Paris - Reportage

Paul McCartney à Paris : "la légende vivante électrise son public"

Jean-Christophe Mary - 31 mai 2016
À 74 ans, l'ex-Beatles a mis le feu à l’AccordHotels Arena, hier soir (30 mai), avec ses immenses tubes issus des périodes Beatles, Wings et de sa carrière solo. Un show parisien à guichets fermés, dans le cadre de sa tournée One on One; Micmag y était !

©Kubacheck / Créatives Commons-Flickr

Les fans se sont déplacés en masse; plus de 21 000 spectateurs, hier soir (le 30 mai), dans l'enceinte de l’Arena, dont une majorité de Franciliens et de Parisiens. Robes sexy pour certaines, tandis que d’autres étaient revêtus des tuniques colorées de la période Sergent Pepper's.

À quelques minutes du lever de rideau, la clameur est montée d’un cran, lorsque l'écran géant a commencé à diffuser des photos à l’effigie de Paul McCartney, au son d’un DJ remixant les tubes des Beatles.

À 20 h45, entouré de ses quatre musiciens, McCartney fait son entrée en scène au son de A Hard Day's Night, qui instantanément enflamme le public et fait crépiter les flashs des milliers de smartphones. Les trois écrans dévoilent une suite d'images multicolores. Le Beatle n'avait pas chanté ce titre sur scène depuis cinquante et un ans, et pas une seule fois depuis le début de sa carrière solo. Jean slim noir, chemise blanche et veste sombre, il ne nous laisse pas le temps de souffler.

Il attaque Save Us, suivi de Temporary Secretary puis de My Valentine, en hommage à son épouse, présente dans la salle. Et nous offre une belle surprise avec ce In Spite Of All the Danger, soit le tout premier titre enregistré par lesFab Four, bien avant que ces derniers ne deviennent les Beatles. Des surprises, il y en aura plusieurs, tels ces hommages pêle-mêle à John Lennon, Here Today, ceSomething à l'ukulélé,  dédié à Georges Harrison, ce Love me do, hommage au producteur des Beatles, sir George Martin, mort en mars dernier, sans oublier l’émouvant Maybe I'm Amazed dédicacé à Linda McCartney, sa première épouse.

Une foule en délire tout acquise à sa cause

Pour que le show soit complet, le vétéran du rock british des années 1960 et 1970, passe tour à tour de la basse à la guitare électrique, du piano à la folk acoustique. Ainsi, nous avons droit à une longue série de tubes période Beatles Blackbird, The Fool on the Hill, Lady Madonna, Eleanor RigbyOb-La-Di, Ob-La-Da,sans oublier les inoxydables Yesterday, Hey Jude, Let it Be ou Michelle, repris en chœur par une foule en délire, tout acquise à sa cause. Le public a également droit à cinq titres des Wings, parmi lesquels le vibrant Nineteen Hundred and Eighty-Five.

Clou du spectacle, ce Live and Let Die, chanté et hurlé sur un rythme démentiel, noyé sous les éclairages rouge vif et les fumigènes, qui transforme d'emblée l’arène en un immense feu d’artifice multicolore.

Au final, même si la voix est un peu enrouée par la fatigue au bout de deux heures quarante-cinq non-stop, MacCa a mis le public dans sa poche avec un déluge de quarante tubes retraçant plus d’un demi-siècle de carrière. Une légende vivante, vous dit-on !

 Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net



  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Mundo vintage (clicar no título)

La fève, un sujet de convoitise...

A l’origine, elle n’était qu’une légumineuse, noire ou verte, glissée dans une galette. Au fil du temps, en plastique ou porcelaine, elle a pris toutes sortes de formes. Aujourd’hui, la fève est un véritable objet de collection. D’où vient-elle ? Comment est-elle fabriquée ? Des réponses, ici.

Destaques de París

Edvard Munch. Un poème de vie, d’amour et de mort

L'exposition « Un poème de vie, d’amour et de mort » présentée au musée d'Orsay jusqu'au 22 janvier 2023, a pour ambition de montrer l’ampleur de l'oeuvre de Munch dans toute sa durée et sa complexité. Lire la suite, ici.



Notícias

Les combattants Théchènes Tik Tok en Ukraine
  • Au lieu de se battre en première ligne, les Kadyrovites  (fidèles de Kadyrov) ont tendance à publier des vidéos TikTok mises en scène de loin derrière les lignes ennemies. C'est pourquoi ils ont été surnommés "guerriers TikTok".

 
Jimi Hendrix bientôt en bande dessinée
Le 19 octobre paraîtra Kiss The Sky, une nouvelle bande dessinée - Mezzo (dessin, couleurs) et J.M. Dupont (scénario) sur le parcours de Jimi Hendrix.
 
Roy Orbison : pur rock
Ce documentaire présente un émouvant portrait de Roy Orbison, de ses proches et des artistes qui l'ont connu. Sur Arte le 5/08 et disponible en replay jusqu'au 13/12/22Roy Orbison : pur rock - De "Pretty Woman" à "Only the Lonely" : des tubes de légende - Regarder le documentaire complet | ARTE
 
Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.