça c'est forro ? Putain une idée complètement erronée du forro » C’est là que le malaise se fait entendre. Car ce Don Diego, anonyme peu courageux qui cite des noms et se cache derrière le masque de zorro, a des arguments pour faire frémir les puristes de la musique brésilienne.

Mais plus grave encore, il dénonce les actions ou les concerts d’un des plus connus organisateur qui est traité d’usurpateur, de profiteur qui n’a aucun goût artistique si ce n’est l’attrait du fric !

Ces mots qui circulent dans la capitale  ont le mérite de faire le point sur les actions culturelles, la qualité qui est proposée ou plutôt son contraire, le niveau crade parfois, de certains rendez-vous au ras des pâquerettes sous l’alléchante étiquette « musique brésilienne ».



  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Flirt avec le rock anglais - Entre succès & histoires pimentées

Qu'auriez-vous- ou qu'avez-vous - écouté dans les années 60 ou 70 ? Micmag remonte le temps et revient sur les titres qui ont le plus marqué l'histoire du rock and roll et vous livre leur "petite" histoire... La suite, ici.

SORTIR À PARIS


Paris - Jusqu'au 12 juillet 2022
Gaudi

Le musée d’Orsay accueille la première grande exposition consacrée à Antoni Gaudí organisée en France à Paris depuis cinquante ans. Elle offre une nouvelle vision de l’artiste en tant que figure unique et singulière, un génie non isolé ayant exercé dans une Catalogne en plein bouleversements sociaux, politiques et urbanistiques. Pour en savoir plus, ici.

Musée d'Orsay
1, rue de la Légion d'Honneur Paris 7e



BRÈVES

Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.

 
Guerre en Ukraine
La statue de Vladimir Poutine retirée du musée Grévin. C'est la première fois que le musée retire un personnage en lien avec des événements historiques.
 
Un dessin de Dürer vendu 26 euros dans un vide-greniers

Estimée à plus de 8 millions d'euros, la « Vierge à l’enfant » d'Albrecht Dürer a été acquise en 2017, lors d'un vide-greniers, pour la modique somme de… 26 euros. Aujourd'hui, elle se trouve dans une galerie londonienne.

 
Journée nationale contre le harcèlement scolaire

Depuis le 1er janvier 18 enfants se sont suicidés en France et, chaque année, plus de 700 000 élèves sont victimes de harcèlement scolaire soit près d'un enfant sur dix. En savoir plus, ici.